Maladie de Lyme : des tests diagnostiques décriés

La tique peut nous transmettre une bactérie, la Borrelia. Une piqûre suffit pour être contaminé par la borréliose de Lyme. Il est aujourd'hui très compliqué de diagnostiquer cette maladie infectieuse car on agit souvent lorsque les premiers symptômes apparaissent et pas directement après la piqûre. Le dépistage se fait par une prise de sang. On mesure le taux d'anticorps que votre organisme a créé pour combattre la maladie. Mais les résultats sont parfois difficiles à interpréter. Alors peut-on faire confiance à ces tests ? Eléments de réponse.

Rédigé le

Maladie de Lyme : des tests diagnostiques décriés
Maladie de Lyme : des tests diagnostiques décriés

En France, la procédure pour le dépistage de la borréliose de Lyme est très encadrée. On effectue d'abord une première analyse sanguine appelée ELISA. Si le test est négatif, la maladie est écartée. Si le test est positif, le patient réalise un nouveau test, le western blot plus précis pour confirmer ou non la contamination.

Mais des imprécisions existent dans le dépistage. Dans un laboratoire parisien, on remet en cause la fabrication même des tests ELISA, le premier palier. "Les tests utilisés ne recherchent qu'une seule souche de borréliose. Alors qu'en Europe, il y a une multiplication des borrélioses avec plusieurs types de souches différents (quatre ou cinq types différents). Si vous n'en recherchez qu'une seule, vous n'avez que 20% de positifs", explique le Dr Michel Cohen, biologiste.

En Europe, les tiques sont présentes dans toutes les régions boisées. Elles voyagent et amènent en France d'autres souches. Les tests pratiqués ne peuvent donc pas détecter toutes les formes de borréliose. Mais ce n'est pas tout, car selon les recommandations d'un groupe d'experts européen, les tests doivent être établis à partir d'individus sains ce qui réduit davantage les chances de diagnostiquer les malades.

Pour autant il ne faut pas écarter le dépistage par le sang, ces tests sont à prendre en compte dans un diagnostic plus global de la maladie. Selon l'Institut national de Veille Sanitaire (InVS), 27.000 nouveaux malades de Lyme sont détectés chaque année. Un chiffre sous estimé selon certains experts car en Allemagne, où les tests contiennent les cinq souches de borréliose, le chiffre monte à 80.000.

En savoir plus sur la maladie de Lyme