1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Cosmétique

Les cosmétiques sont-ils toxiques ?

Crème de jour, gel douche, lotion démaquillante ou encore baume pour les lèvres... Nous utilisons tous, hommes ou femmes, des produits cosmétiques qui affirment nous faire une peau plus propre, plus belle et plus jeune. Pourtant, comme le soulignent les règlementations et autres normes de plus en plus drastiques, les cosmétiques ne seraient pas sans danger pour notre santé.

Rédigé le , mis à jour le

Les cosmétiques sont-ils toxiques ?
Les cosmétiques sont-ils toxiques ?
Sommaire

Fabriquer ses propres cosmétiques

Des cosmétiques faits maison !

Pour éviter les dangers liés au risque de toxicité des cosmétiques, certaines font le choix de fabriquer elles-mêmes leurs produits. Des ateliers proposent d'apprendre à faire ses propres cosmétiques à la maison.

Même si vos cosmétiques sont bio et faits maison, il est nécessaire de bien prendre toutes les précautions pour que ces crèmes de beauté "maison" ne deviennent pas nocives pour la peau, et la santé en général.

Décrypter les étiquettes des cosmétiques

Apprenez à décrypter les étiquettes des cosmétiques

Pour savoir ce que contiennent les produits cosmétiques vendus dans le commerce, on peut commencer par lire les étiquettes.

Le premier ingrédient des produits cosmétiques est généralement l'eau (aqua). Sur les étiquettes des cosmétiques, les ingrédients apparaissent dans l'ordre décroissant en fonction de leur quantité. Si certains ingrédients sont mis en avant comme le beurre de karité, le hénné, vinaigre de mûre… mais n'apparaissent pas dans les cinq premiers ingrédients dans la liste, cela signifie qu'ils sont présents en petite quantité.

Se méfier des effets d'annonce

De nombreux effets d'annonce sont présents sur les étiquettes des cosmétiques. Le consommateur pense acheter un produit qui va lui faire du bien mais après une lecture de l'étiquette, on s'aperçoit que les ingrédients mis en avant se trouvent en dernières positions. Ces ingrédients présents en quantités minimes n'apporteront rien à la peau.

Les ingrédients que l'on retrouve beaucoup et qui peuvent être problématiques sont les conservateurs, les parabènes, les libérateurs de formaldéhyde… Enfin dans les produits cosmétiques, on trouve aussi des composants qui ne sont pas forcément toxiques, mais qui n'apportent rien à la peau.

Quid des cosmétiques bio ?

En ce qui concerne les produits bio, il faut toujours se référer au label. En France les plus connus sont Cosmébio et Ecocert. D'autres labels sont plus exigeants comme Nature et Progrès. Grâce à ces labels, on est sûr que les produits sont bio et leurs composants naturels sans pesticides...

Les allergies aux cosmétiques

Pour connaître l'origine des irritations, le médecin procède à un interrogatoire du patient sur ses habitudes. Et pour confirmer l'allergie aux cosmétiques, le médecin teste des échantillons de différents produits.

Gel douche, shampoing, crème hydratante ou encore produits de maquillage… Nous passons près d'une heure par jour à les utiliser dans notre salle de bain. En France, le marché des cosmétiques représente en moyenne un chiffre d'affaires de 25 milliards d'euros par an. C'est l'un des secteurs les plus lucratifs et il répond à une réglementation spécifique.

Les cosmétiques ont en effet pour mission de nettoyer, parfumer et protéger les parties superficielles de notre corps, c'est-à-dire l'épiderme, les systèmes capillaires et pileux, les lèvres ou encore les dents. Aujourd'hui, les consommateurs se questionnent de plus en plus sur leur innocuité.

Certains cosmétiques sont d'ailleurs à l'origine d'allergies, notamment des allergies de contact. Un conservateur en particulier, le méthylisothiazolinone (MIT), est pointé du doigt et les dermato-allergologues reçoivent de nombreux patients en consultation pour rechercher l'allergène impliqué.

"Depuis de nombreuses années, dans nos centres de dermato-allergologies, la première cause d'allergie de contact a toujours été les cosmétiques. Il peut parfois y avoir des pics parce qu'un allergène sort. Actuellement on a une épidémie d'allergies au méthylisothiazolinone", explique le Dr Haudrey Assier-Bonnet, dermato-allergologue. Depuis les années 2000, le méthylisothiazolinone est un conservateur qui est utilisé pour remplacer les parabènes, soupçonnés d'être des perturbateurs endocriniens. Les doses sont importantes et les conséquences pour les personnes sensibles radicales.

Problème : ce conservateur est présent dans de nombreux cosmétiques (gels douches, shampoings, crèmes hydratantes…). Des produits qui sont pourtant testés avant leur mise sur le marché. "Ce n'est pas de la mauvaise volonté", assure le Dr Assier-Bonnet, "au départ les tests sont faits sur un petit nombre de personnes (…) très souvent ils sont testés au départ sur des personnes qui n'ont pas forcément la peau fragile, puis ils vont être appliqués sur des peaux fragiles… Du coup on voit apparaître les "épidémies". Nous demandons donc qu'il n'y en est plus du tout dans les produits cosmétiques". Si des rougeurs ou des démangeaisons apparaissent, il est conseillé de ne plus utiliser le produit suspect avant de consulter.

Teintures et colorations pour cheveux : quelle toxicité ?

Les teintures capillaires sont-elles toxiques ?

En avril 2015, le magazine 60 millions de consommateurs a testé plusieurs marques de teintures capillaires. Objectif : rechercher dans ces produits des substances potentiellement délétères à long terme pour notre santé.

Qu'on soit brune ou blonde, les cheveux blancs n'épargnent personne. Pour les cacher, il existe un large choix de teintures capillaires. Le problème, c'est qu'elles ne sont pas sans danger. Le journal 60 millions de consommateurs a récemment publié une étude. Sur les 18 produits testés, deux teintures sur trois présentent des risques car ils contiennent notamment des ingrédients toxiques, qui ne sont pas toujours faciles à repérer dans les listes des composants des teintures.

La moitié des teintures testées sont composées d'ammoniac et de deux autres molécules à risque pour notre santé : le para-aminophénol et le paraphénylènediamine. "Ce sont des composés qui font partie de la famille des amines aromatiques. Et ces substances présentent un danger objectif pour la santé humaine", confie le Pr Olivier Laprévote, toxicologue. Certaines études ont même révélé des risques cancérogènes.

Si les risques sont graves, ils restent toutefois rares comme l'explique le Pr Laprévote : "dans la littérature, on a observé treize cas graves de personnes qui ont fait des manifestations allergiques sérieuses suite à l'exposition à ces substances, alors que des millions de personnes sont exposées. Donc il faut relativiser les choses".

Aujourd'hui, certaines marques ont pris les devants et ont réussi à limiter les ingrédients irritants et allergènes dans leurs teintures. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les teintures professionnelles ne sont pas à privilégier. En effet, les risques toxiques sont les mêmes que pour les colorations vendues en grandes surfaces.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24