Mis à jour le 24 avril 2014 à 7h31
Newsletter | Mon compte

Blogs

Le blog de Michel Cymes

Billets d'humeur et billets d'humour...

Humour... Humeur...

rédigé le 19 janvier 2011 /     12

Merci pour vos messages concernant cette campagne sur la prostate. J'ai bien sûr lu attentivement les vôtres, mais aussi tout ce qui se dit sur le Net. Et ce qui est extraordinaire c'est que pratiquement tous les commentaires des sites et médias grand public sont favorables à cette campagne. Ils la trouvent drôle, décalée et surtout prouvent que le message est passé.

Les seuls (et ils sont très peu nombreux) à critiquer ce sont des médecins. Comme quoi, à la faculté de médecine on devrait prévoir des cours d' "humourologie" pour les coincés du stéthoscope.

Mais laissons de côté l'insignifiant pour se concentrer sur l'essentiel. Et l'affaire du Mediator® devient vraiment inquiétante pour l'industrie pharmaceutique dans son ensemble.

J'ai eu l'occasion de dire ce que je pensais de cette affaire dans un précédent blog, mais aujourd'hui, c'est la colère qui prédomine.

Si tout ce que l'on raconte est vrai, et que Servier savait que ce médicament était dangereux et prescrit pour d'autres indications que le diabète... j'ai hâte d'entendre la défense du laboratoire !

Et ce à double titre, celui de médecin d'abord. J'aimerais, quand je prescris un médicament à un patient, être certain que tout ce que l'on m'a dit sur son efficacité et ses effets secondaires est vrai !! Il y a 5000 médicaments sur le Vidal, le gros livre rouge des médecins... si je dois, à chaque fois que je prescris, appeler l'Afssaps, ça va prendre du temps pour chaque ordonnance.

Celui d'informateur grand public ensuite. Les journalistes santé reçoivent aussi des informations venant des labos. Nous avons tous, un jour ou l'autre, été "gentiment" manipulés pour faire passer des infos intéressantes pour telle ou telle entreprise du médicament. Du moment que c'était pour avertir les patients d'une avancée thérapeutique réelle pourquoi pas ?

Mais je n'aimerais pas avoir été le complice d'une désinformation orchestrée...

La bise aux dames...


Vos commentaires

gwendy34
'La jalousie possède l'étonnant pouvoir d'éclairer l'être unique d'intenses rayons et de maintenir les autres hommes dans une totale obscurité' Milan Kundera

(Je trouve que cela vous va bien Monsieur Cymes!)

Cet étalage de mauvais sentiments à son égard me semble disproportionné. Je ne suis qu'une petite serveuse écervelée qui ne peut se comparer aux grands médecins scandalisés ici présents, mais il me semble que M. Cymes précise à plusieurs reprises que cette campagne est faite pour dédramatiser le doigt dans le luc particulièrement prisé de ces messieurs...et qu'on ne traite pas un cancer de la prostate de phase I comme un de phase III...

et que celui qui n'a pas fait des examens 'juste pour savoir' lui jette le premier Vidal!

De plus, je mets au défi quiconque capable de citer par coeur votre 'bible médicale'

Cela dit, en tant que consommatrice, je me pose également la question de l'impartialité de l'afssaps et du même coup de la réelle avancée pharmaceutique...
docnette
Bonjour Michel

En tant qu'informateur, il est important que vous soyez vous-même bien informé. Je vous suggère de vous abonner à la Revue Prescrire, de suivre ce qui se dit sur les sites santé indépendants des labos, et de choisir des invités moins liés à l'industrie, même si ce sont ceux qui acceptent le plus facilement de venir chez vous ...
salviati
Vous faites vraiment preuve d'une grande démagogie à vous féliciter de la réaction positive de l'opinion publique à votre campagne et à dénigrer l'avis des médecins. Franchement, le sujet n'est pas de savoir si cette campagne est drôle (l'affiche est d'ailleurs en effet assez drôle) mais de savoir si elle est justifiée, alors qu'il n'existe aujourd'hui pas d'argument scientifique pour la soutenir.

J'imagine que Servier pourra répondre que l'opinion publique était avec lui à l'époque où le Médiator était autorisé et que ce sont des coincés du stéthoscope de la revue prescrire qui lui cherchaient des poux. Ca lui évitera d'avoir à répondre sur le fond.
Juju27
Hihi. D'après tous les comm' que je viens de lire on dirait bien que docnette a raison!

