Pervers narcissiques : quand la violence est psychologique

Tout commence le plus souvent comme une belle histoire d'amour… Mais assez vite, le prince charmant se révèle être manipulateur, menteur, égocentrique et menaçant. C'est le scénario classique d'une rencontre avec ce que les psychiatres appellent un pervers narcissique.

Rédigé le , mis à jour le

Pervers narcissiques : quand la violence est psychologique
Pervers narcissiques : quand la violence est psychologique
Sommaire

Qu'est-ce qu'un pervers narcissique ?

ad_pervers_narcissiques_temoin_270513.flv
Témoignage d'une victime d'un pervers narcissique

Manipulateur, menteur, égocentrique, et même menaçant... Le pervers narcissique obéit à une logique de bourreau faisant de sa "proie" une victime.

Si la perversion narcissique concerne en grande majorité des hommes, les pervers narcissiques ne sévissent pas que dans les relations amoureuses : ils peuvent faire des victimes au travail, dans leur entourage familial ou amical...

Les victimes, moralement affaiblies, mettent souvent longtemps avant de se rendre compte de cette manipulation affective et surtout de réaliser qu'il s'agit bien de violence, même si elle est psychologique et non physique.

Porter plainte contre un pervers narcissique n'est d'ailleurs pas si simple pour les victimes. Malgré la loi de juillet 2010, qui reconnaît les violences psychologiques comme étant un délit, les avocats qui défendent les victimes ont du mal à la faire appliquer.

Des victimes isolées

pervers_narcissiques_entourage.flv
Que peut faire l'entourage pour aider une victime d'un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique isole sa victime en l'éloignant de sa famille, de son entourage le plus proche.

Adélaïs et Sandrine ont voulu sortir leur amie des griffes d'un pervers narcissique. Un combat qui n'a pas été facile.

Faut-il porter plainte ? Que faire en cas d'urgence ?

Isolées de leur entourage, les victimes de pervers narcissiques sont souvent désemparées et démunies face à la situation. Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l'Association d'aide aux victimes de violences psychologiques, nous présente la marche à suivre.

  • Faut-il porter plainte ?

Pascale Chapaux-Morelli : "Lorsqu'il y a violence physique, il faut toujours porter plainte, faire constater les blessures et traces physiques par un médecin. Lorsque la violence est de type psychologique (harcèlement, menaces, chantage, dénigrement, humiliations, isolement social et familial, culpabilisation permanente), il est possible aussi de porter plainte depuis la loi 9 juillet 2010."

  • À quel moment ? Avec quelles preuves ?

Pascale Chapaux-Morelli : "Le problème que pose la loi du 9 juillet 2010 est justement celui de la preuve, particulièrement difficile à apporter, puisque les évènements ont souvent lieu en huis-clos. Il est conseillé à la personne victime de garder toute trace d'échange (SMS, mails, lettres), et d'obtenir si possible des témoignages. Dans le cas de la violence psychologique, il ne faut donc pas se précipiter, et monter un dossier solide avant de porter plainte."

  • Quelles sont les autres démarches à effectuer ?

Pascale Chapaux-Morelli : "Il faut protéger tout bien matériel, documents... qui pourraient être convoités ou subtilisés par le conjoint. Il est primordial, d'une part, de respecter toute décision de loi, car le pervers narcissique sait exploiter tout manquement, et d'autre part, il convient de s'adresser rapidement à un avocat. Il apparaît également fondamental de bénéficier d'un soutien psychologique auprès d'un spécialiste."

  • Que faire en cas d'urgence ?

Pascale Chapaux-Morelli : "Appeler le 3919, numéro national d'appel d'urgence."

En savoir plus : vos questions, nos réponses

Trois questions à...

Dossiers :

Questions/Réponses :

Les réponses avec Pascal Couderc, psychologue-psychanalyste et Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l'Association d'aide aux victimes de violences psychologiques, le Dr Muriel Salmona, psychiatre-psychotraumatologue, et avec Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l'Association d'aide aux victimes de violences psychologiques

Ch@ts :

  • Harcèlement moral et manipulation, chat du 17 novembre 2010, avec les réponses du Dr Marie-France Hirigoyen, psychiatre-psychothérapeute, Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l'Association d'aide aux victimes de violences psychologiques et du Dr Xavier Lebard, psychiatre-psychanalyste.
  • Les pervers narcissiques, chat du 19 mars 2010, avec les réponses de Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l'Association d'aide aux victimes de violences psychologiques, de Pascal Couderc, psychologue-psychanalyste et du Dr Charlotte Tourmente

Forum :

Associations :

 Livres :

  • La manipulation affective dans le couple : Faire face à un pervers narcissique
    Pascale Chapaux-Morelli et Pascal Couderc
    Ed. Albin Michel
  • Osons la libre attitude
    Pascale Chapaux-Morelli
    Ed. Flammarion
  • J'ai aimé un pervers
    Carole Richard, Mathilde Cartel, Mathilde Cartel
    Ed. Eyrolles