Produits cancérogènes : 10% de salariés exposés

L'air respiré au travail pourrait-il avoir des répercussions néfastes sur la santé ? Les résultats d'une enquête relayée par le ministère du Travail le confirment. En 2010, 10% des salariés, soit près de 2,2 millions de personnes, ont été exposés à au moins un produit chimique cancérogène au cours de la dernière semaine travaillée. Une exposition nocive qui concerne particulièrement les ouvriers.

Rédigé le

Produits cancérogènes : 10% de salariés exposés
Produits cancérogènes : 10% de salariés exposés

Gaz d'échappement des moteurs diesel, huiles minérales entières, poussières de bois et silice cristalline sont pointés du doigt dans l'enquête SUMER menée en 2009-2010. En effet, le gaz d'échappement des moteurs diesel est une substance cancérogène selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est à l'origine de nombreux cancers, notamment du poumon et de la vessie. Les poussières de bois peuvent être responsable de cancers du sinus, ou autrement appelés cancer du menuisier. En France, il ne représente que 3% des cancers ORL.

L'enquête SUMER - qui dresse une cartographie des expositions des salariés aux principaux risques professionnels en France - souligne que 38% des expositions ont été de durée et/ou d'intensité importante.

Les ouvriers, les plus exposés aux substances cancérogènes

Les ouvriers représentent plus des deux tiers des salariés exposés alors qu'ils ne constituent que 29% de l'ensemble des salariés.

La construction est le secteur le plus touché avec 31,9% de salariés exposés. Suivie par l'industrie avec 17,7%, l'agriculture avec 13,5% et le secteur tertiaire avec 6,4%.

La maintenance et le BTP sont les domaines professionnels les plus concernés. On y trouve retrouve aussi le plus fréquemment les salariés exposés à au moins trois produits cancérogènes dans la semaine écoulée, avec 8 % d'exposés dans la maintenance et 5% dans le BTP.

Les expositions sont plus fréquentes chez les jeunes et les hommes.

Prévention des expositions aux cancérogènes

Les médecins du travail signalent l'existence d'une protection collective et individuelle. Cette prévention est également énoncée dans le Code du travail. La législation stipule que la prévention des expositions aux cancérogènes passe par la suppression des agents cancérogènes ou leur substitution par des produits moins dangereux.

L'enquête montre que la proportion des salariés exposés tend à diminuer. En effet, en 2003, le pourcentage de salariés exposés s'élevait à 13%, toujours sur les sept derniers jours précédents l'enquête, soit une progression de trois points.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :


 

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24