Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 1 novembre 2014 à 3h28
Mon compte

  >     >  Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Par Valérie Auslender
rédigé le 2 juillet 2009, mis à jour le 20 février 2014

Une pneumopathie (ou pneumonie) signifie étymologiquement la "maladie du poumon". Cette maladie peut être d'origine infectieuse mais pas seulement. De nombreuses causes peuvent être responsables de l'affection de cet organe. Une pneumopathie peut concerner une ou plusieurs parties du poumon et survenir brutalement ou progressivement. Le point sur cette entité nosologique qu'est la pneumopathie.

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Cinquième cause de décès dans les pays industrialisés

Les causes infectieuses sont de loin les causes de pneumopathies les plus fréquentes. Les  pneumopathies infectieuses communautaires (contractées en dehors de l'hôpital) sont la cinquième cause de décès dans les pays industrialisés. La fragilité du patient et ses pathologies associées (comme par exemple le diabète ou une BPCO) sont des éléments majeurs du pronostic et de la prise en charge de ce type de pneumopathie.

Les germes responsables des pneumopathies infectieuses sont soit des bactéries, des virus ou des champignons. Le pneumocoque est l'agent infectieux le plus fréquent et fait parti des deux germes les plus graves avec Legionnella pneumophila (responsable de légionellose). 

Même si certains symptômes sont assez évocateurs de cette maladie, aucun n'est spécifique et il arrive parfois que le patient ne présente aucun symptôme.

Parmi les signes les plus courants, on retrouve une toux, de la fièvre, des difficultés à respirer. Les antécédents du patient et la vitesse de survenue des symptômes orienteront le germe en cause. Par exemple, l'infection à pneumocoque survient le plus souvent chez des personnes de plus de 65 ans consommant régulièrement de l'alcool et se manifeste par une toux de début brusque associée à une fièvre élevée.

Une antibiothérapie dite "probabiliste" couvrant un maximum de germes est débutée sans attendre les résultats des prélèvements.

Plus d'une centaine de maladies pulmonaires

Les pneumopathies infiltratives (ou interstitielles) diffuses regroupent plus d'une centaine de maladies du poumon dont le point commun est de donner une image caractéristique sur la radiographie pulmonaire : des opacités infiltratives diffuses.

Le terme "infiltrative" est à préférer à celui "d'interstitielle" car elles peuvent aussi bien toucher le compartiment interstitiel du poumon (correspondant au tissu conjonctif de soutien pulmonaire) que le compartiment alvéolaire (avec les alvéoles). Ces pneumopathies peuvent être de survenue brutale ou progressive et de causes très variées.

Une fois le diagnostic de PID fait, le pneumologue démarre une véritable enquête à l'aide d'un interrogatoire policier, de multiples examens pour déterminer l'agent suspect. Tous les indices combinés orienteront le clinicien.

Parmi les causes responsables de PID, on retrouve les grandes familles suivantes : les causes cardiaques, allergiques, médicamenteuses, infectieuses, cancéreuses, auto-immunes, liées à l'inhalation de particules (amiante, silice,…). Quand toutes ces causes ont été éliminées, on parle de PID idiopathique (c'est-à-dire sans cause retrouvée) qui peuvent aussi se présenter sous différentes formes.

La prise en charge de ces maladies chroniques dépend bien évidemment de la cause et nécessitera la plupart du temps un traitement au long cours.  

Etre en contact de façon régulière avec des oiseaux, des poulets ou dormir sur un oreiller en plumes peuvent entraîner une PID (à cause des antigènes de certains animaux nocifs pour le poumon). Ces exemples montrent l'importance de l'interrogatoire minutieux du praticien car un simple petit détail pourra évoquer la cause de la PID.

Sources :
Pneumopathies interstitielles diffuses. Collège des Enseignants de Pneumologie. Juin 2010.
Infections broncho-pulmonaires du nourrisson, de l'enfant et de l'adulte. Pilly.

VOIR AUSSI :

 


Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Qu'est-ce qu'une pneumopathie ?

Mots clés


Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).