Mis à jour le 22 juillet 2014 à 9h18
Mon compte

  >     >  Tchat : l'anorexie

Tchat : l'anorexie

Par La rédaction de Bonjour-docteur.com
rédigé le 8 novembre 2011

Ch@t du 8 novembre 2011
Avec les réponses d'Hélène Pennacchio, psychothérapeute et de Didier Perrin, diététicien.


Sommaire

 

Les réponses d'Hélène Pennacchio, psychothérapeute


  • Comment aider un proche anorexique : quels comportements éviter et, au contraire, quels autres privilégier ?

Pour aider un proche qui souffre d'anorexie, il faut le mettre en confiance. L'obliger à manger ne sert à rien. Ne pas lui parler de son comportement alimentaire déviant pendant les repas, mais hors des repas. Lui demander quel but il veut atteindre par son comportement. Lui poser toute une série de questions qui lui permettra de se rendre compte qu'il fait fausse route.

  • Est-ce qu'être boulimique vomitive et avoir des périodes anorexiques espacées, c'est être anorexique mentale ?

Oui, il s'agit dans ce cas d'anorexie mentale de forme boulimique.

  • J'ai une fille qui vient d'avoir 7 ans ce mois-ci, depuis qu'elle est toute petite elle sélectionne ce qu'elle veut manger, yaourt, pain, frites, compote, dessert au chocolat... Peut-on parler de simple trouble alimentaire ou d'un début d'anorexie, depuis toutes ces années ?

Les troubles du comportement alimentaire sont nombreux. Il n'y a pas que l'anorexie mentale ou la boulimie. Votre fille souffre peut-être de phobie alimentaire. Il faut consulter votre pédiatre ou un pédo-psychiatre.

  • A partir de quel âge faut-il s'inquiéter lorsqu'un enfant refuse de manger des aliments d'une ou plusieurs couleurs ? (orange, rouge).

Il faut s'en inquiéter à n'importe quel âge. Il faut consulter un spécialiste pour comprendre pourquoi le refus des aliments de telle ou telle couleur. Attention aussi si la suppression de ces aliments entraînent une perte de poids.

  • Pour un proche boulimique vomitif, comment l'aider au mieux et gérer ses crises boulimiques ?

La boulimie ne se soigne pas tout seul. il faut consulter un spécialiste. La thérapie cognitive et comportementale donne de bons résultats sur le sevrage des crises de boulimie.

  • Je mange sans interruption, je me cache même pour ne pas être surprise, j'ai pris beaucoup de poids et je pense que la meilleure solution pour le perdre est que je me fasse vomir comment faire ?

Vous semblez souffrir de compulsions alimentaires. Surtout ne vous faites pas vomir. Vous sombriez alors dans l'enfer de la boulimie. Ce serait pire. Osez aller en parler à un spécialiste. Il n'y a pas honte. Vous ne le faites pas exprès. Il s'agit d'une maladie, dont vous pouvez tout à fait guérir.

  • Je suis un homme de 29 ans, après un gros chagrin d'amour, je crois être tombé dans l’engrenage de ce trouble. J'ai perdu 10 kgs en 2 semaines et demie. Comment faire pour en sortir seul ? J'ai honte d'en parler.

Malheureusement personne ne s'en sort seul. En revanche, aidé par des spécialistes, vous pourrez complètement vous en sortir. N'ayez pas honte d'être simplement malade. Vous vous seriez cassé une jambe, vous n'auriez pas honte d'aller vous faire soigner. L'anorexie et la boulimie, c'est pareil. Les spécialistes ont tout vu, tout entendu. Bon courage.

  • Est-ce que le fait de refuser certains aliments, et de ne privilégier que toujours les mêmes, peut être un début de troubles anorexiques ?

Oui, cela peut être un début d'anorexie, mais ce n'est pas suffisant pour en faire le diagnostic. Votre poids baisse t-il ? Pourriez-vous changer ce comportement alimentaire déviant ?

