Prélèvement forcé d'organes en Chine, signez la pétition

Des médecins appellent à signer une pétition pour que cesse le prélèvement forcé d'organes en Chine. Depuis 1980, le gouvernement chinois permet à la police d'utiliser sans restriction les cadavres de prisonniers pour des transplantations d'organes.

Rédigé le

Entretien avec le Dr Harold King, représentant de DAFOH en France

C'est l'un des pays où l'on pratique le plus grand nombre de transplantations d'organes. Et pourtant il n'existe en Chine aucun système de don d'organes public ni de système de distribution d'organes.

L'association Dafoh (Doctors against forced organ harvesting) a lancé une pétition pour que cessent les prélèvements forcés d'organes en Chine. Depuis les années 80, le pays a mis en place un système de transplantation avec des organes prélevés sur des condamnés à mort et des prisonniers de conscience, comme les pratiquants du Falun Gong, un mouvement pacifique et apolitique proche du bouddhisme.

Le Dr Harold King, représentant de Dafoh en France, est l'invité du Magazine de la Santé ce mercredi 4 décembre 2013.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24