Cosmétiques toxiques

Ch@t du 19 décembre 2012 de 15h à 16h : le Dr Christine Lafforgue, dermo-pharmacologue et Julien Kaibeck, enseignant d'aromathérapie en Belgique et en France au sein du Collège d'aromathérapie Dominique Baudoux, ont répondu à vos questions.

Rédigé le

Cosmétiques toxiques
Cosmétiques toxiques
Sommaire

Les réponses du Dr Christine Lafforgue, dermo-pharmacologue

  • Comment être sure qu'il n'y a pas de substance cancérigène dans mon gel douche ou ma crème hydratante ?

Il n'y a aucune substance cancérigène, l'autorité européenne a surveillé. Mais ce qui est cancérigène aujourd'hui peut le devenir demain après étude, comme pour tout type de substance.

  • Puis-je mettre une crème pour hémorroïdes autour des yeux (pattes d'oies, poches sous les yeux) ?

Oui, vous pouvez l'appliquer sur l'os de la pommette le soir de préférence et en quantité raisonnable.

  • Peut-on être sûr qu'un produit cosmétique bio n'est pas dangereux à long terme ?

Pas plus que pour les autres produits.

  • Je suis une métisse africaine de 28 ans, j'ai une peau très sèche, j'ai pu tester plusieurs crèmes sans succès jusqu'à l'huile d'amande douce et encore la en fin de journée la peau est de nouveau sèche surtout les jambes. Y a t-il une solution pour mon type de peau ?

L'idéal est prendre des produits plutôt gras et "accrocheurs" si vous sentez que votre huile ne suffit pas prenez un baume ou un beurre.

Aujourd'hui nous n'avons pas la totalité des réponses. Certains sont retirés d'autres sont confortés dans leur utilisation à quantité limitée par la réglementation.

  • Les produits contenus dans les cosmétiques (ADN végétal ou autre...) peuvent-ils pénétrer dans le cytoplasme de cellules vivantes, sachant que les cellules superficielles de l'épiderme sont mortes ? L'hydratation consiste-t-elle en autre chose qu'une barrière lipidique à l'évaporation de l'eau contenue dans le derme et l'épiderme ?

Ils ne pénètrent pas dans les cellules mais la plupart maintiennent l'hydratation de surface et l'organisation des cellules de la couche cornée pour garder à la peau son taux optimal d'hydratation.

  • J'ai les cheveux gras et j'aimerais fabriquer mon propre shampoing. Est-ce que le savon d'Alep avec de l'argile sont des bons ingrédients ?

Les cheveux gras sont souvent dus à des shampooings trop agressifs. Mieux vaut utiliser régulièrement (voir un peu plus souvent) un shampooing doux pendant 2 à 3 semaines pour rééquilibrer le système.

  • Je suis curieuse de savoir, vous en qualité de médecin, qu'utilisez-vous comme types de produits (puisqu'on ne peut pas citer de marques) ?

J'utilise des produits plutôt "conventionnels" avec le moins de parfum possible. Et toujours des produits "monofonction" pour pouvoir limiter les "couches" de produits selon les besoins.

  • Je souffre d'une grave allergie aux mélanges d'isothiazolinone (conservateurs) qui me provoque un eczéma de contact sévère au niveau de mes mains. Je dois éplucher toutes les étiquettes des produits que j'achète pour voir s'il n'est pas présent. Ce conservateur présent dans de nombreux cosmétiques est-il vraiment indispensable ?

Le problème est la conservation des cosmétiques sans parabens. La réglementation fait qu'il n'y a pas des tonnes de possibilités. Le mélange MI/MCI est un excellent conservateur donc difficile de remplacer, vous pouvez trouver des benzoic acid, benzoate de sodium. ATTENTION le mélange MI/MCI est également présent dans de nombreux produits ménagers (lingettes, liquide pour le sol, les plaques électriques etc…).

  • Avant je prenais du déodorant dans le commerce et depuis plus de 10 ans j'utilise de la pierre d'alun avec succès mais j'entends dire beaucoup de chose à ce sujet, que pouvez-vous nous dire ?

Le déodorant ne contient pas toujours de la pierre d'alun, la pierre d'alun joue plutôt un rôle de bloqueur de sueur un peu comme les sels d'aluminium. La pierre d'alun est elle quasi systématique dans les anti-transpirants sans aluminium.

  • Y a t-il une différence entre une peau sèche et une peau déshydratée ?

Une peau sèche manque de gras et une peau déshydratée manque d'eau. Dans un cas, on utilise un produit plutôt un peu riche et dans l'autre un produit plus léger.

  • Qu'en est-il du phénoxyéthanol qui a fait l'objet d'une alerte il y a quelques semaines (présent dans les lingettes pour bébé et de nombreux cosmétiques)?

