Gels pour les mains : un poison pour les enfants

Les gels hydro-alcooliques sont responsables d'intoxications auprès des jeunes enfants. Ces gels composés d'éthanol sont utilisés pour se désinfecter les mains lorsque l'accès à l'eau et au savon est difficile. Leur usage paraît inoffensif, pourtant une étude des Centres antipoison et de toxicovigilance français révèle des cas accidentels et même... d'ébriété.

Rédigé le

Gels pour les mains : un poison pour les enfants
Gels pour les mains : un poison pour les enfants

Au travail, dans les transports en commun, dans la voiture ou encore dans les jardins, l'usage des petits flacons de produit hydro-alcoolique est devenu ordinaire. Une habitude que l'on doit à l'épidémie de grippe A (H1N1). C'est dans le cadre des mesures prises pour lutter contre l'ennemi public numéro 1 à l'époque, que l'usage de ces gels s'est développé.

Légers, petits, faciles d'accès, ces flacons permettent de se désinfecter les mains n'importe où et à n'importe quel moment. L'action de ces produits est assurée par le mélange d'un alcool comme l'éthanol et d'agents antibactériens.

Du poison pour les enfants

Pour répondre aux interrogations concernant l'existence d'effets secondaires liés à l'exposition ou à l'ingestion accidentelle de ces produits, l'Afssaps a sollicité une étude auprès des Centres antipoison et de toxicovigilance. Les résultats sont étonnants.

Au cours de l'année 2009, ces centres ont recensé : "248 cas d'exposition aux produits hydro-alcooliques pour lavage des mains ayant entraîné des symptômes". Le produit était soit ingéré (65 % des cas), ou mis en contact avec les yeux (35 %). Les plus touchés par ces intoxications sont les enfants de moins de quatre ans, ils représentent près de la moitié des cas. Les symptômes sont variés : irritations, état d'agitation voire d'ébriété, somnolence… quatre cas de coma ont même été rapportés.

Le plus souvent les accidents surviennent donc lorsque le produit est avalé. Ainsi, la revue Prescrire rapporte "le cas d'une fillette de quatre ans, présentée à un service d'urgence après avoir ingéré environ 170 ml d'une solution hydro-alcoolique pour les mains. Elle était hypotonique mais consciente. Une heure après l'ingestion, l'alcoolémie était de 2,2 g/l. Après une nuit d'observation les symptômes se sont amendés".

Dans son rapport publié en mars 2011, l'Afssaps précise que "la dose d'éthanol pouvant entraîner des complications a été estimée (en 2001 par Mc Guigan) à 1,5 ml/kg de poids corporel, soit environ une cuillère à soupe pour un enfant de 10-12 kg, c’est-à-dire âgé de 1 à 2 ans".

De l'éthanol à la fraise

Pour éviter les risques d'ingestion en grande quantité, les produits hydro-alcooliques sont généralement fabriqués à partir d'un alcool dont le goût est naturellement "mauvais". Mais pour attirer les clients, de plus en plus de fabricants proposent des gels à base d'arômes comme la fraise ou la banane. Des produits à éviter au maximum pour les adultes évoluant avec des enfants dans leur entourage.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

 

 

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24