Le ''coregasm'' : jouir en faisant du sport

Le "coregasm" a défrayé la toile en août... Issu de la contraction de "core" (exercice en anglais) et "orgasm", le "coregasm" caractérise le pic de plaisir ressenti par certaines femmes lors d'une activité physique.

Rédigé le

Le  ''coregasm'' : jouir en faisant du sport
Le ''coregasm'' : jouir en faisant du sport

Comment ? Un orgasme rien qu'en faisant du sport ? De quoi convertir au sport les plus réfractaires de nos lectrices !

Rien de bien neuf car l'étude* a été publiée en mars 2012 dans un journal intitulé Sexual and Relationship Therapy. Et les petites filles découvrent souvent l'orgasme en grimpant à la corde ou en faisant certains exercices de gym ! Il s'explique simplement par la contraction de tout le périnée (le "hamac" entre le pubis et l'anus).

Les travaux de Debby Herbenick avaient confirmé le fait que le plaisir peut être provoqué par l'activité sportive, en l'absence de rapports sexuels, ou de masturbation.

124 femmes avaient donc rapporté grâce à un questionnaire en ligne les orgasmes induits par l'activité physique et 246 femmes avaient parlé du plaisir sexuel (sans aller jusqu'à l'orgasme), qu'elles ressentaient au cours de leurs séances de sport. Leur âge allait de 18 à 63 ans, la plupart étaient en couple ou mariées, et 69% s'étaient déclarées hétérosexuelles. 40% des femmes interrogées estimaient que cela faisait plus de dix fois que le phénomène leur arrivait.

Les sports où le plaisir était le plus souvent associé étaient les exercices abdominaux  (51,4% dans les 90 jours précédant le remplissage du questionnaire en ligne), l'haltérophilie (26,5%), le yoga (20%), le vélo (15,8%), la course (13,2%), et même la marche/randonnée (9,6%). La plupart des femmes ont déclaré ne pas avoir fantasmé sexuellement ou pensé à ceux qui les attiraient, au cours de leur orgasme. 20% ont été incapables de contrôler et de freiner cette expérience d'orgasme.

L'auteur, Debby Herbenick, insiste sur le fait que ces données sont intéressantes car "elles montrent que l'orgasme n'est pas forcément lié à un rapport sexuel et qu'elles nous apprennent davantage sur les processus corporels qui sous-tendent les expériences de l'orgasme des femmes". Elle trouve que l'étude peut "aider les femmes concernées à se sentir plus normales et à remettre leur expérience en contexte".

Le sport... ou comment faire d'une pierre deux coups (sans mauvais jeu de mot) : bénéficier des bienfaits de celui-ci et améliorer sa vie sexuelle...

*Etude de référence : Debby Herbenick, J. Dennis Fortenberry. Exercise-induced orgasm and pleasure among women. Sexual and Relationship Therapy, 2011; 26 (4): 373 DOI:10.1080/14681994.2011.647902

EN SAVOIR PLUS

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24