Impression 3 D : la solution pour opérer les malformations cardiaques ?

Des médecins américains ont réussi à opérer deux bébés et une jeune femme de 20 ans, atteints de malformations congénitales complexes, grâce à l'impression 3D. Des résultats présentés au Congrès annuel de l'American Heart Association.

Rédigé le

Impression 3 D : la solution pour opérer les malformations cardiaques ?
Impression 3 D : la solution pour opérer les malformations cardiaques ?

Dans les cas de malformations cardiaques, les médecins observaient jusqu'à présent le cœur des patients grâce à des échographies, des scanners ou des IRM. La limite de ces images en deux dimensions est qu'elles ne révèlent pas toujours les complications structurelles d'un cœur malade. Grâce à la modélisation et l'impression 3D, les chirurgiens peuvent visualiser précisément l'anatomie avant l'opération, ce qui permet de préparer au mieux le geste chirurgical.

"Parfois les malformations sont rares et complexes et pour le chirurgien, il est essentiel d'appréhender, de préparer son geste. Avec cette technique, il n'y aura pas de surprise au moment de l'intervention", explique Dr Jean-François Paul, radiologue à l'Institut Mutualiste Montsouris, à Paris.

Cette technologie est peu couteuse et facilement réalisable autant pour un cœur d'adulte que pour celui d'un bébé mais selon ce spécialiste, ce sont les malformations congénitales qui s'y prêtent le mieux. "Il s'agit d'interventions complexes avec beaucoup de variations d'un patient à l'autre. Il n'y a pas deux pathologies congénitales exactement identiques", ajoute Dr Jean-François Paul.

L'impression 3D en est pour l'instant à ses débuts. La prochaine étape consiste en l'utilisation de matériaux plus mous pour fabriquer des copies de cœur plus proches de la réalité. En plus d'observer l'organe imprimé, les chirurgiens pourraient alors s'en servir pour répéter leurs gestes avant l'intervention.

En savoir plus sur l'opération et l'impression en 3D :