Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 30 octobre 2014 à 18h27
Mon compte

  >     >  Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Par la rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP
rédigé le 12 août 2014, mis à jour le 12 août 2014

En approuvant l'emploi de traitements non homologués dans la lutte contre la fièvre hémorragique Ebola, l'Organisation mondiale de santé (OMS) a décidé de court-circuiter une procédure de mise sur le marché qui peut durer des années.

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché
Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Selon l'agence française du médicament ANSM, le développement par un laboratoire d'une molécule jusqu'à la commercialisation du médicament nécessite dix à quinze ans de recherche pour explorer tous les champs d'investigation.

Après des études expérimentales sur des modèles animaux ou cellulaires, le laboratoire demande l'autorisation des autorités sanitaires pour se lancer dans un essai clinique sur l'homme (ou étude clinique) destiné à évaluer l'efficacité et la tolérance d'un traitement.

L'essai clinique se déroule normalement en trois phases :

  • la phase 1 permet d'évaluer la tolérance et l'absence d'effets indésirables dans un petit groupe de volontaires sains (en général moins de 100) ;
  • la phase 2 permet d'estimer l'efficacité de la molécule et de déterminer sa dose optimale. Elle porte généralement sur quelques centaines de personnes;
  • la phase 3 compare le traitement soit à un placebo, soit à un traitement de référence et porte généralement sur plusieurs milliers de personnes. L'objectif est de montrer l'efficacité et d'évaluer le rapport efficacité/tolérance.

A l'issue de ces essais cliniques qui peuvent souvent durer entre cinq et dix ans, le laboratoire adresse une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) à l'autorité sanitaire compétente. En Europe, il s'agit le plus souvent de l'Agence européenne des médicaments (EMA), alors que pour les États-Unis, le laboratoire doit s'adresser à la Food and Drug Administration (FDA).

Pour obtenir cette autorisation, le nouveau traitement doit en principe présenter un rapport bénéfice/risque au moins équivalent à celui des produits déjà commercialisées.

Si aucun traitement n'est disponible, la procédure d'autorisation peut être accélérée pour des "raisons compassionnelles" : c'est notamment le cas des "autorisations temporaires d'utilisation" (ATU) accordées en France pour permettre à certains malades en phase terminale d'utiliser des médicaments qui n'ont pas encore été mis sur le marché.

Après sa commercialisation, le médicament reste sous surveillance, avec une évaluation permanente des effets indésirables connus ou nouvellement identifiés. En cas de risque pour la santé, il peut être retiré du marché.

VOIR AUSSI


Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Médicaments : de la phase expérimentale à la mise sur le marché

Mots clés


Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).