  • J'ai une amie très mince, focalisée sur la nourriture saine, l'apparence, le bien être etc. Elle n'est pas maigre, mais est-ce que c'est une forme d'anorexie dans la mesure où elle est assez rigide sur la nourriture ?

Je pense qu'il s'agit plutôt d'orthorexie. Consultez le site de l'association Autrement, vous en saurez plus sur cette maladie.

  • Peut-on sortir des  troubles alimentaires à près de 50 ans quand cela est ancré depuis la toute petite enfance ?

Oui, il faut toujours croire en soi et en sa guérison. Mais ceci seulement si vous êtes encadré par des spécialistes. Vu l'ancienneté de la maladie, il faudrait envisager une hospitalisation dans un service spécialisé, où vous seriez activement pris en charge. N'en ayez pas peur. C'est à votre portée.

  • Depuis avril j'ai perdu + de 8kgs suite à des chocs émotionnels consécutifs. Examens médicaux normaux. Je ne garde pratiquement pas mes repas (sans me faire vomir). Dois-je considérer maintenant que c'est un début d'anorexie. Cela m aidera par la suite, car je me pose beaucoup de questions et cela commence à me faire vraiment peur.

8 kg en si peu de temps, je pense que c'est suffisant pour consulter un spécialiste des troubles alimentaires. Il y a peut-être d'autres examens à faire pour comprendre pourquoi vous ne gardez pas vos repas ? Avez-vous la pensée de vouloir maigrir ? Si oui, alors il peut s'agir d'anorexie.

  • Je suis enceinte. Je fais des crises d'angoisse la nuit. J'ai été  anorexique de 15 à 22 ans. Aujourd'hui, j'ai 34 ans, mais j'ai l'impression de ne jamais avoir été guérie et d'avoir toujours été borderline. Comment faire pour ne pas replonger ?

Ne restez pas seule et soyez épaulée par un spécialiste qui vous rassurera.

  • J'ai 50 ans, et pensais être sortie de l'anorexie-boulimie mais subsiste ce manque de confiance en moi qui fait resurgir alors un comportement alimentaire un peu décalé comme le grignotage constant. Peut-on vraiment en sortir ?

Oui on peut totalement guérir. Mais souvent la dernière marche est difficile à monter. Il semblerait que chez vous il y ait encore quelques résistances. Peut-être n'avez vous pas bouclé la boucle et libéré toute votre souffrance.

  • Après avoir été  anorexique, je suis devenue boulimique. Quels sont les conseils que vous me donneriez pour me sortir de là. Je suis suivie par un psychiatre mais pour autant je ne m'en sors pas. Cela fait déjà 5 ans que ça dure.

La prise en charge d'un trouble alimentaire est pluridisciplinaire. Il manque, dans votre parcours de soins, la prise en charge nutritionnelle et comportementale.

Celui de l'addiction.

  • Ma mère de 55 ans est  anorexique depuis un an, elle passe par des phases de déni complet et d'autres où le dialogue est (très peu) possible, la prise de nourriture a dégringolé en même temps que son poids et me sentir impuissante me met en colère contre elle, que puis-je faire, j'ai l'impression qu'elle se suicide devant moi et que je ne peux rien faire d'autre que regarder, c'est très dur.

L'anorexie mentale commence toujours par une phase de déni. Malheureusement cette phase peut durer longtemps : 1 ou 2 an. Mais arrivera le jour où elle reconnaîtra qu'elle est malade et acceptera de se faire soigner. Continuez à l'aider comme vous le faites, c'est-à-dire lui parler et lui dire que ça ne va pas, que vous l'aimez et que vous êtes inquiète. Demandez-lui d'aller consulter. Vous ne serez pas entendue aujourd'hui, mais à force de lui dire, elle en prendra acte.

  • J'ai 24 ans et suis boulimique depuis de longues années. J'ai des crises environ 2 fois par jour où je mange en grande quantité et vomis tout. J'ai déjà été hospitalisée dans un centre spécialisé mais sans succès, je suis vraiment déçue de la psychiatrie en France. Pourriez-vous m'indiquer d'autres méthodes qui pourraient m'aider.

