La spiruline : l'algue aux mille vertus ?

La spiruline est la nouvelle mode en matière nutritionnelle. Considérée tantôt comme un aliment, tantôt comme un complément alimentaire, cette micro-algue en forme de spirale renforcerait les défenses immunitaires, comblerait les carences alimentaires, diminuerait le taux de cholestérol... Détoxifiante, stimulante, fortifiante, cicatrisante... On lui prête toutes les vertus. Pourtant peu d'études scientifiques existent. Qu'en est-il vraiment ?

Rédigé le , mis à jour le

La spiruline : l'algue aux mille vertus ?

Récoltée depuis des millénaires dans les eaux chaudes et peu profondes, la spiruline était traditionnellement utilisée par les Aztèques. Aujourd'hui, on en trouve de toutes les formes et de toutes les provenances et également en France, où elle est cultivée de manière artisanale.

Invisible à l'oeil nu, la spiruline peuple naturellement les eaux tièdes des lacs de l'hémisphère sud. Mais en France, on a aussi appris à la cultiver. La taille de la spiruline est de 50 microns, soit à peine le diamètre d'un cheveu et pourtant cette algue microscopique possèderait d'innombrables propriétés.

Vitamines, protéines, minéraux, oligo-éléments ou encore antioxydants... Le cocktail nutritionnel de la spiruline est cultivé en France dans sa forme la moins transformée, c'est-à-dire en paillettes. La première étape de la récolte est la filtration. Une fois filtrée et égouttée, la spiruline forme une pâte fraîche semblable à du fromage blanc, la couleur en plus.

La pâte gorgée d'eau est ensuite pressée avec du matériel de fromager jusqu'à ce qu'elle acquière une texture pâte à modeler. Elle est alors transformée en filaments puis séchée à basse température pour une conservation optimale. Après sept heures au séchoir, la spiruline peut être consommée.

Si on connaît précisément la composition de la spiruline, ses vertus médicales n'ont pas encore été scientifiquement prouvées comme l'explique le Dr Brigitte Danchin, nutritionniste : "Contre les anémies, contre les baisses de forme, pour les personnes en convalescence, nous n'avons aucune preuve. On ne sait pas. Pourquoi pas, mais il y aura un effet placebo très fort, en sachant que ces produits ont un côté remède de grand-mère, et cela fait plaisir. Un remède de grand-mère, c'est rassurant. Et comme ces produits sont naturels, on se dit que forcément c'est bon pour la santé. Mais manger une orange, c'est aussi bon pour la santé. Il faut relativiser".

Peu importe les critiques, en poudre, en comprimés ou en paillettes, la consommation de spiruline ne cesse de progresser. On compte à ce jour, 150 producteurs sur le territoire français.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24