Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 25 octobre 2014 à 9h00
Mon compte

  >     >  La sciatique : un symptôme douloureux

La sciatique : un symptôme douloureux

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 15 décembre 2008, mis à jour le 6 mars 2014

Causant une douleur intense puis une paralysie de la jambe, la sciatique est une conséquence d'une compression des nerfs. Comment soulager les douleurs dues à la sciatique ? Une opération peut-elle empêcher les récidives ? Que faire en cas de sciatiques à répétition ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que la sciatique ?


Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent les causes de la sciatique.

Une douleur aiguë en haut d'une fesse qui se prolonge à l'arrière de la jambe, parfois jusqu'au pied… Ces symptômes sont ceux de la sciatique. Un nom qui fait référence au nerf sciatique. Le nerf sciatique est le plus gros nerf de l'organisme : il innerve une grande partie du membre inférieur (la fesse, la cuisse, la jambe, le pied…). Ces zones sont donc logiquement touchées par la douleur.

Le nerf sciatique est constitué par l'union de quatre troncs nerveux qui émergent de la partie basse de la moelle épinière (au niveau du bassin). Il sort du bassin, passe derrière l'articulation coxo-fémorale. Puis, il descend verticalement à l'arrière de la cuisse, jusqu'à la fosse poplitée. À ce niveau, il se divise en nerf tibial (qui descend à l'intérieur de la jambe) et en nerf fibulaire (à l'extérieur de la jambe).

La douleur intense ressentie en cas de sciatique est en fait souvent l'expression de la souffrance d'une racine du nerf. Ce peut être à cause d'une compression osseuse de cette racine (liée à une arthrose, une luxation de la hanche…), d'une compression tumorale, ou encore d'une inflammation… mais dans la majorité des cas, c'est une hernie discale (au niveau des lombaires), qui est à l'origine de cette douleur.

Les vertèbres sont séparées par un disque intervertébral. Ce disque est constitué de deux parties : un noyau gélatineux au milieu, et un anneau de fibres autour, qui attache les deux vertèbres ensemble. Si l'anneau se fissure, le noyau s'engage et fait saillie à l'extérieur de la colonne vertébrale. La hernie compresse et irrite la racine du nerf. La douleur peut se propager tout le long du trajet du nerf.


Des infiltrations pour atténuer la douleur


Les infiltrations d'anti-inflammatoires permettent notamment de soulager l'intensité de la douleur.

La plupart du temps, le repos et la prise d'antalgiques ou d'anti-inflammatoires permettent de venir à bout de la sciatique en quelques semaines ou en quelques mois. Mais quand les douleurs sont chroniques et quand la sciatique résiste aux médicaments, une ou plusieurs infiltrations peuvent être proposées pour contrer la sciatique en agissant à la racine du mal.

Les injections d'anti-inflammatoires agissent directement à l'endroit où l'on souhaite. Le but : soulager l'intensité de la douleur mais aussi diminuer le temps d'exposition à la douleur, et souvent ces infiltrations peuvent éviter une intervention.


Soigner une sciatique avec l'ostéopathie


Les séances d'ostéopathie permettent de soulager les douleurs.

Pour calmer les douleurs d'une sciatique, on peut commencer par des séances avec un ostéopathe. Mais il faut être prudent et choisir un ostéopathe doux et attentif aux risques que pourraient provoquer des manipulations sur une hernie discale.


Sciatique : une conséquence de la hernie discale


Attention, images d'intervention chirurgicale : le chirurgien libère les nerfs comprimés afin de soulager les douleurs.

Lorsque que les traitements ne suffisent pas, il faut alors recourir à la chirurgie. L'opération s'impose également lorsqu'une paralysie du pied par exemple, signale une souffrance du nerf, qui risquerait d'être irréversible. Mais cette intervention chirurgicale comporte des risques.

L'intervention n'est d'ailleurs pratiquée, que si l'on est certain que la sciatique est causée par une hernie discale. Pour confirmer son diagnostic avant une éventuelle opération, le médecin prescrit généralement un scanner ou une IRM.


Sciatique à répétition : des douleurs invalidantes


Des sciatiques à répétition peuvent rendre diffcile les déplacements quotidiens.

La chirurgie garantit la guérison mais ne peut malheureusement pas empêcher une récidive. Il arrive en effet qu'une hernie réapparaisse, soit au niveau du même disque, soit sur un autre disque et comprime à nouveau le nerf sciatique...

Pour réduire ce risque de récidive, quelques mesures de prévention peuvent être utiles : faire régulièrement de l'exercice physique, se tenir le dos bien droit et les épaules vers l'arrière, s'accorder des périodes de repos pour se dégourdir les jambes lorsque l'on doit rester assis pendant de longues heures ou encore privilégier les sacs à dos aux sacs à main.