Oui, il existe une autre méthode. Elle consiste à vous poser une sonde nasogastrique. Celle-ci marche très bien dans le sevrage des crises de boulimie. La sonde n'exclut pas pour autant la prise en charge psychothérapeutique. Pour en savoir plus : Association Autrement.

  • J'ai été anorexique  pendant quelques mois mais j'ai eu la chance de m'en rendre compte très vite et de reprendre du poids j'ai donc re-atteint mon poids d'avant mais je n'ai toujours pas eu mes règles et cela m'inquiète, comment faire pour les avoir de nouveau (sachant que je mange normalement depuis environ 3 mois ou 4 mois) ?

Le retour des règles est physiologique. Il faut atteindre un indice de masse corporel de 18,5 pour qu'elles reviennent. Mais parfois, il faut atteindre 6 mois pour qu'elles se redéclenchent. Si vous ne les retrouvez pas d'ici quelques mois, alors parlez-en à votre médecin.

  • Depuis plus de 15 ans ma soeur est à la fois  anorexique et boulimique. Le problème est qu'elle ne le reconnait pas et ne se soigne pas. Cela m'inquiète énormément, comment lui faire prendre conscience que sa vie est en danger ?

Votre soeur se sent impuissante, avec le sentiment qu'elle n'a pas la clé pour guérir. Ne la jugez pas. Ne la forcez pas, mais continuez à lui demander d'aller consulter. Dites-lui qu'elle peut téléphoner à une association spécialisée dans les troubles alimentaires. Dites-lui que ça ne l'engage qu'à un coup de fil. Ensuite ce sera à l'association d'essayer de gagner sa confiance et de la mettre dans le circuit de soins.

  • L'anorexie est-elle uniquement la résultante du rapport poids-taille ?

Non, pas seulement. Associés à la perte de poids, il y a le manque de confiance, la peur du regard de l'autre, voire un état dépressif.

  • Ma nièce de 6 ans a pour habitude de mâcher ses aliments puis de les recracher dans sa serviette, de ce fait elle ne grossit pas et semble obsédée par son poids que puis-je faire pour l'aider ?

Ce comportement ressemble à un trouble du comportement alimentaire. commencer par aller voir un pédiatre. Si ce n'est pas suffisant, alors voir un pédo-psychiatre.

  • Si on ne pleure plus après les crises, si on se mutile plus, si on se moque de vomir et de banaliser ce genre d'alimentation, est-ce une porte vers la guérison ou l'inverse ?

Non, la guérison c'est autre chose !

  • Je mange et me fais  vomir  depuis 2 ans, en plus de cela je prends beaucoup de laxatifs pour me nettoyer. Il y a 6 mois j'ai décidé d'essayer de me sortir de cette spirale et j'ai repris trop de poids à mon goût. Du coup je me refuse de manger. Que faire pour arrêter cette obsession sur la bouffe qui pour moi est un intrus dans mon corps et me dérange. Aidez-moi !

Vous êtes dans la spirale infernale du trouble alimentaire : le jeûne alimentaire prépare la crise de boulimie qui va suivre. Faites-vous aider par des spécialistes. Vous ne pouvez rester comme ça. Vous pouvez totalement guérir.

  • Est-on  anorexique quand on contrôle son poids depuis l'enfance, qu'on pèse 49 kilos pour 1m 68 depuis trente ans, que l'on se trouve trop gros mais qu'on se fait pas vomir, et qu'on réussit à avoir des relations correctes avec son entourage ?

Pour 49 kg et 1,68 m, votre indice de masse corporelle est de 17,36 ce qui correspond à un état de dénutrition modérée. Apprenez à lâcher prise et acceptez de combler les carences nutritionnelles. Le fait de vous sentir gros disparaîtra quand vous aurez un indice de masse corporel minimum à 18,5, soit 52-53 kg.

