Vaginisme, vestibulite... Mais de quoi s'agit-il ?

Vaginisme ou vestibulite, deux termes un peu barbares dont peu de personnes connaissent vraiment la signification, et pour cause, c’est un sujet tabou. Il s’agit de troubles de la sexualité qui touchent de nombreuses femmes et qui rendent la pénétration impossible, mais pour lesquels des solutions existent...

Rédigé le , mis à jour le

Vaginisme, vestibulite... Mais de quoi s'agit-il ?
Vaginisme, vestibulite... Mais de quoi s'agit-il ?
Sommaire

Rappel de l’anatomie féminine et explications

vaginisme_intro.flv
Le vaginisme et la vestibulite expliqués par Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse

Le vagin est un conduit de 6 à 8 centimètres qui va de la vulve au col utérin. Il est étroit au niveau de la vulve, dilaté au milieu, puis resserré près de son extrémité utérine où il entoure le col utérin (le cul-de-sac vaginal). Il est situé derrière la vessie et devant le rectum. Il est cerné par les muscles du périnée. Avant la première relation sexuelle, le vagin est fermé par l'hymen, mais après s'être déchiré, il ne reste qu'un vestige d'hymen qui forme de petites excroissances à l'entrée du vagin.

Le vagin est richement vascularisé, mais faiblement innervé. A ces deux niveaux de la muqueuse vaginale, se trouvent des glandes qui sécrètent un mucus lubrifiant ainsi que la glaire cervicale.

Normalement, le vagin est capable de se dilater car il est souple et élastique. A 4 cm de la vulve, il y a les muscles pubo-coccygiens, ils forment un sphincter. Ces muscles permettent aussi de serrer la verge pendant l'acte sexuel et se contractent durant l'orgasme féminin.

Mais ils sont aussi responsables du vaginisme : la contraction de ces muscles ainsi que ceux du vagin vont empêcher toute intromission (que ce soit le pénis ou même le spéculum lors d’un examen gynécologique). Une contraction qui est totalement indépendante de la volonté de la femme, même si elle ressent du désir, son vagin reste fermé par un mécanisme réflexe.

La vestibulite vulvaire, elle, se traduit différemment : la pénétration est possible mais s'accompagne de douleurs intenses dans la région génitale, ce qui rend souvent l'acte sexuel irréalisable. La vestibulite est une inflammation de la vulve qui peut être causée par une infection ou par une maladie dermatologique qui provoque des douleurs.

Le vaginisme, vu par un homme

vaginisme_temoin.flv
Témoignage anonyme d’un homme dont la femme a souffert de vaginisme

Cet homme est aujourd'hui comblé, mais cela n'a pas toujours été le cas. Son couple a été pendant des années mis à rude épreuve. La raison ? Le vaginisme dont souffrait sa femme.

La kiné : une solution pour la vestibulite

ad_douleurs_rapports_sexuels_kine_130913.flv
Illustration d’une jeune femme qui fait des exercices de kiné pour soigner sa vestibulite

La vestibulite vulvaire est un mal qui, pendant la pénétration sexuelle, est caractérisé par des douleurs intenses à l'entrée du vagin (le vestibule). La kinésithérapie est un moyen d’atténuer les douleurs liées à cette inflammation de la vulve.

Une thérapie avec un sexologue peut compléter la prise en charge. Elle permet de faire un travail psychoogique du vaginisme.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/Réponses :

Chat :

  • Le vaginisme
    Avec les réponses de Noëlla Jarousse, sage-femme et thérapeute sexologue, de Lucette Dubaut, kinésithérapeute, du Dr Monique Solomon, gynécologue et du Dr Charlotte Tourmente.

Ailleurs sur le web