Aïe, aïe, aïe! ça craint ici!


docnette
Bonjour Michel,

En fait, je pense que vous êtes au journalisme médical ce que Georges Frèche était à la politique. Un gars sympa plein d'humour qui faisait rire le public mais pas ses collègues.
Nanabee
Pardon ?? A-t-il osé prendre les devants à base de 'ohlalal s'il s'avérait que j'aie pu avoir tort, ça serait vraiment trop la faute d'une désinformation orchestrée' ?

Waouh. Les trois paragraphes à base de blablabla si jamais j'ai tort ça sera pas ma faute, c'est quand même du grand art.

Figurez-vous, monsieur, que les médecins qui pratiquent leur spécialité avec éthique et sérieux n'ont pas besoin de se dédouaner à coups de 'ohlala lire le vidal et me tenir au courant sur l'afssaps, pfiew, z'imaginez le boulot ?'. Ils le connaissent, ce boulot. Ils les lisent, les 'petits détails insignifiants' que vous n'avez pas le temps de lire.

Un peu moins de comm' et un peu plus de vraie médecine, ça serait possible ou c'est trop pour votre agenda ?
Jaddo
Ahahahah.
Non, vraiment, M. Cymes, merci. C'est trop beau.
'Les seuls (et ils sont très peu nombreux) à critiquer ce sont des médecins. Comme quoi, à la faculté de médecine on devrait prévoir des cours d' 'humourologie' pour les coincés du stéthoscope.'

Moi qui vous accusais sur mon blog de fuir le débat de fond en vous cachant derrière des pirouettes et des blagues, vous n'auriez pas pu me faire plus plaisir.
J'aurais dépensé moins de temps et d'énergie à essayer de vous décrédibiliser si j'avais su que vous le feriez vous-même aussi volontiers.

'Ceux qui critiquent sont peu nombreux.' C'est vrai. Ils étaient peu nombreux à critiquer le Médiator au départ. Et, ô merveilleuse coïncidence de la vie, c'était les mêmes.
Dans mes rêves les plus fous je n'aurais pas imaginé que vous alliez oser parler de votre campagne et du Médiator dans le même article. Ni que vous concluriez par 'Mais je n'aimerais pas avoir été le complice d'une désinformation orchestrée.'

http://www.jaddo.fr/2011/01/18/cherche-cdd-email-diamant/
Nanabee
Oh ! tant que j'y suis, monsieur, et puisque vous vous gargarisez à loisir de votre succès auprès des médias 'grand public' (entendre par-là : tous ceux qui ne sont pas spécialistes du domaine et qui, faute d'informations, ont pu prendre votre intervention télévisée pour une intervention sérieuse), permettez-moi de citer un lien qui n'est pas grand public du tout, mais qui a le mérite de répondre directement à votre campagne. Je cite le Dr Dupagne, créateur et administrateur du site/forum 'Atoute', référence en matière médicale, participant au formindep (j'encourage tous ceux qui ont 5mn à perdre à visiter rapidement Atoute et le site du formindep : cette petite visite sera plus efficace que ce que je pourrai raconter pour les convaincre du haut degré d'éthique et de sérieux de ces gens-là) :

http://www.atoute.org/n/article181.html

Qu'avez-vous à répondre à cela, monsieur ?

Rien, visiblement, puisque cela fait 100 fois que l'on vous pose la question, sans succès...
Nanabee
Pratiquement tous les sites et médias grand public sont favorables à cette campagne, vraiment, monsieur ?

Le Monde, Libération, Rue89, pour ne citer qu’eux, tous remettent en question vos arguments. Même Michel Denisot, tout bienveillant qu’il ait pu se montrer à votre égard, semblait s’interroger sur le bien-fondé de la vague d’indignation sur internet. Dommage que son équipe n’ait pas eu le temps de pousser l’investigation un peu plus loin, cela aurait pu être intéressant…

TOUS les médias sérieux (pas nécessairement grand public, donc) remettent en question vos arguments (formulation diplomatique pour “omg mais qu’est-ce que c’est que ces conneries ???”, qui retranscrirait sans doute mieux le résumé des avis pertinents), ainsi que vos motivations. Sans parler des intérêts de vos partenaires de campagne. L’aveu à peine dissimulé que vous faites de votre complaisance à l’égard des laboratoires pharmaceutiques est suffisamment parlante pour que les derniers doutes que j’avais quant à votre bonne fois soient levés.

