Que penser de la pollution dans les poissons ?

Que penser de la pollution dans les poissons (métaux lourds, produits chimiques) ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Rédigé le , mis à jour le

Que penser de la pollution dans les poissons ?
Que penser de la pollution dans les poissons ?

Les réponses avec le Pr Jean-François Narbonne, toxicologue :

"On a pollué notre environnement, nos rivières, nos mers et nos sols depuis quelques années. Et on paie la facture de cette contamination que ce soit dans les poissons sauvages ou des poissons d'élevage puisque les poissons d'élevage vivent dans des milieux plus ou moins pollués comme l'estuaire de la Seine pour lequel les taux de contamination sont élevés, d'où les grandes études réalisées par l'Agence de sécurité sanitaire.

"Ces études sont à l'origine des recommandations de consommation et se basent sur un bénéfice, c'est-à-dire en consommer pour avoir le taux nécessaire et les apports journaliers en oméga 3 en particulier, et ne pas en manger trop pour dépasser les doses journalières tolérables qui sont le fait de cette contamination historique.

"Concernant les recommandations, on conseille de consommer deux poissons par semaine. Cette consommation est suffisante pour les oméga 3. Il faut préciser que manger plus de poisson pour avoir plus d'oméga 3 n'a pas beaucoup d'intérêt nutritionnel puisque l'intérêt est de couvrir les besoins nutritionnels mais pas de surconsommer des oméga 3. Le bon équilibre est de suivre les recommandations du programme nutrition santé et de l'Agence de sécurité sanitaire.

"Les Français consomment par jour 30 grammes de poisson ce qui est assez peu, d'où l'idée de proposer des consommations relativement plus importantes. Pour le saumon, nous sommes à 8 grammes par semaine."

En savoir plus sur le poisson

Dossier :

Questions/réponses :