Dyscalculie, un handicap qui compte

200 est-il plus grand que 120 ? Combien font 7-3 ? Des opérations qui semblent très simples pour la plupart d'entre nous, mais pas pour les dyscalculiques ! Pour schématiser, on peut dire que pour eux les nombres n'ont pas de sens. Quels en sont les signes ?

Rédigé le , mis à jour le

Dyscalculie, un handicap qui compte
Dyscalculie, un handicap qui compte
Sommaire

Qu'est-ce que la dyscalculie ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la dyscalculie.

La dyscalculie est un trouble de l'apprentissage du calcul. Souvent associée à d'autres troubles de l'apprentissage, comme la dyslexie, elle demande une prise en charge particulière dès l'enfance et reste assez mal connue.

Résultat, selon une étude du professeur de psychologie de Nancy, Jean-Paul Fischer, près de deux millions d'adultes en France, soit trois fois plus que d'enfants, éprouveraient de profonds problèmes de calcul. Il est donc important de bien repérer ce trouble dès le jeune âge, et de ne pas confondre la dyscalculie avec de simples difficultés en maths !

D'où provient ce trouble ? Rien à voir avec le Quotient Intellectuel (QI), puisque ce sont des enfants dont l'intelligence est normale. La dyscalculie apparaîtrait au cours du développement cérébral et serait liée en particulier à un problème de perception des nombres. Tout ce qui se met normalement en place dans l'apprentissage ne se fait pas.

Quand tout va bien, un enfant apprend vraiment à compter à partir de 4 à 5 ans. Mais c'est dès l'âge de 6 mois qu'il est capable d'évaluer à l'œil nu de petites quantités, ce qui n'est pas le cas de l'enfant dyscalculique, qui, à cet âge, n'est pas toujours capable de savoir si ce sont un, deux ou trois objets qui sont posés devant lui.

Les techniques d'imagerie médicale ont permis de localiser précisément dans le cerveau les zones de calcul. Lorsque les neurones travaillent, ils consomment de l'énergie, on peut détecter cette activité cérébrale et ainsi modéliser des images en 3D. Le calcul mental, quand tout se passe bien, active un large réseau de neurones dans de multiples régions distribuées dans les lobes frontaux et pariétaux du cerveau. Ces régions varient en fonction du type de calcul effectué.

Des travaux ont montré qu'une désorganisation des neurones du calcul au niveau de la région intra-pariétale du cortex pourrait être à l'origine de la dyscalculie de l'enfant. Le sillon intra-pariétal est aussi impliqué dans d'autres fonctions, comme le langage et l'attention, ce qui pourrait expliquer les autres perturbations associées à la dyscalculie.

Un bilan important

Comment l'orthophoniste réalise le bilan de dyscalculie ?

Au sein de l'hôpital Kremlin-Bicêtre, le docteur Billard a ouvert un centre de rééducation.

Visite lors d'une séance de bilan de dyscalculie.

La dyscalculie au quotidien

Comment le suivi de la dyscalculie se poursuit à la maison ?

C'est en famille que se fait le suivi de la dyscalculie à la maison. Jeux vidéo et de société, tous les moyens sont bons pour apprendre à manier les chiffres.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Questions/Réponses :

  • Professeur particulier en mathématiques, j'ai eu une élève de cinquième qui ne savait pas calculer 7-1. Est-ce un signe de dyscalculie ? Que faire ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Le calcul n'est pas inné. Dyscalculie ou volonté de ne pas apprendre ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Mes enfants sont "dys". Pourquoi tant d'enfants et d'ados le sont-ils ? Cela ne viendrait-il pas des méthodes d'apprentissage scolaires ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Les adultes peuvent-ils aussi bénéficier d'une rééducation de la dyscalculie ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • J'arrive à faire des opérations, mais j'ai une grande angoisse avec les chiffres, les dates, les mesures ; je panique. Est-ce de la dyscalculie ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Mon fils de 6 ans a du mal à apprendre les tables d'addition, sa prof dit qu'il a trop regardé la télévision et trop jeune. Qu'en pensez-vous ?
    La grande prématurité pourrait-elle être un facteur de dyscalculie ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Catherine Billard, neuropédiatre à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre

Dossiers :

Forum :

Ailleurs sur le web

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24