J’avoue que je me posais la question : est-il juste incompétent ? Vous êtes sympathique, je vous cherchais des excuses, je me disais, sans doute est-il difficile de concilier le sérieux avec lequel on exerce la médecine, d’une part, et sa carrière médiatique, d’autre part.

Je ne me pose plus la question. La façon que vous avez de botter en touche tout débat de fond, de pirouetter à loisir en usant de votre petite popularité, m’a permis de savoir définitivement à quoi m’en tenir quant au crédit que l’on peut accorder à votre second métier : médecin. Être médecin, monsieur, ça ne peut pas être un second métier. Vous auriez dû être médecin AVANT TOUT. Vous l’avez oublié. Vous n’êtes plus un médecin.

Vous êtes un bon animateur, monsieur. Et, j’espère, une personne animée au fond de bonnes intentions. J’espère qu’une toute petite partie de vous-même a honte et aspire à retrouver un peu de dignité, un peu de courage éthique.

Si votre position médiatique ne faisait pas de vous un homme dangereux, le culot que vous avez de vous poser comme “informateur sérieux” face aux “insignifiants ayatollahs” n’aurait pas manqué de me faire mourir de rire. Les choses étant ce qu’elles sont, je ne ris malheureusement pas, ou alors très jaune.

Vous êtes un danger pour la santé publique. J’espère que l’indigation générale qu’a provoquée votre campagne chez tous les spécialistes dignes de porter haut le tabard de la médecine sera suffisante pour porter l’affaire auprès des députés, ou du conseil de l’ordre. Vous avez franchi les limites de l’incompétence, quelqu’un doit vous arrêter avant que vous ne puissiez causer davantage de dégâts que ce que vous avez déjà fait.

Un petit lien parmi d’autres pour finir, intéressant en ce qu’il synthétise bien le débat qu’a initié votre campagne : http://www.jaddo.fr/2011/01/18/cherche-cdd-email-diamant/

Lulu la turlutte
Je confirme Monsieur Cymès, nous n'apprenons pas 'l'humourologie' à la fac de médecine mais plutôt la lecture critique d'article que vous ne connaissez apparemment pas, et c'est bien regrettable.
Des cours actuellement sont données, aux étudiants de 3 ème année, à la faculté de médecine de Paris Descartes au 15 rue des Cordeliers, vous devriez y assister ça vous ferait du bien. L'entrée est libre. Vous apprendrez entre autres que les procédures de soins, de dépistage pour être pertinentes doivent reposer sur des données scientifiques solides et non sur une 'bonne barre de rire' aussi plaisante soit-elle.

Je ne parle pas au nom de tous mes confrères, et futur confrères, mais je pense que sans trop m'avancer que nous serons les premiers à défendre le dépistage du cancer de la prostate le jour où son intérêt sera scientifiquement validé ce qui n'est pas le cas en l'état actuel des connaissances.

Asclepieia
Cher Michel,

Dommage que tu aies la mauvaise foi de dire que les médecins de la blogosphère santé ont tous séché les cours d'humourologie à la fac. Contrairement à ce que tu dis, ca ne les a pas empêché de te répondre avec humour (faites l'amour, pas le TR ; Michel Cymes Prix Nobel de Médecine... et j'en passe). Mais c'est vrai qu'ils avaient certainement tous pris l'option 'évaluation des campagnes de dépistage'...

Si tu avais toi aussi suivi cette option tu pourrais répondre à cette simple question que tout le monde te pose:

Quels sont tes arguments, en dehors d'une unique étude dans un obscurs journal d'urologie sans comité de lecture et dont on ne sait rien concernant son financement, pour faire cette campagne?

La mimine...

Un Ayatollah de la Santé Publique, pisse-froid en plus (je cumul on dirait!)


chabom28
vu et entendu sur un médicament cardiac utilisé par le français autant que les américain. les u.s.a aurai recu des courrier comme quoi se medicament ete dangereux pas les français. info ou intox? mais si cela est vrai ben bonjour l angoisse!!!!

Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

Inscrivez-vous à la newsletter
Mon email

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).