Dépression : les patients souvent mal pris en charge

Seul un tiers des patients ayant vécu un épisode dépressif majeur ont eu accès à un traitement médicamenteux. C'est l'une des conclusions d'un rapport ministériel sur le mésusage des médicaments.

Rédigé le

Dépression : les patients souvent mal pris en charge

En France, la dépression touche près de 3 millions de personnes, mais selon un rapport sur la surveillance et la promotion du bon usage du médicament en France (PDF) remis à la rentrée au ministère de la Santé, 40% d'entre elles n'ont pas recours aux soins. Lorsqu'elle n’est pas traitée, la maladie peut avoir des conséquences dramatiques : désocialisation, perte d'emploi, voire suicide.

Cette absence de prise en charge serait en grande partie liée à la difficulté du diagnostic : des symptômes peu significatifs et un manque de formation des médecins généralistes, or ils sont en première ligne pour traiter la dépression.

Les nombreux effets secondaires des antidépresseurs, comme la prise de poids ou la perte de libido, peuvent aussi décourager les malades. Or tout arrêt brutal peut être dangereux avec ce genre de molécules.

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24