Nos déodorants sont-ils dangereux ?

L'été pointe le bout de son nez, les journées se rallongent, le soleil brille et il fait chaud... alors forcément, on transpire plus. Pour lutter contre les auréoles disgracieuses, les industriels regorgent de produits anti-transpirants. Leur secret, pour combattre la transpiration, ce sont les sels d'aluminium. Quels sont les vices et les vertus ces sels d'aluminium ? Présentent-ils un risque pour notre santé ?

Rédigé le

Nos déodorants sont-ils dangereux ?

- Un reportage de Stéphanie Rathscheck, Jérôme Blois et Eliane Lassibile -

Les sels d'aluminium sont utilisés pour réduire la transpiration

 

Il y a quelques semaines, en avril 2012, le magazine 60 millions de consommateurs publiait une enquête sur ce métal présent dans les déodorants. Plusieurs marques ont été testées. Résultat : la moitié dépasserait de beaucoup les doses recommandées par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Sur les quatorze déodorants testés, six contenaient des concentrations en aluminium supérieures au taux préconisé par l'ANSM. Fixé à 0,6 % par anti-transpirant, ce taux est largement dépassé dans certains produits puisqu'il atteint, selon les tests réalisés par le magazine 60 millions de consommateurs, parfois les "2 % d'aluminium pur".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :

Et aussi : 


Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24