Mis à jour le 25 juillet 2014 à 15h41
Mon compte

  >     >  Traiter d'urgence les occlusions intestinales

Traiter d'urgence les occlusions intestinales

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 21 juillet 2009, mis à jour le 27 février 2014

L'occlusion intestinale est un motif fréquent d'hospitalisation. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une interruption partielle ou totale du transit intestinal. Quelles sont les causes de l'occlusion ? Comment libérer l'intestin ? Quelles sont les complications ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'occlusion intestinale ?


Michel Cymes et Benoit Thevenet expliquent les causes de l’occlusion intestinale.

L'occlusion intestinale est une interruption du transit. Elle se manifeste par ce que les médecins appellent un "arrêt total des matières et des gaz" et s'accompagne de douleurs abdominales parfois très intenses, souvent des vomissements, et cela peut aller jusqu'à un état de choc. Une urgence très fréquente dans les services de chirurgie digestive.

En temps normal, après avoir été malaxés par l'estomac, les aliments sont transformés en bouillie qu'on appelle le chyme. Il est expulsé par petites quantités vers l'intestin grêle. Il accomplit l'absorption des nutriments. Le chyme progresse de 0,5 cm par minute. Après huit heures de digestion, tout ce qui n'a pas été absorbé poursuit sa progression dans le côlon et formera les selles.

Mais cette progression peut être interrompue pour différentes raisons. Une cause mécanique comme la présence d'un obstacle à l'intérieur de l'intestin grêle ou du côlon. L'obstacle peut être sous la forme de calculs des voies biliaires qui s'accumulent et obstruent le conduit intestinal, ce que l'on appelle l'iléus biliaire. L'obstacle peut aussi provenir de l'intérieur de la paroi intestinale comme une tumeur qui bloque le passage. Le problème peut aussi survenir après une opération digestive, quand la cicatrisation provoque une sorte de bride qui étrangle l'intestin et empêche toute progression des matières fécales.

Les causes de l'occlusion ne sont pas toujours mécaniques. La progression du contenu du tube digestif dépend de la contraction des fibres musculaires qui forment la paroi des intestins. Ces fibres doivent se contracter régulièrement pour induire la progression du contenu intestinal. C'est ce que l'on appelle le péristaltisme intestinal. En cas d'infection comme l'appendicite ou une péritonite, les fibres musculaires ne se contractent plus, l'intestin est comme paralysé. Les matières fécales ne peuvent plus progresser.

Quelle que soit la cause de l'occlusion, obstruction, strangulation ou paralysie musculaire, le résultat est le même. On observe une dilatation en amont de l’occlusion. C'est ce qui va aboutir à l'arrêt des selles, un ballonnement dû à l'accumulation des gaz, les douleurs, les vomissements... Les conséquences peuvent être graves. L'occlusion intestinale est donc une urgence médicale. 


Prévenir les occlusions intestinales


Pour éviter toute constipation, des laxatifs sont administrés aux personnes âgées.

Les occlusions intestinales sont fréquentes chez les personnes âgées.

Dans les services de gériatrie, les médecins mettent en place de nombreuses stratégies pour éviter que leurs patients ne développent des occlusions. Une prévention qui commence par la lutte contre les constipations.


Diagnostiquer les occlusions intestinales


Le scanner est la technique de référence pour confirmer une suspicion d'occlusion intestinale.

Pour faire un diagnostic précis sur une occlusion intestinale, il est nécessaire de faire un scanner. Sur les images de scanner, les radiologues peuvent voir la partie de l'intestin qui est en occlusion et du coup orienter le traitement et l'intervention du chirurgien.


Une véritable urgence médicale


Attention, images d’intervention chirurgicale : l'opération consiste à libérer l’intestin.

Dans environ un quart des cas, la sonde mise en place à l'hôpital pour aspirer le contenu de l'estomac reste inefficace.

L'occlusion intestinale est une véritable urgence médicale qui nécessite une hospitalisation extrêmement rapide, l'opération s'avérant souvent la seule solution pour y remédier.


Le cercle vicieux des opérations


Une opération peut malheureusement en entraîner une autre…

A l'issue de l'opération, le patient peut retourner à une vie normale. Enfin presque...

Car en fait, c'est un vrai cercle vicieux : chaque opération de l'abdomen entraînant la formation d'une bride, elle augmente par la même occasion le risque pour le patient d'être à nouveau sujet à une occlusion.

Mais heureusement, l'opération n'est pas systématique : bien souvent, le fait d'aspirer le contenu de l'estomac du patient avec une sonde suffit à lever l'occlusion.


Occlusions intestinales : vos questions, nos réponses



Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3 
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@marinelle : un arrêt des gaz et des selles, avec des douleurs abdominales. Je n'ai pas de chiffre à vous donner. Bon courage.
Citer
marinelle
Mon mari, suite à une consolidation d'un plasmocytome abdominal-pelvien, soit subir des séances de radiothérapie. Le radiothérapeute lui a précisé qu'il risquerait (cela est rare) de faire une oclusion intestinale (dommage colatéral du traitement)qui pourrait nécessité une intervention chirurgicale. Cela arrive-t-il souvent... est-ce très dangereux... quels sont les premiers signes en pareil cas ?
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@somsom : l'infection affecte les fibres musculaires de la paroi de l'intestin. En temps normal, les fibres se contractent et font progresser les matières fécales. Avec l'infection, les fibres ne se contractant plus, les matières n'avancent plus et font 'bouchon'.
Citer
somsom
j'ai pas compris comment l'appendicte put donner une occlusion intestinale
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@bilbot74 : oui, elle peut tou à fait s'en sortir, rassurez-vous.
Citer
bilbot74
ma mère a 88 ans vient d'etre hospitalisée pour une occlusion intestinale;ils lui font des lavements;peut elle s'en sortir
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@prisciluna : la cicatrisation dure 8 à 12 semaines (et la cicatrice prend son aspect définitif en 6 mois à 2 ans). Concernant votre projet de grossesse, il faudrait en parler avec votre gynécologue afin qu'elle se mette en contact avec le chirurgien qui vous a opéré. C'est une décision qui doit être prise conjointement à mon avis.
Citer
prisciluna
Bonjour, je me suis fait opérer d'une occlusion sur brides le 10 octobre par laparotomie suivit d'une autre laparotomie le 31 octobre pour enlever un oedeme infecté situé entre le rectum et l'utérus ma cicatrice va de dessous la poitrine au pubis j'ai un désir de grossesse combien de temps dois-je attendre?
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@hezacl : non, cela ne me semble pas normal. Il faudrait refaire le point avec un hépato-gastrologue.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@fabrégaz : avez-vous des selles et des gaz ? Ce tableau peut traduire une nouvelle occlusion , consultez en urgence.
Citer
Page : 1  2  3 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).