  • Je suis incapable d'avoir un paquet de gâteaux et de n'en manger qu'un ou 2, je mange le paquet en entier et après je culpabilise. Je pense beaucoup à la nourriture et je ne veux pas grossir. Est-ce un trouble  alimentaire ? Très jeune j'ai vécu un harcèlement par un homme de ma famille. Y a t-il un lien ?

Oui, votre comportement alimentaire peut être en rapport avec le harcèlement subi. Vous devez vous faire aider. Vous souffrez indiscutablement d'un trouble alimentaire.

  • En moyenne, combien de temps dure ce genre de trouble  (boulimie) s'il est pris en charge ?

A partir du moment où le patient est pris en charge, en moyenne, il faut 3 à 5 ans pour guérir complètement.

  • Je souffre de boulimie vomitive depuis six ans. C'est principalement le dialogue avec les proches et le regard de ma famille qui est difficile à vivre. Pour elle, je n'existe que par le biais de la nourriture et des vomissements. A la maison (j'ai 19 ans), ils me voient comme un monstre égoïste, je ne sais plus comment voir le bout, bien que je sois suivie.

Peut-être faut-il changer de thérapeute ? Etes-vous suivie et par un nutritionniste, et par un psychologue, tous deux spécialisés dans les troubles alimentaires ?

  • L' anorexie vient de quelque part. Comment savoir d'où elle vient ? Je me trouvais grosse au départ, d'autre part j'ai subi plusieurs abus sexuels (de 4 à 7ans) je n'en ai jamais parlé je ne veux pas créer de tensions étant donné que c'est le cousin de mon père et que je ne le vois plus depuis plusieurs années. Est-ce que ca pourrait venir de ça ? Et comment faire pour arrêter de me trouver grosse ?

Oh que oui ça pourrait venir de ça. Si vous ne pouvez en parler à votre famille, alors parlez-en à des thérapeutes. Ne restez pas seule.

  • Donnez-nous le nom d'une association sérieuse svp ?

Association AUTREMENT : tél 03 80 66 83 47

  • Sommeil léger, et réveils fréquents, est-ce lié au fait que je ne m'alimente plus, et à ma perte de poids ?

Oui, le fait de ne plus s'alimenter met le corps en danger. L'organisme le sent et ne peut donc plus lâcher prise dans le sommeil.

 

 

 

 


Les réponses de Didier Perrin, diététicien


  • Depuis plusieurs années, je compense les contrariétés en mangeant. Ces phases peuvent durer jusqu'à une dizaine de jours. Ensuite, je compense en ne mangeant presque plus du tout et en buvant pour tromper la faim. Est-ce de l'anorexie ?

L'anorexie s'accompagne d'une volonté de perdre du poids au delà du poids physiologique ; à priori vous gérez vos émotions par des compulsions alimentaires. En ne mangeant pas pendant la phase suivante, vous favorisez la survenue de compulsions futures. Le mieux est d'avoir une alimentation équilibrée, régulière.

  • Ma belle-mère est une ancienne anorexique et a de gros problèmes dentaires est-ce lié ?

Cela peut être lié, surtout si elle a eu des crises de boulimie avec vomissements. L'anorexie entraine des carences qui se répercutent sur tout l'organisme.

  • Est-ce qu'on peut réellement sortir de l'anorexie ou les habitudes qui ont été prises resteront à vie ?

Oui, on peut sortir et guérir de l'anorexie. Il faut se faire aider, il est difficile de s'en sortir seul. L'idéal étant d'associer une prise en charge psychologique et diététique.

  • Après 10 ans d'anorexie, je vais mieux mais mon rapport avec la nourriture est toujours très difficile que faire ?

Si ce n'est déjà fait il faut vous faire aider par un(e) diététicien(ne) spécialisé(e) dans les TCA afin de vous aider à avoir un meilleur regard sur les aliments, ils sont nos amis, indispensables pour notre corps, ne l'oubliez pas.

