Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 30 octobre 2014 à 19h54
Mon compte

  >     >  Dérèglement hormonal : et si c'était les surrénales ?

Dérèglement hormonal : et si c'était les surrénales ?

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 18 septembre 2008, mis à jour le 11 septembre 2013

Les glandes surrénales ont pour rôle de réguler notre taux de sucre et de sodium, et accélèrent nos battements cardiaques. Lorsqu'elles ne fonctionnent pas correctement, c'est tout le système hormonal qui est mis à mal.

Sommaire

 

Les glandes surrénales


Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent le fonctionnement des glandes surrénales.

Les glandes surrénales régulent notre taux de sucre et de sodium, elles nous permettent de réagir aux situations de stress, accélèrent notre rythme cardiaque... Les surrénales sont deux petites glandes mal connues mais néanmoins très utiles qui se situent juste au-dessus des reins.

Comme leur nom l'indique, chaque surrénale est située au-dessus d'un rein. Lorsque l'on réalise une coupe transversale de cette glande, on remarque deux zones : une partie jaunâtre assez ferme à la périphérie, c'est la "corticosurrénale" et une zone rougeâtre au centre, très vascularisée : c'est la "médullosurrénale". Chacune de ces zones est spécialisée dans la fabrication d'hormones indispensables au fonctionnement de notre organisme.

La médullosurrénale sécrète l'adrénaline et la noradrénaline qui accélèrent les battements cardiaques et augmentent la pression artérielle. La corticosurrénale sécrète d'autres hormones. Certaines sont des androgènes comme la testostérone (les testicules ne sont pas les seuls à en produire), d'autres hormones agissent sur le rein en réabsorbant le sodium, c'est le cas de l'aldostérone, d'autres encore ont une action anti-inflammatoire comme le cortisol. Cette dernière augmente aussi la réserve de lipides, favorise le stockage du glucose dans le foie, elle augmente le taux de sucre dans le sang et agit également sur le catabolisme des protides, en cassant les grosses protéines en acide aminé.

Les surrénales sont régulées par le cerveau, notamment par une structure qu'on appelle l'hypophyse. Elle libère un message hormonal qui va stimuler les surrénales. Dès que la production est suffisante, les surrénales envoient à leur tour un signal au cerveau pour lui signaler de stopper la production de telle ou telle hormone.

Parfois ce mécanisme de régulation fonctionne mal, comme dans la maladie d'Addison où la production de cortisol est stoppée. À l'inverse, d'autres maladies peuvent faire suite à une surproduction de cette hormone. C'est le cas du syndrome de Conn qui va provoquer une surproduction d'aldostérone. Résultat : au lieu d'être éliminé, le sodium (donc le sel) est réabsorbé ce qui va provoquer notamment une hypertension artérielle.

Autre exemple de surproduction, la maladie de Cushing. Il s'agit d'un excès de production du cortisol. Cela va avoir des conséquences sur le stockage des graisses, des sucres et sur la dégradation des protéines. Résultat, la personne va changer physiquement notamment au niveau du visage et du cou.


Quand les glandes se dérèglent


Jennifer souffre du syndrome de Cushing, elle nous confie ce qui a changé dans sa vie depuis son diagnostic.

La maladie d'Addison. Dans le cas de cette maladie, la production de cortisol est stoppée.

La maladie de Cushing. Le cortisol est produit en grosse quantité, sur commande de l'hypophyse, une glande située dans le cerveau. Cela a alors  des conséquences sur le stockage des graisses, des sucres et sur la dégradation des protéines. Des signes d'obésité localisée au niveau du visage et du cou, et une atrophie des muscles des jambes, sont alors fréquents. Dans cette affection, c'est un adenome de l'hypophyse, qui commande aux surrénales de produire trop de cortisol.

Le syndrome de Conn. Autre exemple de surproduction hormonale, le syndrome de Conn. Il s'agit d'une tumeur bénigne qui va provoquer une surproduction d'aldostérone. Résultat : au lieu d'être éliminé, le sodium est réabsorbé, ce qui va provoquer, entre autres, une hypertension artérielle.

Si la tumeur est localisée là où siège la production d'adrénaline et de noradrénaline, comme dans le phéochromocytome, la surproduction des deux hormones va être responsable d'une hypertension qui va fragiliser le cœur puis le fonctionnement du cerveau.


Chirurgie des surrénales


Certaines maladies des surrénales nécessitent une opération. C'est le cas du phéochromocytome, une affection tumorale qui se développe dans la glande surrénale.

Pour éviter les surproductions d'hormones liées à la présence d'une tumeur, on a parfois recours à la chirurgie.

L'ablation d'une glande. À l'issue de l'opération, les symptômes disparaissent puisqu'il n'y a plus la tumeur responsable des dysfonctionnements. On vit très bien avec une seule glande surrénale et la chirurgie a l'avantage d'éviter un traitement médicamenteux à vie.

L'ablation des deux glandes. Si les deux glandes surrénales sont touchées, et donc enlevées, il n'y aura plus du tout de production hormonale. Dans ce cas, le patient devra compenser par un traitement médicamenteux qui devra être suivi toute la vie.


En savoir plus


Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

Contacts utiles :






Mots clés


Vos commentaires
Dr A. Guibal
A Thomasdelavega et melkatja.
Bonjour,
Merci pour vos remarques. Les corrections ont été faites.
N’hésitez pas à nous faire des suggestions.
Cordialement.
Citer
tomasdelavega
source peu fiable tout de même :
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gulation_de_la_glyc%C3%A9mie
partie 'rôle du cortisol'
Citer
tomasdelavega
Bonjour je suis étudiant en médecine. Il me semble qu'il y a une erreur : le cortisol favorise la lipolyse, il n'augmente donc pas la réserve de lipides comme c'est écrit et dit, non?
Citer
melkatja
Syndrome de Conn et non de Cohn.
Et la maladie de Cushing est due à un adénome hypophysaire.
Citer
Mamamamie
avec un hyperraldosteronisme primaire et une hyperplasie de la surrenale,le traitement est-il chirurgicale?y a -il urgence?que faire??????
Citer
Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).