Les cabines de bronzage favorisent TOUS les cancers cutanés

On s'en doutait. C'est confirmé. Les cabines de bronzage, déjà accusées de favoriser le mélanome, augmentent le risque de développer les plus fréquents des cancers cutanés, les carcinomes. Une étude américaine, publiée le 02 octobre, dans la revue British Medical Journal (BMJ), révèle que ce risque est d'autant plus important que l'exposition se fait de manière précoce.

Rédigé le

Les cabines de bronzage favorisent TOUS les cancers cutanés
Les cabines de bronzage favorisent TOUS les cancers cutanés

C'est dans la plus vaste étude jamais réalisée sur le lien entre cabines à UV et cancers cutanés, que des chercheurs de la faculté de médecine UCSF, en Californie, ont démontré la dangerosité des UV artificiels.

Les carcinomes cutanés, parmi lesquels le carcinome épidermoïde (CE) et le carcinome baso-cellulaire (CBC), sont des tumeurs épithéliales dérivant des kératinocytes, des cellules constituant la couche superficielle de la peau appelée épiderme. Ils sont généralement de bon pronostic. Cependant, contrairement au CBC qui ne présente qu'une évolution lente et purement locale, le CE peut, certes rarement, envahir les ganglions de voisinage et donner des métastases.

Loin d'être exceptionnels, ils sont un véritable problème de santé publique: ils représentent 90% des cancers de la peau mais surtout 20% de tous les cancers, un pourcentage qui ne cesse d'augmenter du fait de l’allongement de la durée de vie et des habitudes comportementales, en particulier l’exposition aux UV, solaires ou artificiels, répétée.

Les chercheurs américains ont passé en revue les résultats d'une série d'études effectuées depuis 1977, ayant inclus au total 80 000 patients originaire de six pays différents. Cette synthèse de résultats de haut niveau de preuve, appelée méta-analyse, a permis de lever le voile sur le rôle néfaste des cabines à bronzage sur tous les cancers cutanés.

Ainsi, l'équipe de chercheur, mené par le Dr Eleni Linos, a mis en évidence que les personnes fréquentant les cabines à UV présentaient respectivement 67% et 29% plus de risque de développer un cancer baso-cellulaire et épidermoïde par rapport aux personnes ne les fréquentant pas. Selon les chercheurs, ce risque serait d'autant plus important pour les jeunes sujets, s'exposant aux rayons UV artificiels avant l'âge de 25ans.

Le Dr Eleni Linos, professeur adjoint de dermatologie à la faculté de médecine UCSF,  espère que "ces découvertes pourront encourager des campagnes de santé et motiver une réglementation accrue pour réduire l'exposition à ce carcinogène, surtout chez les jeunes".

Une étude, publiée le 25 juillet 2012 dans le BMJ, avait déjà démontré que fréquenter ces appareils augmentait de 20 % le risque de développer un jour un mélanome.

Source :
- "
Indoor tanning and non-melanoma skin cancer: systematic review and meta-analysis", BMJ 2012; 345 doi: 10.1136/bmj.e5909
- "Cutaneous melanoma attributable to sunbed use: systematic review and meta-analysis"
, BMJ 2012; 345 doi: 10.1136/bmj.e4757

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24