Paracétamol : des boîtes plus petites, des morts en moins

Une étude menée en Angleterre et au Pays de Galles révèle que le nombre de morts par empoisonnement au paracétamol a nettement diminué depuis que la taille des boîtes de ce médicament a été réduite.

Rédigé le

Paracétamol : des boîtes plus petites, des morts en moins
Paracétamol : des boîtes plus petites, des morts en moins

En septembre 1998, les industriels du médicament d'Outre-Manche ont été contraints de réduire le nombre de comprimés dans les boîtes de paracétamol (32 comprimés pour les boîtes vendues en pharmacie, 16 pour celles vendues en parapharmacie). Une législation mise en place en raison du nombre important d'overdoses et du nombre grandissant de greffes de foie consécutifs à un empoissonnement au paracétamol.

Et la manœuvre a semble-t-il été payante : sur 11 ans, de 1998 à 2009, le nombre de morts par prise excessive de cet antidouleur (overdose intentionnelle ou accidentelle) a diminué de 43% en Grande-Bretagne, soit 990 morts en moins.

Les chercheurs de l'Université d'Oxford, dont l'étude a été publiée dans le British Medical Journal, ont également noté une "réduction significative" du nombre de greffes de foie suite à une intoxication au paracétamol.

L'un des auteurs de cette étude, le psychiatre Keith Hawton, directeur du Centre pour la recherche sur le suicide, estime que "de nouvelles mesures pourraient être nécessaires" : boîtes encore plus petites, concentration moins importante de la substance active dans les comprimés (de 500 mg à 325 mg comme aux Etats-Unis).

Première cause d'intoxication médicamenteuse en France

Le paracétamol est le médicament le plus prisé des patients hexagonaux : près de 245 millions de boîtes ont été vendues en 2011. Contrairement à la Grande-Bretagne, la France n'autorise pas la commercialisation de boîtes de plus de 16 comprimés. Malgré ce conditionnement, le paracétamol est aujourd'hui en France la principale molécule responsable des accidents médicamenteux.

Excellent antalgique, le paracétamol n'en est pas moins toxique à haute dose pour le foie et les reins. Le surdosage de cet antidouleur est la première cause de greffe de foie pour hépatite aiguë grave. Il est recommandé de ne pas dépasser une prise de 4 grammes maximum par jour. Mais la quantité prise à chaque fois ne doit pas dépasser le gramme et sera renouvelée toutes les 6 à 8 heures, voire toutes les 4 heures si besoin (mais sans dépasser la dose journalière maximale).

Cette consommation de 4 grammes par jour doit rester exceptionnelle. Prolongée sur plusieurs jours, elle est aussi dangereuse qu'une prise massive en une seule fois, et peut provoquer une atteinte hépatique grave.

Etude de référence : "Long term effect of reduced pack sizes of paracetamol on poisoning deaths and liver transplant activity in England and Wales: interrupted time series analyses", BMJ 2013, 7 February 2013, doi: http://dx.doi.org/10.1136/bmj.f403

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :


Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24