DMLA : des verres pour freiner l'évolution de la maladie

Des chercheurs de l'Institut de la Vision ont peut-être trouvé le moyen de freiner l'évolution de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, grâce à de nouveaux verres. La DMLA reste la première cause de handicap visuel après 50 ans. Il n'existe aucun traitement pour la forme la plus courante de la maladie. Les chercheurs sont parvenus à identifier certaines ondes lumineuses particulièrement néfastes pour la rétine, qui peuvent être filtrées par des verres bien spécifiques. 

Rédigé le , mis à jour le

DMLA : des verres pour freiner l'évolution de la maladie
Vidéo : "Filtrer la lumière pour protéger la rétine", reportage du 16 décembre 2013

Une équipe de l'Inserm a réussi à identifier la composante de la lumière du jour responsable de la mort des cellules pigmentaires de la rétine chez les malades atteints de DMLA. Ils ont constaté que cette dégénérescence intervenait principalement avec des longueurs d'ondes situées entre 415 nm et 455 nm : la lumière bleue ou violette.

En partenariat avec un industriel du secteur, les chercheurs ont aidé à mettre au point des verres capables de filtrer une fraction de ces longueurs d'ondes toxiques. Auparavant, les lunettes protectrices privaient les malades de la couleur bleue, ce qui perturbait leur vision des couleurs. 

En savoir plus sur la DMLA