Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 24 octobre 2014 à 9h46
Mon compte

  >     >  Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 6 septembre 2012, mis à jour le 6 septembre 2012

Les femmes développeraient de plus en plus de cancers liés à une grossesse, selon une étude publiée dans BJOG : An international Journal of Obstetrics and Gynecology, le 5 septembre 2012.

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse
Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

L'équipe australienne chargée de l'étude a révélé que le taux de cancers associés à une grossesse était passé de 112,3 pour 100 000 en 1994, à 191,5 pour 100 000 en 2008. Le plus souvent, il s'agit de cancers gynécologiques (cancer du sein, des ovaires, de l'utérus, etc.), ou encore de mélanomes (en sachant que l'Australie est le pays le plus concerné par ce dernier), survenus pendant la grossesse, ou dans les 12 mois qui suivent l'accouchement.

Plusieurs facteurs expliquent cette augmentation. Selon l'étude, 14 % de ces cancers sont dus à l'accroissement de l'âge maternel : le nombre de femmes enceintes de plus de 35 ans est passé de 13,2 % à 23,6 % sur cette même période. Mais ce phénomène social est loin d'être la seule explication.

Pendant la période de la grossesse, les femmes sont exposées à des dépressions immunitaires, favorisant ainsi le développement de cancers comme celui de la peau. Les cancers gynécologiques sont quant à eux déclenchés par des poussées d'hormones, en particulier d'œstrogènes. Cependant, le Pr. Fabrice Lecuru, chef du service de chirurgie gynécologique cancérologique et du sein à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, tempère : "La grossesse n'est qu'un accélérateur. Elle révèle des tumeurs déjà existantes et favorise leur développement."

De plus, les femmes enceintes étant suivies régulièrement, grâce aux échographies de contrôle, prises de sang et autres examens, les tumeurs sont donc souvent diagnostiquées lors des grossesses, et de façon plus précoce. Le Pr. Lecuru ajoute que la population féminine de 25 à 45 ans est une des plus touchées par ces cancers gynécologiques. Les résultats de cette étude s'inscrivent en outre dans une tendance générale : tous types confondus, le nombre de cancers ne cesse d'augmenter, et ce à cause du vieillissement de la population et de l'amélioration des techniques de dépistage.

Que les futurs mamans se rassurent donc, tomber enceinte ne provoque pas le cancer. La grossesse peut être un révélateur, jamais un déclencheur.

Etude de référence : "Incidence and outcomes of pregnancy-associated cancer in Australia, 1994–2008: a population-based linkage study", Lee Y. et coll. BJOG 2012 DOI : 10.1111/j.1471-0528.2012.03475.x

En savoir plus :

Sur Allodocteurs.fr :


Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Hausse du nombre de cancers associés à une grossesse

Mots clés


Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).