1. / Alimentation
  2. / Nutriments
  3. / Vitamines

Une carence en vitamine D augmenterait le risque de survenue d'Alzheimer

Selon une étude réalisée par une équipe internationale de chercheurs, il existerait un lien entre une carence en vitamine D et la maladie d'Alzheimer. Une forte carence en vitamine D doublerait ainsi le risque de développer cette pathologie.

Rédigé le , mis à jour le

Une carence en vitamine D augmenterait le risque de survenue d'Alzheimer
Une carence en vitamine D augmenterait le risque de survenue d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer et les démences pourraient être liées à une forte carence en vitamine D selon les résultats d'une étude publiés dans la revue de l'Académie américaine de neurologie, Neurology, ce mercredi 6 août 2014.

Les sources de vitamine D

La vitamine D provient de trois sources :

  • Les poissons gras
  • Les compléments
  • L'exposition au soleil

Quinze minutes par jour au soleil suffirait pour faire le plein de vitamine D. Toutefois l'exposition au soleil ne serait pas suffisante pour les personnes âgées car avec l'âge, la peau ne synthétise plus autant de vitamine D et les reins perdent en efficacité pour assurer sa transformation en calcitriol, la forme active de la vitamine D.

Un risque doublé chez les personnes de plus de 65 ans

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi pendant près de six ans 1.658 Américains âgés en bonne santé. Durant cette période, 171 d'entre eux ont développé une démence et 102 ont été atteints de la maladie d'Alzheimer.

En analysant et en comparant les teneurs sanguines en vitamine D des individus, les scientifiques ont pu observer que des niveaux bas de vitamine D augmentaient de 53% le risque de démence. Un taux qui atteint même 125% en cas de carences importantes par rapport aux personnes ayant des niveaux considérés comme normaux.

Après analyse des résultats obtenus, les scientifiques ont aussi remarqué que les sujets ayant des teneurs plus basses de vitamine D avaient un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer (de 69% à 122% en cas de forte carence).

Des résultats surprenants

Si le lien entre carence en vitamine D et le risque de démence et d'Alzheimer ne surprend pas les chercheurs, l'ampleur des résultats est en revanche plus frappante comme le confirme le Dr David Llewellyn, de la faculté de médecine d'Exeter au Royaume-Uni, principal auteur de l'étude : "Ces résultats nous ont surpris car ce lien est deux fois plus fort".

Prochaine étape pour les chercheurs : déterminer si le fait d'avoir une alimentation riche en vitamine D ou prendre des compléments peut "retarder voire prévenir l'apparition de la maladie d'Alzheimer et de la démence".

Pour rappel, la démence, dont la maladie d'Alzheimer, concerne 44 millions de personnes dans le monde, un nombre qui devrait tripler d'ici 2050 à cause du vieillissement rapide de la population. Par ailleurs, on estime à un milliard le nombre de personnes souffrant de carences en vitamine D dans le monde.

Source : Link Between Vitamin D and Dementia Risk Confirmed, Neurology, 6 août 2014

En savoir plus sur la vitamine D

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24