  • Je fais des crises de boulimie tous les jours et je vomis tout. J'ai très peur de la carence en potassium et de faire un arrêt cardiaque. Comment savoir si je manque de potassium sans faire une prise de sang ?

Vous n'avez pas d'autre moyen que la prise de sang pour vérifier votre taux de potassium. Il faut consulter pour vous faire aider.

  • Peut-on réellement sortir de l'anorexie après plus de 15 ans de TCA ? N'est-ce pas illusoire de penser pouvoir changer ses comportements très ancrés ?

Plus la maladie s'installe, plus la guérison est difficile et longue, mais elle est possible, il ne faut donc pas baisser les bras et se battre.

  • Mais ne plus pleurer après une crise, ne plus s'en vouloir, et banaliser le comportement est-il signe de guérison ou de l'inverse ?

Un signe de la guérison est d'accepter de manger avec les autres, avoir des repas réguliers et variés, et ne plus avoir de pensée anorexique (c'est-à-dire, vouloir faire un poids inférieur au poids minimum pour ne plus être en dénutrition). Enlever de la culpabilité est déjà un pas important, cela permet d'enlever de la souffrance et de mieux agir pour sa guérison.

  • Vu que je n'arrive pas à arrêter de me faire vomir, je me sens gênée de demander un suivi régulier au médecin pour mon taux de potassium. Peut-il refuser ?

Vous n'avez pas à être gênée d'un comportement qui vous dépasse. Cela fait partie de la boulimie de ne pas se contrôler. C'est une maladie, votre médecin est là pour vous aider et vous proposer un parcours de soin. Consultez-le.

  • Depuis 3 ans, la nourriture est source d'inquiétude pour moi, j'ai la peur de vomir ceci étant je n'apprécie plus de manger et ai réduit mes quantités ce qui m'inquiète car j'ai perdu quelques kg et n'arrive pas à les reprendre. L'anorexie me fait peur ceci étant je mange aux repas et entre mais j'ai toujours ce ressenti de maigreur je fait 1,57m pour 40kg dois-je consulter à l'hôpital ?

Mangez doit rester naturel. Vous avez perdu du poids, votre IMC indique que vous êtes en dénutrition, il faut que vous consultiez un médecin et/ou un diététicien afin de retrouver une relation normale avec la nourriture.

  • Durant mon adolescence, il m'est arrivé à plusieurs reprises de manger jusqu'à complet gavage. Toutefois, ceci sans jamais me faire vomir ce comportement est il associé à de la boulimie ?

Ce comportement est associé à de la boulimie s'il y a volonté de perdre du poids. Sans volonté de perdre du poids (sans pensée anorexique) il s'agit de compulsion sévère qui est également un TCA et qui nécessite une prise en charge.

  • Ma mère a toujours refusé de me voir comme anorexique, j'étais pourtant descendue à 39 kilos pour 1m60, je n'avais plus mes règles. C'est maintenant (4 ans après) que j'ai repris du poids qu'elle me dit toujours que je suis trop maigre. Je pèse 43kg mais ne mange toujours pas beaucoup, est-ce inquiétant ?

Tant que vous n'avez plus vos règles, c'est un signe de dénutrition. Votre IMC est encore inférieur à un IMC = 18,5 donc vous êtes toujours en dénutrition. Si votre pensée est de ne pas prendre de poids au poids actuel et que vous n'arrivez pas à manger suffisamment c'est que vous êtes toujours dans l'anorexie. Les parents ont parfois du mal à prendre conscience de la maladie, la souffrance qu'elle engendre est difficile aussi pour eux car ils se sentent impuissant. Le mieux est de vous faire suivre par spécialiste.

