Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 22 octobre 2014 à 17h23
Mon compte

  >     >  Episiotomie : un passage obligé ?

Episiotomie : un passage obligé ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 28 octobre 2008, mis à jour le 12 février 2014

L'épisiotomie… Toutes les femmes enceintes la redoutent. Il faut dire que ce geste est pratiqué pour 30 % des accouchements, un chiffre élevé mais nettement en baisse depuis dix ans. Ainsi en 2003, 50 % des femmes accouchaient en France avec une épisiotomie. En Suède, elles sont moins de 10 % à subir ce geste… et l'OMS recommande de faire passer ce taux à 20 %. Alors dans quel cas cette épisiotomie est-elle vraiment utile ?

Sommaire

 

Qu'est-ce que l'épisiotomie ?


Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent l'épisiotomie.

Le mot épisiotomie provient du grec "épisio" qui signifie la vulve et "tomie" qui signifie la section. Cette incision chirurgicale, consiste à sectionner la paroi du vagin, la peau et les muscles superficiels du périnée, afin d'agrandir l'orifice de la vulve. Elle a pour but de faciliter la sortie du bébé, mais a des conséquences douloureuses pour les femmes. Les épisiotomies sont d'autant plus mal vécues car elles seraient encore trop souvent inutiles…

Le périnée est un groupe de muscles qui se superposent en formant un triangle autour des différents orifices. Ils forment une sorte de "petit hamac" musculaire qui s'attache devant, au niveau du pubis et derrière, à la base de la colonne vertébrale (le coccyx). Une partie de l'urètre, de l'anus et du vagin passent à travers ce hamac musculaire. A lui seul, le périnée soutient tous les organes situés au niveau du bassin et joue aussi un rôle dans la continence. En se contractant, le périnée exerce une pression sur les sphincters de l'urètre et de l'anus.

Au moment de l'accouchement, le bébé doit franchir le col de l'utérus et le vagin. C'est un canal étroit entre les os du bassin et les muscles du périnée. Heureusement, le col va se modifier au moment du travail, il s'allonge et se dilate jusqu'à atteindre dix centimètres de diamètre. Au cours de l'accouchement, les contractions de l'utérus aide le bébé à progresser. Le bébé est vertical dans l'utérus et se présente normalement la tête en bas.

Si le bébé est un peu gros ou qu'il se présente la tête en haut, le passage est plus difficile, on craint que le périnée ne se déchire, un risque plus grand chez les femmes dont c'est le premier accouchement. L'épisiotomie a donc pour but d'agrandir l'orifice et de faciliter la sortie du bébé et même de raccourcir le temps de travail.

Mais cette intervention comporte des risques d'infections, auquel peut s'ajouter une déchirure non maîtrisée du périnée, et une atteinte des muscles autour des sphincters anaux et urinaires, qui peut provoquer une incontinence urinaire ou anale.


L'épisiotomie en pratique


Cours d'épisiotomie pour sage-femme

Pour mieux comprendre de quoi il s'agit concrètement, cours d'épisiotomie à l'école de sage-femme de Baudelocque, à Paris. Ne craignez rien : il ne s'agit pas d'un véritable accouchement mais plutôt d'un exercice pratiqué par les étudiants de deuxième année… sur des jarrets de porc !


Rééducation : pour atténuer les douleurs


Comment la rééducation peut soulager les douleurs causées par une épisiotomie ?

En cas d'épisiotomie douloureuse, il ne faut pas hésiter à faire une rééducation.

Visite chez la kinésithérapeute pour une jeune primipare lors de son premier rendez-vous : avant de commencer la rééducation du périnée, la kinésithérapeute commence par des massages, afin d'atténuer les douleurs liées à l'épisiotomie.

 


Episiotomie : un acte chirurgical


Plus d’explications sur l’épisiotomie

Episiotomie : comment ça se passe ? En France, l'incision est pratiquée sur le côté droit, et dans les pays anglo-saxons plutôt du côté médian, c'est-à-dire vers l'anus. Cette petite intervention est réalisée par les sages-femmes ou les médecins.

Episiotomie : une pratique répandue en France. 47 % des femmes qui ont accouché par les voies naturelles ont eu une épisiotomie. Parmi elles, 68 % sont des primipares (premier accouchement) et 31 % des multipares.


Episiotomie : un geste contesté


Sylviane a eu une épisiotomie. Huit mois après son accouchement, la cicatrisation se fait difficilement.

L’épisiotomie est une pratique de plus en plus contestée. Certaines sages-femmes ou médecins parlant même de mutilation inutile.

Eviter l’épisiotomie ? Certains spécialistes conseillent aux futures mamans de préparer le périnée au cours de la grossesse. Cette préparation consiste à faire des massages réguliers pour détendre le périnée et faciliter ainsi l’accouchement. Aucune étude scientifique ne prouve l'efficacité de ce massage périnéal.

Après une épisiotomie… Durant les dix jours qui suivent l'accouchement, il est nécessaire de prendre certaines précautions pour éviter les risques d'infection. Après avoir uriné, il faut toujours s'essuyer de l'avant vers l'arrière, faire des toilettes régulières de la zone avec un savon antiseptique à l'eau tiède, et bien aseptiser le siège des toilettes.

Pour aider à la cicatrisation. Il faut que la zone de l'épisiotomie reste sèche. Certains médecins conseillent de tamponner la zone avec un linge. A l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve scientifique concernant l'efficacité du sèche-cheveux.

Face à la douleur, les femmes sont malheureusement inégales. Les soins peuvent parfois être longs, douloureux et laisser des traces autant physiques que psychologiques.


En savoir plus


Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

Dossiers :

Ailleurs sur le web

Livre

  • Au monde
    "Ce qu'accoucher veut dire"
    Chantal Birman
    Ed. Points, avril 209

DVD

  • Ma préparation à l’accouchement
    Chantal Birman
    Ed. Par ici la lumière, 2009
    Coffret 4 DVD

 



Mots clés


Vos réactions sur le forum

L'épisiotomie est-elle obligatoire ? Que peut-on faire pour l'éviter ?

Vos commentaires
shackleton
Une femme qui peut choisir sa position pour accoucher n'aura pas besoin d'épisio mais encore faut-il sortir des protocoles médicaux imposés aux femmes pour le confort du personnel hospitalier, donc éviter d'attacher la femme au lit des heures, éviter les perfusions d'hormones nocives, laisser le travail se faire, ne pas infantiliser la femme en pensant à sa place, et surtout se faire une épisio à soi-même pour voir comme ça fait mal ... Une mutilation génitale au même titre que l'excision mais pratiquée par des médecins.
Citer
titinesf
Oui des études cliniques ont établis l'efficacité de l'accouchement sur le côté pour réduire le risque de déchirure du périnée. Rouen Yohann Moreau 2008-09 Et pas plus de déchirures graves en l'absence d'épisiotomie si la patiente est sur le côté pour l'expulsion. Le sacrum peut se rétropulser et les muscles ischio coccygien se blinde pour protéger et favoriser la rotation sortie du bébé .
Citer
titinesf
Les sages femmes pratiquent aussi la rééducation du périnée dans la continuité du travail de préparation à la naissance. l'homéopathie peut améliorer les douleurs locales, et la lubrification modifiée par la fatigue et le défaut de libido, participent à ces difficultés. Des méthodes diverses de rééducation manuelle existent.
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).