1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Eau

Belgique : de la bière et de l'engrais à partir de nos urines

On pourrait croire à une blague belge, mais il n'en est rien. Et il ne faut pas s’arrêter au dégoût que l'initiative peut inspirer au premier abord. Des chercheurs belges ont réussi à transformer de l'urine en eau potable, puis en bière. Et même à en faire de l'engrais.

Rédigé le

Belgique : de la bière et de l'engrais à partir de nos urines
(DR)  

Si dans la bible, l'eau est transformée en vin, en Belgique, c'est l’urine qui est transformée en bière. Et c’est de la science.

Le nom du concept ? Explicite. "Pee for science", soit littéralement "Pipi pour la science". Des chercheurs de l'université de Gand ont recueilli plus de 1 000 litres d'urine lors d’un festival de musique, qu'ils ont transformés en eau potable, puis en bière, mais aussi en engrais à destination des pays en voie de développement. Rien que ça.

Une machine filtrante et écolo

C'est surtout la simplicité de la machine "tout-en-un" qui a été utilisée par les scientifiques belges qui est innovante. Elle est en plus particulièrement écologique.

"Nous sommes en mesure de récupérer de l'engrais et de l'eau potable dans l'urine à partir d'un processus simple et de l'énergie solaire", a expliqué Sébastien Derese, un des participants au projet, à l'agence de presse Reuters.

L'urine des généreux donateurs a été recueillie dans un grand réservoir et chauffée grâce à l’énergie solaire. Elle a ensuite été mise en contact avec une membrane filtrante qui de séparer le liquide en eau, potassium, azote et phosphore. Les 950 litres d'eau ainsi récupérés ont servi à brasser de la bière. Les éléments chimiques, aux propriétés fertilisantes, ont eux été transformés en un engrais bon marché destiné aux agriculteurs dans les pays en voie de développement.

De l'urine pour un monde meilleur ?

Les résultats de l'expérience font rêver. Les chercheurs estiment que 1.000 litres d'urine suffisent à fournir de l'engrais pour la culture de 135 kg de maïs dans les pays en voie de développement.

Et ils espèrent aussi un grand avenir pour leur machine. Sébastien Derese souhaite qu'elle puisse être utilisée dans d'autres festivals, ainsi que dans les pays en développement exposés à la sécheresse, où l'eau potable et les engrais manquent. Ou comment résoudre trois problèmes avec un peu de bon sens.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24