Le phénoxyéthanol est un conservateur utilisé classiquement dans les cosmétiques à une faible concentration très réglementée. Il est là pour protéger le produit d'une contamination bactérienne très précise difficile à éradiquer. Aujourd'hui, il n'y a pas beaucoup d'alternative à ce produit.

  • Lorsque je me lave les cheveux j'ai toujours des squames malgré un lavage et un rinçage soigné. Est-ce lié aux shampooings (j'en ai essayé plusieurs bio ou non) que j'utilise ou à la dureté de l'eau ?

C'est probablement du à votre cuir chevelu soit trop de produit dessus soit un trouble de son renouvellement. Les shampooings vont éliminer ce qui est en tain de desquamer mais selon son épaisseur votre cuir chevelu desquamera toujours.

  • Qu'en est-il du plomb dans les rouges à lèvre ? Détectable en frottant le rouge sur la paume avec de l'or.

Le plomb n'est plus et depuis environ 10 ans réellement d'actualité dans les rouges à lèvres. Les pigments utilisés sont tous exempts de plomb.

  • Le mélange MI/MCI, un excellent conservateur ? Seul problème, de plus en plus de gens en sont allergiques, plus de 5% de la population et j'en fais partie. Ne devrait-il pas être remplacé par autre chose de moins allergisant ?

Oui bien sûr on pourrait, mais il faut toujours répondre à la législation qui impose pour votre protection des normes bactériologiques strictes. Les allergies sont la mauvaise rencontre entre un produit et un organisme donc il y en a d'autre à chercher dans la liste des ingrédients.

  • Au niveau des shampoings pour cheveux, quand on a les cheveux gras mieux vaut-il se tourner vers un shampoing pour cheveux gras (avec de l'argile verte) ou un simple shampoing doux bas de gamme ?

Dans le cas de cheveux gras, au delà de l'argile "buvard du gras en excès" il faut toujours choisir une base lavante douce. Ceci est souvent précisé sur la boite ou l'emballage.

  • Quel est le rôle des cires dans une crème cosmétique ? Sont-elles indispensables ?

Les cires sont utilisées pour épaissir la partie grasse du produit et augmenter sa stabilité dans le temps. Elles ont donc un rôle de texturant avant tout.

  • Quels ingrédients seraient susceptibles d'agir défavorablement sur le système hormonal, est-ce avéré, lesquels faut-il éviter ?

Si votre question porte sur les perturbateurs endocriniens, il y a plusieurs molécules suspectes. Le plus gros problème est leur évaluation car il n'existe pas de technique standardisée pour monter cet effet. Il est aujourd'hui évalué par des essais sur animaux ou sur des analyses d'autres études plus anciennes. A suivre bien sur mais pas trop de panique.

  • Idéalement, faudrait-il adapter sa crème de jour à la saison ? Et à l'intérieur d'une même saison, au temps qu'il fait ?

Oui, l'adaptation de la peau aux conditions extérieures est plus lente que nos déplacements. Donc en été, plutôt léger et avec fort pouvoir hydratant (éviter déshydratation due au soleil et au vent extérieur) et l'hiver plus protectrice (éviter le froid et limiter la perte en eau).

On utilise une crème riche avec si il y a des zones de corne de l'urée. Mais surtout c'est comme pour le visage, c'est tous les jours !

  • Quelles marques de produits ou types de savons préconisez-vous pour la toilette intime Docteur Lafforgue ?

Pour la toilette intime, il faut employer des solutions lavantes douces adaptées. La flore des muqueuses est particulière et il ne faut pas la déséquilibrer. Plutôt des savons sans savon (type syndet).

  • J'ai des problèmes de peau au niveau du visage, des plaques rouges de peaux mortes et qui me grattent, apparaissent régulièrement, je suis allé voir plusieurs dermatologues et essayé plusieurs crèmes mais rien n'y fait. Que me préconisez-vous et quels sont les produits naturels que je pourrais utiliser quotidiennement ?

Allez voir votre dermatologue et en attendant, utiliser des produits plutôt légers.

Les réponses de Julien Kaibeck, enseignant d'aromathérapie en Belgique et en France au sein du Collège d'aromathérapie Dominique Baudoux

  • J'hydrate ma peau (visage et corps) uniquement avec des huiles végétales bio cela est-il suffisant ?

Absolument. Les huiles végétales de qualité 100% naturelles ont un pouvoir hydratant tout à fait suffisant quand la peau est saine. En cas d'activités extérieures ou de grands changements de température par contre une crème est parfois plus adaptée.

  • Est-ce que le Laureth sulfate des cosmétiques est toxique ? Pourquoi ?

Cet ingrédient est critiqué pour son pouvoir irritant. En outre, au niveau écologique, il s'agit là d'une matière éthoxylée dont la fabrication nécessite un procédé chimique lourd et discutable.