  • J'ai 19 ans, je sais et j'accepte le fait d'avoir des TCA et ce depuis 7 ans maintenant mais je ne pense pas être anorexique. Quand dire que l'on est anorexique et pas seulement victime de TCA ? Pour moi l'anorexie c'est être maigre mais je ne me vois pas maigre du tout, je pèse 46kg pour 1,60m

Etre anorexique et victime de TCA c'est la même maladie. L'anorexie se caractérise par une volonté de faire un poids bien inférieur à ce poids de forme, et notamment un poids qui nous place en dénutrition. L'aménorrhée est un signe de dénutrition et caractéristique de l'anorexie pour les femmes. Si vous êtes en aménorrhée c'est que vous êtes en dénutrition et qu'il vous faut reprendre du poids. Et si reprendre du poids est inacceptable pour vous, c'est que vous souffrez d'anorexie.

  • Je suis boulimique anorexique. Dois-je consulter un diététicien ou un nutritionniste ou un psy ?

Oui il faut consulter, l'idéal étant de consulter un diététicien/nutritionniste et un psy. Les carences nutritionnelles liées à la dénutrition doivent être prises en charge, le comportement alimentaire doit se modifier, d'où la nécessité de consulter un diététicien. Mais il y a également une souffrance psychologique qui doit être prise en charge.

  • J'ai 62 ans avec des troubles du comportement alimentaire depuis l'adolescence, liés à un refus de mes rondeurs, 5 à10 kg de trop, qui consistent à me faire vomir lorsque je ne m'accepte plus. Certains jours j'arrive à manger équilibré et je ne vomis pas, d'autres non. J'ai fait aussi pas mal de régimes restrictifs, je maigris donc je ne vomis pas que faire pour en sortir ?

Pour en sortir, il faut travailler avec un spécialiste pour rétablir un rapport sain avec l'alimentation. Vos expériences passées ont été difficiles, mais il y a une autre solution que les régimes restrictifs ou les vomissements. C'est un travail de fond qu'il faut faire, avec parfois des rechutes mais il faut persévérer.

  • Je suis un homme de 29 ans. Suite à un énorme chagrin d'amour, j'ai l'impression d'avoir les symptômes décrits dans l'émission d'aujourd'hui. Est-ce possible de se sortir de l'engrenage sans aide extérieure ? Impossible pour moi aujourd'hui de manger depuis 15 jours. Presque 10 kg de perdus.

Il ne faut pas que la perte de poids s'installe durablement. Vous avez un chagrin d'amour, il vous faut le gérer c'est bien normal, mais attention à ce que la perte de poids ne se poursuive pas. Si c'est le cas, consultez.

  • Comment retrouver ses règles après une période d'anorexie, sachant que je remange normalement ? Au bout de combien de temps reviendront-elles ? Y a-t-il des traitements pour favoriser leur arrivée ?

Le retour des règles peut être long parfois jusqu'à 6 mois après le retour à un poids de normalité. Si cela dure trop longtemps, consultez un gynécologue.

  • J'ai un enfant de 20 mois il ne mange pas trop et il est maigre. Peut-il subir cette maladie ? Que faire pour qui il mange mieux ?

Le mieux est de suivre l'évolution de son poids avec votre pédiatre ou votre médecin et juger si cela est inquiétant ou non. Je n'ai pas de connaissance d'anorexie si jeune, c'est une maladie qui apparait plus tardivement.

  • J'ai 24 ans, 54 kg pour 1m74, je n'ai pas beaucoup d'appétit alors je me force mais je n'arrive pas à prendre du poids et cela depuis quelques années déjà. J'aimerais prendre au moins 5kg mais je n'y arrive pas est-ce pathologique ?

Ce n'est pas forcément pathologique, si vous avez toujours eu un poids plutôt faible par rapport à votre taille. En revanche, si votre poids a été plus élevé et que vous avez perdu du poids à un moment donné, cela peut être pathologique. Il faudrait voir comment a évolué votre IMC au cours de votre vie. S'il a toujours été bas, pas d'inquiétude, en revanche s'il a chuté à un moment de votre vie, c'est peut être signe d'une pathologie. Demandez l'avis de votre médecin.

