1. / Alimentation
  2. / Nutriments
  3. / Vitamines

Vitamine D : éviter les carences chez les bébés

Essentielle à notre organisme, la vitamine D joue un rôle primordial. Chez l'enfant, elle favorise l'absorption et la fixation du calcium, et permet de renforcer le squelette.

Rédigé le

Nourrissons, enfants, adolescents… La vitamine D est indispensable pour bien grandir.

Les nourrissons sont peu exposés au soleil et leurs apports alimentaires ne permettent pas d'assurer leurs besoins en vitamine D. Il est donc nécessaire de les supplémenter en vitamine D.

La vitamine D joue un rôle primordial dans la croissance du bébé. Elle favorise l'absorption et la fixation du calcium, essentiel à une bonne minéralisation des os. Tous les jours, les nourrissons doivent recevoir un milligramme de vitamine D jusqu'à leurs 18 mois.

"Un enfant qui n'a pas assez de vitamine D risque d'avoir un rachitisme. Le rachitisme est un défaut de minéralisation de l'os parce que l'enfant n'a pas assez de vitamine D donc n'absorbe pas bien le calcium et son os se déminéralise. Cela aboutit à des déformations et à terme à une fragilité de l'os qui peut retentir sur le risque de fracture d'une part mais aussi sur la croissance", explique le Pr Patrick Tounian, pédiatre nutritionniste.

Pour éviter tout risque, une supplémentation quotidienne en vitamine D est donc recommandée jusqu'à l'âge de 18 mois. Le dosage sera différent si l'enfant est nourri au lait infantile le plus souvent enrichi en vitamine D ou au lait maternel.

Au moment de la puberté, les besoins en vitamine D augmentent car le squelette augmente de taille. Une supplémentation est donc nécessaire à  ce moment de la vie comme le confirme le Dr Béatrice Dubern, pédiatre : "On s'est rendu compte dans des études que les adolescents avaient des taux de vitamine D dans le sang extrêmement bas pendant l'hiver et à la sortie de l'hiver. Et dans la mesure où ils ont des besoins en vitamine D qui augmentent beaucoup à cet âge car ils grandissent beaucoup, il est nécessaire de les supplémenter en vitamine D, de leur apporter de la vitamine D en plus pour qu'ils aient de bons taux de vitamine D dans le sang et que leur squelette soit bien solide".

La prescription de vitamine D est bien réglementée et doit être adaptée à chaque enfant en fonction de ses facteurs de risque, mais aussi de son alimentation. Pendant les mois d'hiver, une carence en vitamine D serait présente chez 20 à 25% des adolescents.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24