Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 23 novembre 2014 à 6h37
Mon compte

  >     >  Soigner l’artère fémorale

Soigner l’artère fémorale

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 14 janvier 2009, mis à jour le 21 août 2009

L’artère fémorale apporte les nutriments nécessaires à la bonne santé des tissus de la jambe. Lorsqu’elle se bouche, la circulation sanguine n’est plus assurée et fait souffrir les membres inférieurs, provoquant parfois leur mort et donc leur amputation.

Sommaire

 

Qu’est-ce que l’artère fémorale ?


Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes décrivent l'artère fémorale.

L'artère fémorale prend naissance dans l'aine, c'est en fait la prolongation d'une des branches de l'aorte, la plus grosse artère du corps.

Quelques centimètres en dessous de l'aine, l'artère se divise en deux : une branche part en profondeur dans la cuisse pour apporter le sang à ses muscles. La deuxième branche reste en superficie, passe à l'arrière du genou où elle donne l'artère poplité qui passe derrière le tibia et se prolonge jusque sur le dos du pied. Sur son trajet, l'artère fémorale est à l'origine de nombreuses autres artères plus petites, destinées aux muscles de la jambe.

A leurs côtés, les veines, qui sont elles chargées de rapporter le sang vers le cœur, dont la veine saphène, qui échappe aux maux dont souffrent les artères.

Car nos artères et notre cœur sont mis à mal par notre mode de vie. Nous sommes de plus en plus sédentaires, nous mangeons plus gras, nous fumons et nos artères souffrent de l'accumulation de déchets, des graisses, comme le cholestérol, et des sucres...

Ces déchets forment des plaques
, c'est ce que l'on appelle l'athérome. Progressivement, ces plaques deviennent de plus en plus épaisses, elles rétrécissent le calibre des vaisseaux et empêchent le sang de passer.

La conséquence, vous la connaissez bien au niveau du cœur, c'est l'infarctus. Le même phénomène peut se passer au niveau des jambes, c'est l'artérite ou l'artériopathie des membres inférieurs.

Tant que la plaque n'est pas trop grosse, elle laisse passer un peu de sang et d'oxygène, mais la jambe souffre du manque d'oxygène. Conséquence : une forte douleur dans le mollet quand on marche, à tel point qu'il faut s'arrêter. Lorsque l'on repart, la douleur survient à nouveau, nécessitant un nouvel arrêt. Il s'agit d'une "claudication intermittente", un signe qui doit alerter et faire consulter.


Remplacer l’artère malade


Attention, images d'intervention chirurgicale : le chirurgien utilise une veine pour remplacer l'artère malade.

Mais quand l'artère se bouche, il s'agit d'une urgence, il faut intervenir.

Première possibilité, le stent, une sorte de petit ressort que l'on insère dans l'artère et qui va maintenir son ouverture.

Deuxième option : le pontage. Pour que cette opération soit efficace sur la durée, il faut agir sur tous les facteurs qui favorisent l'artérite. Non seulement pour ne pas reboucher le nouveau circuit de la jambe opérée mais aussi pour essayer d'éviter pareille aggravation sur l'autre jambe. Car l'artérite touche en général les deux côtés !


Quelques conseils pour soigner ses artères


Certains facteurs, comme un taux de cholestérol trop élevé, une hypertension artérielle ou un diabète, peuvent être traités avec l'aide de médicaments. Mais il faut aussi y mettre du sien, arrêter de fumer et de manger trop gras, ce qui diminue la formation des plaques d'athérome.

Sans oublier de bouger : la marche fait entièrement partie du traitement car elle stimule la circulation du sang et aide les artères à se renforcer. Elle va même permettre la création d'un second réseau à côté de celui qui s'est rétrécit au fil de la maladie. La nature est bien faite : l'organisme est effectivement capable de créer de nouvelles artères pour apporter le sang chargé d'oxygène aux différents muscles de la jambe.

L'artérite ou artériopathie des membres inférieurs représente plus de 80 % des causes d'amputation. Alors, soyez vigilants face à cette maladie fréquente qui touche 2 millions de Français et évolue longtemps sans symptômes. Si vous ressentez une douleur au mollet, que vous avez cette fameuse claudication intermittente quand vous marchez, ne tardez pas, consultez votre médecin.








Mots clés


Vos commentaires
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@pierph : il n'est pas possible de vous répondre, parlez-en directement au médecin qui vous suit.
Citer
pierph
j ai mon artere bouché a 70% ;les douleurs du mollet et autres me gene moins a l hrs actuel ,doit ont pensée a une operation qu en meme ou attendre
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@gueguette : il faudrait vérifier que l'artère n'est pas à nouveau occluse. Voyez votre médecin traitant, il vérifiera s'il faut faire une écho-doppler (qui fait partie de la surveillance classique) pour voir ce qu'il se passe.Si la douleur devient très intense, que la jambe devient blanche et froide, allez aux urgences directement.
Citer
gueguette
je suis operee de l artere femorale depuis le 30 novembre 2011 tout c est bien passee.mais ce jour lorsque je fais de la marche je ressent toujours une douleur au niveau du mollet!! j ai un peu peur .que doit je faire??? merçi de me repondre :
Citer
lauretilo
Ma mère est aux urgences en ce moment. A priori ces douleurs viendraient de l'artère fémorale. Que peuvent être les conséquences. Cela se soigne ou s'opère t-il bien. Je suis très inquiète. Ma maman Viens d'avoir 68 ans, es-ce risqué ? Que faut-il faire. Elle ne fume pas, ne bois pas et a une hygiène de vie relativement saine ?

Citer
Modérateur Allodocteurs.fr
Modérateur
Bonjour, ce que votre médecin a apparemment fait, c'est poser ce que l'on appelle un stent : un petit ressort qui permet de dilater l'artère et ainsi rétablir un flux sanguin normal. C'est une opération couramment utilisée. C'est en se basant sur votre dossier médical que votre médecin a pris sa décision.
Citer
insulaire
bonjour je viens tout juste d etre hospitaliseer pur l artere fomoral qui etait bouchee et a se que mon medecin m a dit elle semblait bien boucher .Cela fait cinq jours ,je suis maintant a la maison.Quand le medecin qui m a operer m a parler de ce qu il allait me faire c est a dire une dilatation et poser un morceau de metal pour retenir mon artere pour qu elle ne se rebouche pas ,il ma repondu qu une eporation srait trop compliqer ,que penser vous de ca .D apres vous a t l prit une bonne decision.Je suis un peu inquiete a ce sujet ,pourriez vous m rn dire plus s.v.p. merci anne
Citer
opfavoyage
C'est pauvre gens touchés !
C'est très triste !
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).