La boulimie est une forme d'anorexie quand le poids est une obsession. Il est rare de passer de la boulimie à de l'anorexie restrictive. En revanche le passage de l'anorexie restrictive à la boulimie est beaucoup plus fréquent avec peu de retour en arrière vers la restriction. Quoi qu'il en soit, cette maladie est à prendre en charge, quelque soit sa forme.

  • Ma mère de 55 ans est anorexique depuis un an suite à des chocs émotionnels, elle passe par des moments de déni et d'autres où elle se rend compte sans pouvoir y mettre le nom de la maladie. Je réagis à mon angoisse de la voir se suicider ainsi à petit feu avec de la colère. Comment, puis-je l'aider et m'aider par la même occasion ?

Le déni est normal en début de maladie. Le désarroi que vous vivez est le même que celui des parents qui voient leurs enfants se détruire par la maladie avec le sentiment de ne rien pouvoir faire. Rapprochez-vous d'associations de malades pour mieux comprendre les ressorts de la maladie.

  • J'ai 40 ans et suis boulimique depuis 20 ans. Mon poids est normal car je me fais vomir. J'ai une vie sociale, 2 enfants, 1 mari et je suis en 2ème année d'école d'infirmière. Je ne sais pas comment me soigner. J'ai déjà vu des psychologues mais sans succès à long terme. Quels conseils ?

Essayez d'autres prises en charge, avez-vous déjà eu une approche nutritionnelle, ou par thérapie comportementale et cognitive, ce type de thérapie ayant de bons résultats sur les crises de boulimie.

  • Après deux hospitalisations pour anorexie, une impression d'être guérie... Mais ma peur de grossir persiste, alors suis-je vraiment guérie ? Que faire ?

La peur de grossir reste normale si vous êtes à votre poids de forme. Si en revanche vous êtes encore à un poids de dénutrition et que vous avez peur de grossir, c'est qu'il reste une pensée anorexique qu'il faudrait idéalement pouvoir traiter.


En savoir plus


Les troubles du comportement alimentaire peuvent revêtir plusieurs aspects, l'anorexie en est une des facettes. Cette maladie touche 2 % des femmes, le plus souvent des adolescentes et depuis quelques années les médecins doivent prendre en charge des patients de plus en plus jeunes. De nombreuses idées reçues circulent sur l'anorexie mentale : mauvaise acceptation de soi, mésentente familiale sont les causes les plus évoquées.

Ces problèmes sont en tout cas toujours la conséquence d'une détresse, d'un traumatisme ou d'un malaise profond. Ce refus de s'alimenter peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé.

Comment reconnaître ce trouble du comportement alimentaire ? Comment devient-on anorexique ? Quelles sont les solutions pour sortir de cette souffrance ? Quelles sont les conséquences de l'anorexie mentale ? Guérit-on de l'anorexie mentale ?

 

Sur Allodocteurs.fr :

Article :

 Contacts utiles :

Sites web :

  • Enfine.com
    Site d'information destiné aux anorexiques, avec des témoignages, des actualités et des contacts. A noter, la possibilité de passer des annonces pour demander des conseils et s'entraider. Un chat régulier est également proposé.

  • Boulimie.com
    Nombreuses informations générales sur les désordres alimentaires ainsi que d'autres troubles psychologiques.

  • Fil Santé Jeunes
    En savoir plus sur les troubles du comportement alimentaire.

  • Association Autrement
    Pour un autre regard sur son poids, anorexie mentale, boulimie, compulsions alimentaires...


 

 

 