  • La qualité d'un produit est-elle fonction du prix, le plus cher étant le meilleur ?

Certainement pas ! De nombreux tests récents effectués par des associations de consommateurs en GB et en Allemagne prouvent que le prix n'a aucun rapport avec la qualité du produit dans la plupart des cas rencontrés dans les rayons cosmétiques européens.

  • J'entends dire que l'huile de coco a d'excellentes propriétés cosmétiques. Celle pour la cuisson disponible dans le commerce peut-elle convenir ? Quelle huile de coco est la meilleure (vierge, organique, etc.)?

Une huile de coco certifiée bio ou de cropah certifiée bio peut en effet servir à masser le corps pour l'hydrater, ou à protéger les cheveux frisés. On en utilise une petite quantité chauffée dans la main. Elle convient cependant moins pour le visage car son pouvoir occlusif est assez gênant.

  • Comment faire du non comédogène? (c'est le problèmes des crèmes bio que j'ai essayées) ?

Beaucoup de produits certifiés bio sont non comédogènes pour autant qu'il ne contiennent pas d'huiles réputées comédogènes, ni trop de cires occlusives. Choisissez tout simplement une texture légère à base d'huile de noyaux d'abricot, d'huile de nigelle ou de gel d'Aloe Vera, qui conviennent très bien à la peau mixte ou grasse.

  • A part le parabène, le propylène de glycol, l'éther de glycol, les phtalates, le triclosan, y a-t-il d'autres substances nocives et lesquelles ?

C'est déjà pas mal non ? Une bonne raison de passer aux cosmétiques bio ou à la slow cosmétique en tout cas. Les autres ingrédients souvent décriés son l'aluminium et ses sels, les quats, l'EDTA, les SLS et toutes les matières éthoxylées... entre autres... la liste est hélas longue.

  • Juste un bon livre de recettes cosmétiques à faire soi même.

Je vous propose bien entendu le mien "Adoptez la Slow cosmétique" qui contient beaucoup de recettes, mais aussi l'ouvrage de Marie Bousquet "Mes petits cadeaux cosmétiques bio" aux éditions Leduc.

  • Existe t-il vraiment des produits 100% naturels, sans aucuns conservateurs ? Si oui, lesquels ?

Une huile végétale bio de type argan, noyau d'abricot ou noisette est un bon hydratant vitaminé et ne contient aucun conservateur. Sinon, en cas d'émulsion, impossible de faire l'impasse sur la conservation (sauf récents procédés uht).

  • Ou puis-je trouver des recettes pour faire de la cosmétique bio ?

Vous en trouverez sur mon blog www.lessentieldejulien.com ou dans des ouvrages dédiés comme le mien.

  • En ce qui concerne le bio, j'avais vu une émission où on disait que la marque leader était Weleda®, mais avec un modique pourcentage de composants bio (seulement 14 %) ! Le terme bio a-t-il vraiment un sens ?

Oui, le terme bio a un sens car un cosmétique certifié bio est un cosmétique qui répond à une charte stricte qui exclut nombre de composés critiquables et chimiques synthétiques. Peut importe que la part du bio soit limitée, ce qui compte c'est la garantie que le produit ne contient pas ce qu'on veut éviter.

  • J'aime beaucoup faire mes produits cosmétiques moi même mais je n'ai pas encore abordé le savon car je crains le bicarbonate de soude.

Vous voulez sans doute parler de la soude caustique, qui n'est pas le bicarbonate, et qui est nécessaire à la façon des savons. En effet, son usage requiert dextérité et précaution. Faites peut-être un atelier de saponification ? Voyez le site www.saponification.org.

  • Souffrant d'un psoriasis du cuir chevelu, dois-je supprimer les teintures classiques ou continuer en couleurs végétales ou tout arrêter...?

Votre médecin pourra vous conseiller sur ce qu'il s'agit de faire en cas de pathologie (pso) cependant il est évident que l'éviction de toute substance irritante est préférable, et donc notamment les colorations (synthétiques ou naturelles).

  • Ce serait quand même plus judicieux d'avoir une bonne fois pour toutes une liste exhaustive de tous les composants susceptibles de nuire à notre santé, non vous ne croyez pas ? Pour continuer de captiver l'attention des individus, j'ai très bien compris que cela se fait avec parcimonie !

?? Si cette liste exhaustive existait chère madame, elle serait très certainement publiée par le régulateur européen et national et nous vivrions dans un monde parfait où l'industrie de la cosmétique conventionnelle n'aurait plus qu'à nous présenter des excuses pour le passé... Je ne comprends pas très bien le ton de votre question...

  • Ca à l'air ridicule ce que je vais dire mais existe t-il des parfums bio ?

