Qu’est-ce que le syndrome d’Alice au Pays des merveilles ?

Il s’agit d’un syndrome qui se traduit par des hallucinations, des illusions visuelles. Comme dans le rêve d’Alice dans le livre de Lewis Caroll, les personnes qui en souffrent ont l’impression que leur corps est déformé, leurs membres s’allongent, des sensations similaires à celles perçues lorsqu'on se regarde dans un miroir déformant.

Rédigé le , mis à jour le

Qu’est-ce que le syndrome d’Alice au Pays des merveilles ?
Qu’est-ce que le syndrome d’Alice au Pays des merveilles ?

Ce phénomène sans gravité annonce généralement une migraine. D’ailleurs, l’auteur d’Alice au Pays des merveilles était lui-même migraineux. Les patients touchés souffrent de migraines avec auras. Les auras se traduisent par des halos lumineux, scintillements perçus dans l’espace visuel.

Quand la crise survient, les maux de tête apparaissent, les vaisseaux du cerveau se resserrent (c’est une vasoconstriction)… L’irrigation se fait mal entraînant une souffrance de certaines régions cérébrales, et cela se traduit par une aura. Quand c’est la partie postérieure du cerveau au niveau du lobe pariétal droit qui est touché par la crise, alors l’aura se traduit par une modification de la représentation des corps dans l’espace. Et c’est alors qu’on parle de syndrome d’Alice au Pays des merveilles

Mais il n’y a pas que chez les migraineux que ce phénomène peut se manifester. Cela peut-être le cas chez les épileptiques dont les crises touchent la partie pariétale postérieure du cerveau. Et là les effets peuvent être encore plus spectaculaires, en plus de la déformation du corps des patients racontent qu’ils voient même certains de leurs membres disparaître.

La prise de certaines drogues hallucinogènes comme du LSD ou les crises de schizophrénie peuvent également provoquer les mêmes hallucinations.

Dans tous les cas, quand la crise se termine, les hallucinations s’arrêtent instantanément.