En savoir plus sur la sciatique et le mal de dos


Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :


Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3 
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Aziz.593 : lorsque le diagnostic est avéré, le médecin prescrit des anti-inflammatoires pour soulager la douleur, en l'absence de contre-indication. Des infiltrations peuvent être réalisées en cas d'insuffisance.
Citer
Aziz.593
J'ai le nert sciatique comment faire pour que je me soigne .merci beaucoup docteur
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@wisso : consultez un centre de la douleur, une prise en charge multidisciplinaire et associant les traitements (médicaments, hypnose, sophrologie, massage, TENS, application de froid ou de chaud, psychologue,...) est nécessaire pour soulager les douleurs rebelles.
Citer
wisso
j'ai 23 ans je soufre d'une hernie discale mais avec une petite saillie, j'ai des douleurs depuis plus de 2 mois et j'ai commencé à traité il ya un mois mais avec tous les antalgique et les anti-inflammatoire la douleur ne disparaît pas au contraire ça empire et j'arrive plus ni a m'asseoir ni a marcher ni a dormir la nuit et d'après mon neuro-chirurgien mon hernie n'est pas opératoire, alors comment je doit faire avec ces douleurs que je ne peux plus les supporter???
Citer
fee1954
Bonjour, Je suis aide soignante à domicile depuis presque 3 ans et depuis le début je fais souvent des lumbago + sciatique. C'est très douloureux, je prends du tramadol pour me soulager et pouvoir travailler quand même. Je me demande pourquoi cette pathologie n'est pas reconnue comme maladie professionnelle dans le cas d'un travail avec port de charge (dans mon cas manutention de patient)!!
Citer
guigui33
bonjour j ai 32 ans jsuis pompier^professionnel et sprtif dans l ame mais je souffre de 3 hernies entre l4et s1 dont une plutot grosse en postero-latterale droite qui me fait ennromement souffrir malgres la codeine apres plusieur se=ceance de traction dans un service de medcine physique et reeducation fonctionnelle de corset pendant 3 mois et une infiltration par hiatus aucune amelioration là on me propose un 'discogel' au CHU de bordeaux apperament en pointe a ce niveau avec le professeur vital mais je constate que cette techinque ne fait toujours pas partie des recommandations officielles pourriez vous me dire pourquoi ?? et si certain d entre vous ont un retour sur cette technique et si a part la chirurgie d autres alternatives existes
Citer
bruccio
Bonjour, je suis intrigué et très intéressé par le post de oyama68. J'aimerais vraiment savoir ce qu'est l'orthotherapie. Ayant longtemps souffert de sciatalgie j'ai été opéré en janvier 2011 pour une arthrodese lombaires. Cependant j'ai toujours des douleurs. J'étais très sportif (boxe semi pro, course à pied, musculation), aujourd'hui je végète dans l'espoir de pouvoir reprendre un jour le sport sans douleur. J'ai vu tout type de thérapeute (ostheo, chiro, rhumato, kiné, acupuncteur...etc) rien n'y fait. Je suis donc ouvert à toute solution qui pourrait non pas me soulager mais me guérir. Bien sûr cette solution doit prendre en considération mon arthrodese (6 vis et une plaque) autrement ça me mettrait en danger. Je laisse ici mon adresse mail dans l'espoir qu'oyama68 me joigne en message privé: jeanbruccio@hotmail.fr
Citer
oyama68
bonjour sportif assidu, 44 ans, karatéka depuis 25ans, je suis passé par toutes les formes de douleurs, dont les principales sont sciatiques, lombalgies, cervicalgie, tendinite...) Kinés, osthéo, chiropracteur(à proscrire)...rien n'y faisait: ou pas soigné ou la douleur qui revenait rapidement! J'ai decouvert l'orthothérapie, avec un thérapeute hors norme, qui a crée son concept(unique en France) que tout le monde s'arrache au canada...et qui s'implante peu à peu à Boulogne-Billancourt: RESULTATS: sciatique disparue, tendinite au coude disparue, dorsalgie disparue!!! BREF, j'y envoie tout ceux qui souffrent, sportifs ou non...et comme moi, il n'ont jamais vu cela, et envoient à leur tour leurs amis! C'est de la biomécanique pure, tout en douceur, et 9fois sur 10, il vous soulage en 1 seule séance tout en vous expliquant avec des mots simples les causes et les conséquences! Allodocteurs, invitez-le, vos téléspectateurs ne vous remercieront jamais assez
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
martina33 : nous vous encourageons aussi alors ! On peut associer le TENS, stimulateur électrique de poche, qui envoie un courant électrique au niveau d'électrodes posées sur la peau. C'est efficace et est une bonne aide aux traitements médicamenteux. La relaxation, l'hypnose peuvent aussi vous aider. Bon courage !
Citer
martina33
bonjour, ado j ai eu une rage de dent traité en 48h, j ai la sensation que personne ne peut imaginer la douleur intense de la sciatique, moi martina 40 ans pleine de vie je ressemble à une petite vieille et une junkie, j en arrive a ne plus avoir confiance en mon généraliste et mon rhumatologue , biprofenid topalgic 200mg, suivi de cortisone et d infiltrations, et aucuns résultats, je mène ce combat depuis 5 mois, de nature optimiste, je me dis que demain je serez guéri, en attendant je voyage avec ARTE et j ai laissé mes talons au plaquard, je ne me reconnais plus, j ai perdu 2 kilos via le régime strict sans sel et plus de goût et des nausés avec le topalgic, j appréhende à éternuer, L5-S1 j ai perdu aussi le réflexe achileén droit et mon spécialiste me dis c est normal même si cela ne revient pas !! plus de balades de restos de cinés etc m asseoir est un calvaire...je m encourage et je souhaite vivement tourner cette page..
Citer
Page : 1  2  3 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).