La prothèse du coude : pour une mobilité retrouvée

En cas d’arthrose, les articulations deviennent douloureuses et immobilisent les membres. On peut alors avoir recours à une prothèse. Moins courante que celle de la hanche, l’opération du coude est plus rare puisqu’on la pratique 300 fois par an en France.

Rédigé le , mis à jour le

Sommaire

Dans quels cas poser une prothèse de coude ?

prothese_coude_principe.flv
Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes décrivent l'utilisation de la prothèse de coude.

L'os du bras, l'humérus est relié par des ligaments au radius et à l'ulna (ou cubitus) qui sont eux-mêmes reliés entre eux par d'autres ligaments. Ce système permet les mouvements de flexion, d'extension et de petite rotation.

Le rôle d'une prothèse est de permettre à l‘articulation de continuer à fonctionner. Certaines la remplacent entièrement, et d'autres suppléent sur une partie comme, par exemple, entre l'humérus et le radius ou entre le radius et l'ulna.

Chez un sujet âgé, l'os devient moins dense et donc, plus fragile. On dit alors qu'il est atteint d'ostéoporose. Si une fracture se produit sur l'une des extrémités osseuses du coude, il vaut mieux alors utiliser une prothèse, car la consolidation des os est beaucoup plus lente chez les personnes âgées. Grâce à la prothèse du coude, qui évite d'immobiliser le bras pendant de longs mois, le malade ne perd pas son autonomie.

La prothèse est également utilisée lorsque l'articulation du coude est touchée par une polyarthrite rhumatoïde
, une maladie inflammatoire des articulations. Le coude devient instable ; petit à petit, les os se déforment et une arthrose apparaît. Dès que le malade mobilise son articulation, de fortes douleurs apparaissent et il ne peut plus se servir de son coude.

La pose de prothèse de coude en images

Même si l'arthrose du coude est rare chez les patients jeunes, la destruction de cette articulation peut quand même nécessiter la pose d'une prothèse totale.

Après ce type d'opérations, qui dure deux à trois heures, le chirurgien pose un drain pour évacuer le sang et empêcher la formation d'un hématome. Le bras est immobilisé mais la rééducation, qui s'étale en moyenne sur trois semaines, peut commencer rapidement, soit environ quarante-huit heures après l'opération.

Vivre avec une prothèse de coude

Si l'opération est un succès, la douleur disparaît et les patients retrouvent une mobilité du coude de 20° à 130° en flexion extension. Ils peuvent ainsi reprendre une activité normale, comme par exemple, conduire une voiture.

Evidemment, certaines recommandations, comme ne pas porter de charges lourdes, sont à prendre en compte pour ménager sa prothèse et éviter notamment qu'elle s'use trop rapidement.