Irritations intimes : quel bon rythme pour se laver ?

À quel rythme faut-il se laver ? Et faut-il se laver après chaque rapport sexuel ? Faut-il éviter de prendre des bains et d'aller à la piscine quand on est sujette aux irritations vaginales ?

Rédigé le , mis à jour le

Irritations intimes : quel bon rythme pour se laver ?

Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille :

"Je crois qu'il faut surtout lutter contre l'hygiène intempestive, c'est-à-dire trop de toilettes, trop de décapages, trop d'utilisations de savons qui sont agressifs et qui font disparaître la flore vaginale qui est indispensable.

"On ne se lave pas après chaque rapport sexuel. Pour la vulve qui est la partie visible de l'organe génital externe et qui est une peau plus fragile que le reste, une toilette par jour suffit avec un savon doux. Certaines patientes ne peuvent pas s'empêcher de prendre deux douches par jour voire plus, mais à ce moment-là, il faut se laver sans savon et surtout ne pas se laver le vagin.

"Il faut surtout avoir à l'esprit que l'on a une flore vaginale qu'il faut maintenir. Tout ce qui peut empêcher cette flore de persister, n'est pas adapté. Donc les bains trop fréquents et surtout les bains moussants avec tous les produits éventuels, sont inadaptés pour cette flore vaginale. Il y a toujours cette idée que la piscine est responsable de mycoses. A priori l'eau de piscine est propre, mais elle a un pH particulier et elle peut évidemment déséquilibrer le pH vaginal. À l'intérieur du vagin, le pH doit être à 4-5. Donc il est plutôt acide. Mais quand il est trop acide, il va favoriser le développement et la persistance des champignons, des mycoses. Quand il est trop alcalin, il va au contraire favoriser le développement et la persistance de l'Haemophilus, la gardnarellose. C'est un équilibre subtil qui est difficile."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Est-ce vrai qu'il ne faut surtout pas mettre de déodorants intimes ? Pourquoi sont-ils en vente alors ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi, après une prise d'antibiotiques assez longue, j'ai eu une mycose très étendue et douloureuse ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je trouve les tampons très pratiques, mais ils m'irritent facilement. Pourquoi ? Dois-je renoncer pour les serviettes ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je ne supporte pas les culottes en dentelle. Certains textiles irritent-ils plus que d'autres ? Y en a-t-il à éviter ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24