Mots clés


Vos commentaires
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@neyney : il faudrait faire le point avec un nutritionniste ou un diététicien afin de vérifier que vos apports sont suffisants. Vous avez peut-être une maigreur constitutionnelle..
Citer
neyney
Bonjour j'ai fait un arrêt cardiaque y a bientôt 1 ans suite a une baisse de potassium et je suis toujours au même poids pourtant je mange je comprends pas parfois je vais être a 40 kg et quelques jours après je vais être a 38kg .
Citer
marinarhoine
je suis maman de 2enfant 2an et 5an!je suis anorexic jvien de men rendre compte en enparlant avec linfiermiere qui soccupe dmn pere je pence qui a des année que sa dure mé persone ni moi en a preter cas jvoulais savoir ce que'il existe comme possibilité pour me guerir autre que l'hospitalisation mes bb son trés proche de moi et je n'ai aucune persone de réel confiance a qui les laissé!!!S.OS S.O.S myriam 25ans!
Citer
savère
Je viens de lire tout le question réponse. Voilà mon avis :
Souffrant de TCA (anorexie restrictive) depuis plus de 15 ans, j'en subis aujourd'hui les conséquences physiologiques au niveau digestif en raison de prescriptions de laxatifs (peu de sensibilisation du mon de médical au pb TCA et les malades s'en servent au début de la maladie, de façon inconsciente)et du fait de la restriction alimentaire et des carences.
Bien que je sois à un IMC jugé normal (18,5) je souffre tjs. Je pense que c'est restrictif de limiter le poids santé à un chiffre , ça enferme un peu plus et une fois cet objectif atteint, il y a souvent refus de le dépasser. Ce n'est pas une critique, mais je veux seulement donner mon ressenti de malade, aider ceux qui sont comme moi, ne pas faire focaliser encore une fois sur un chiffre.Il vaudrait peut-être mieux donner une fourchette ou dire 'le poids de santé est celui qui permet à l'organisme de fonctionner normalement sans douleur et sans calcul complexe'
Merci
Citer
Marie1988
Bonjour
J'ai souffert de cette maladie pendant plus de 4ans avec diverses hospitalisations et depuis 2 ans 1/2 j'en suis sortie.
Mais plusieurs questions trottent toujours dans ma tête et j'aimerais y avoir des réponses.
1- Certains aliments ne passent toujours pas et même si je suis mince (IMC normal)je n'arrive pas à être totalement libre face à une^patisserie ou à me lacher à manger qlq chose entre les repas. Comment faire pour lever ces interdits?
2- Cela fera bientot 6 ans que je n'ai plus mes règles et ma gynéco me dit de ne pas m'inquieter. Mais rien à faire cela m'inquiete, surtout que je désirerais avoir des enfants. Vont elles revenir?
JE suis toujours suivie par un psychiatre mais cela n'avance guère.
Merci beaucoup
Citer
bloum
Comment soigner quelque'un qui refuse de voir un médecin et qui perd sistématiquement contact avec tous les psychiatres qui la suive, elle refuse hospitalisation et a tous les symptomes de l'anorexie
Citer
Graziella
hello! j'ai été anorexique de 13 ans à 23 ans ...sans hospitalisation j'ai pu m'en sortir. aujourd'hui j'ai 31 ans, je suis mariée et j'attends mon premier enfant. l'anorexie fait partie d'une page de ma vie, depuis bien longtemps tournée. je souhaite beaucoup de courage et de guérison à toutes celles encore dans cet engrenage....
Citer
marie-andree
Bonjour, ma fille est anorexique depuis l'âge de 15 ans. Hospitalisée 15 jours puis suivie en CMP, elle a repris du poids mais se déclare maintenant végétalienne et s'est découvert intolérantes à de nombreux aliments dont le gluten, le soja et autres aliments courants (analyses médicales à l'appui). Je ne peux m'empêcher de penser que ces supposées intolérances ne sont qu'une autre facette de sa maladie. Comment réagir ? Elle a 21 ans, a un studio mais préfère rentrer chez nous où elle peut stocker des quantités astronomiques d'aliments peu courants, farines et fèves en tous genres, 7 huiles différentes, etc; Je n'en peux plus. Elle n'a aucune vie sociale, ayant coupé les ponts avec tous ses amis depuis des années et je ne me sens pas le courage de la renvoyer dans son studio où je sais qu'elle sera seule. Elle va en fac (étudier la psycho) mais ne sort pas. J'ai l'impression qu'elle n'arrive pas à couper le cordon et je n'arrive pas à le faire d'autorité pour elle.Merci de vos conseils
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).