Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 25 octobre 2014 à 12h10
Mon compte

  >     >  Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies

Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 22 octobre 2008, mis à jour le 8 janvier 2014

La hernie inguinale est une affection située au niveau de l'aine, qui concerne plus souvent les hommes que les femmes. Dans la majorité des cas, la hernie inguinale est bénigne. Pour la traiter, un seul recours : la chirurgie.

Sommaire

 

Qu'est-ce qu'une hernie inguinale ?


Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies

Il s’agit d’un ennui généralement mineur qui peut survenir aux deux âges extrêmes de la vie d’un homme. Pour les uns, elle peut intervenir à cause d’une petite anomalie de naissance alors que pour d'autres, c'est le poids des années qui en est responsable. Mais la hernie touche aussi bien les adolescents, les adultes et les femmes.

Qu’elle soit inguinale, c’est-à-dire au niveau de l’aine, ou un tout petit peu plus bas, ou encore au niveau du nombril et l’on parle alors de hernie crurale ou ombilicale. Quelle que soit leur localisation, le tout est de savoir s’il faut opérer et quand, car il y a un risque de complication.

On parle de hernie lorsqu’un bout de viscère passe à travers un orifice naturel, ou un point de passage au niveau de la paroi abdominale. Elle renferme les organes de l’appareil digestif lesquels sont entourés d’une sorte de grande enveloppe : le péritoine. Le tout est recouvert par plusieurs muscles abdominaux. La zone d'intersection entre les muscles abdominaux et ceux de la cuisse, correspond au pli de l’aine. C’est à ce niveau qu’apparaît généralement une zone de faiblesse, un passage. Cela peut être dû à une malformation congénitale, ou à un affaiblissement des muscles avec l’âge. Les tissus reliant les muscles qu’on appelle les aponévroses, peuvent aussi se relâcher et créer une zone de passage.

Si la pression à l'intérieur de l'abdomen augmente, un bout de péritoine vide ou contenant un bout de viscère, peut sortir à travers ces points de passage. Une boule apparaît alors et c'est la hernie inguinale. Les plus fréquentes sont les hernies inguinales. C'est le nom de l'orifice naturel au travers duquel passe, chez les hommes, le cordon spermatique qui provient des testicules. Il forme alors une invagination.

Quand elle est située en dessous du pli de l’aine, on parle d’hernie crurale. Elles sont plus fréquentes chez les femmes. Quand elle est placée au niveau du nombril, on parle d'hernie ombilicale. Cette dernière fait généralement suite à un retard ou un défaut de fermeture de l'orifice ombilical. La hernie est alors constituée par le péritoine recouvert de la peau de l'ombilic, et bombe à travers l'anneau ombilical. 

 


Une prothèse abdominale pour boucher la hernie


Noureddine a 68 ans, il porte une prothèse abdominale.

Le côté un peu vicieux des hernies, c’est qu’elles ne sont pas toujours douloureuses alors que le risque de complication est bien présent. Mieux vaut donc ne pas trop attendre pour se faire opérer. Le mode d’intervention peut même se faire sous anesthésie locale.


Le traitement de la hernie : la chirurgie


Attention, images de chirurgie ! Hernie inguinale, une intervention sous cœlioscopie

Dès les premiers signes de douleur, le traitement chirurgical est recommandé.

Deux choix d'intervention : la cœlioscopie ou l’opération à "ciel ouvert". La cœlioscopie est réalisée sous anesthésie générale. L’intervention à "ciel ouvert" nécessite quant à elle une anesthésie locale.  La quelle choisir ? Généralement, le choix se fait en fonction de différents critères : la taille de la hernie, sa localisation, l'état de santé du malade et parfois, ses préférences.

Après l'opération : des recommandations. La durée de l'hospitalisation est courte. Il faut éviter de porter des charges lourdes au cours du mois qui suit. Quant à la reprise du sport, elle doit se faire progressivement. Pour information, les risques de récidive sont inférieurs à 2 %.


En savoir plus sur les hernies digestives


Dossiers :

Questions/réponses :



Hernie inguinale : la plus fréquente des hernies




Mots clés


Vos commentaires
Page : 1  2  3 
jggyma
rebonjour, Pour une hernie inguinale, dans quelle spécialité le chirurgien est-il le plus approprié pour réaliser l'acte. Cordialement. gilles.arnaud038@orange.fr


Nous vous invitons à faire preuve de prudence lorsque vous diffusez votre adresse mail sur notre site. Allodocteurs.fr ne pourra être tenu comme responsable en cas de débordement.
Citer
jggyma
Merci, de m'indiquer si, il existe des rapports ou un sîte, donnant le pourcentage d'accidents chirurgicaux, lors d'une opération d'une hernie inguinale bilatérale, plus particulièrement la section d'une veine génitale. Ce qui est mon cas. Cordialement. gilles.arnaud038@orange.fr


Nous vous invitons à faire preuve de prudence lorsque vous diffusez votre adresse mail sur notre site.
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@azize.1948@gmail.com : sauf contre-indication spécifié par le médecin, les rapports sexuels sont autorisés, avec douceur au début.
Citer
azize.1948@gmail.com
25 jours passés pourrais je faire des raports sex.(hernie inguinale)
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Noufa : cela semble être une complication rare, le chirurgien n'a pas dû avoir le choix.
Citer
Noufa
Suite a une opération d'une hernie inguinale par méthode classique avec pose de prothèse, qui c'est bien passée à priori, aucune douleur, aucune gène. Je me suis aperçu que mon testicule du coté opéré ne remonte plus, il semble 'déconnecté', mon médecin traitant me dit que cela va revenir avec le temps, mon chirurgien me dit qu'il a du coupé un muscle et que c'est normal cela fait partie du process, que je suis le premier patient a lui parlé de cette particularité. Est-ce normal ?
Citer
Dr Tourmente - Allodocteurs.fr
Modérateur
@Poirot : il est conseillé aux patients de ne reprendre les activités physiques qu'au bout de 4 à 6 semaines, le temps de la cicatrisation complète. Toutefois, le fait que vous soyez culturiste implique une activité conséquente qui pourrait favoriser la récidive donc j'aurais tendance à vous pousser à en parler directement à votre chirurgien lors de la visite de contrôle qui a habituellement lieu au bout d'1 mois.
Citer
Poirot
J'ai ete opere ilya 1 mois des deux cotes avec prothese..J'ai 75 ans et suis culturiste depuis toujours avec entre autre des abdominaux d'acier(300abdo par semaine par serie de 100) Y a t il des mouvements. -tous effectues avec des halteres ou des appareils-qui me seront definitivement interdis. J'attends votre avis pour retourner tirer sur la fonte car je ne veux pas faire d'imprudence Papicostaud.
Citer
herve75011
herve75011 a dit :
mois aussi jais ete opere dune herni inguinala a l'hoptial saint louis dans le service du professeur XXX tres bons chirurgiens je suit rentre a l'hopital le 18/06 ets opere le 19/06/2012 l'operations cest tres biens passer je dois revoir le chirurgiens le 1/08/2012 pour une visite de controle je supose tres bons hopital est les infirmier sont tres sympas :) :top:

Citer
herve75011
mois aussi jais ete opere dune herni inguinala a l'hoptial saint louis dans le service du professeur XXX tres bons chirurgiens je suit rentre a l'hopital le 18/06 ets opere le 19/06/2012 l'operations cest tres biens passer je dois revoir le chirurgiens le 1/08/2012 pour une visite de controle je supose tres bons hopital est les infirmier sont tres sympas
Citer
Page : 1  2  3 
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).