Ce n'est pas ridicule du tout ! Oui il en existe et ceux ci sont des parfums exempts de phtalates notamment qui sont si critiquables dans les parfums classiques. Les marques Melvita, Acorelle, Florame, et bien d'autres en proposent en France.

  • Depuis la naissance de mes enfants, nous sommes tous passés aux produits d'hygiène bio. Ces produits contiennent-ils moins de substances nocives ? Sont-ils aussi efficaces que les autres ?

Ces produits sont très probablement moins "nocifs" que leurs concurrents synthétiques pour l'environnement notamment.

  • Quand vous parlez de la gêne occasionnée par le pouvoir occlusif de l'huile de coco sur le visage, de quoi s'agit-il scientifiquement parlant ? Obstruction des pores conduisant à des comédons ?

Oui en effet, cette huile très appréciable est moins adaptée pour les peaux grasses ou acnéiques me semble-t-il.

  • Et en application sur un eczéma de contact dû à ces conservateurs, serait-ce efficace pour bien hydrater ?

En cas d'eczéma diagnostiqué il vous faut suivre les recommandations de votre dermatologue. Envisagez avec l'huile l'application d'huile végétale très douce et légèrement anti-inflammatoire comme l'huile de bourrache ou de calendula.

  • Pour résumer, car on a fait l'apologie du savon de Marseille pendant des années ! Que faut-il utiliser pour le corps ? (Sanex®, savon de Marseille, pain surgras, pain sans savon...) ? Que faut-il utiliser pour le visage ? (laits, savon d Alep...) ? Que faut-il utiliser pour la toilette intime ? (Savon de Marseille...) ? Comme si c'était pour vous.

Un protocole simple et écologique consiste à laver son corps au savon saponifié à froid et surgras, son visage à l'hydrolat de lavande ou au lait, à hydrater sa peau avec une huile végétale non comédogène ou une crème certifiée bio qui convient au type de peau.

  • Connaissez-vous la préparation maison pour protéger les lèvres qui contient de l'huile d'olive et du miel, à chauffer un certain temps. Je l'ai égarée et j'aimerais bien la refaire.

Vous trouverez des recettes de baume à lèvre à la cire d'abeille sur le net et notamment sur mon blog www.lessentieldejulien.com Tapez "baume".

  • Les boutons rouges qui apparaissent parfois sur le visage sont dus à une allergie, ou dus à une réaction de détoxication ?

Impossible de répondre à cette question ici car il existe bien des sortes de boutons et de réactions cutanées. Consultez un dermatologue qui pourra diagnostiquer le type de bouton. Quant à la "détox" elle s'exprime assez rarement par de petits boutons rouges.

  • Quels ingrédients bannir de nos salles de bain ?

La liste est hélas très longue ! Si vous êtes sensible à l'écologie, vous pourriez commencer par éviter les gels douches contenant des SLS, les crèmes et laits contenant des matières éthoxylées et les déos aux sels d'aluminium... Impossible de vous faire la liste complète mais référez vous aux ouvrages en la matière dont le mien.

  • Quel serait le meilleur produit cosmétique bio que vous recommanderiez pour le soin exclusif des lèvres ?

Un bon beurre de karité bio non raffiné, tout simplement ? Un baume fait maison au karité, miel et cire d'abeille ? Le soin des lèvres au naturel est assez facile à adopter.

  • Et où puis-trouver l'huile de bourrache ou de calendula 100% naturelle ?

En magasins bio ou dans une pharmacie ayant un rayon phytothérapie.

  • Le ton de ma question est le suivant, comme il n'y a pas assez de transparence et se sincérité ... On se contente de provoquer des polémiques à propos de tel ou tel produit, et le résultat c'est qu'on affole les gens au lieu de leurs donner une marche à suivre claire et précise ! L'appât du gain, ça vous parle mieux !

Je vous présente mes excuses si il vous a semblé que mes propos étaient anxyogènes, au contraire j'ai toujours soin d'expliquer simplement mais précisément les tenants et aboutissants d'un débat complexes. Etant moi même totalement indépendant d'une quelconque industrie, ce qui n'est pas toujours le cas des experts du conventionnel, ne vendant rien à par quelques conseils dans mon livre, étant en toute transparence engagé pour plus d'écologie, je vous avoue être un peu blessé par vos propos.

  • Y a-t-il un produit : crème, lotion etc… pour blanchir les taches rouges, beiges ou marrons sur la peau du visage, mains, dos ?

Les taches pigmentaires sont hélas presque impossibles à faire disparaitre avec un produit cosmétique. Les peelings pratiqués par les dermatologues peuvent aider.

En savoir plus

Une fois passé l'emballage très attrayant, les senteurs enivrantes et la publicité vantant les mérites anti-rides, raffermissants, restructurants, anti-âge de telle ou telle crème, vous êtes-vous penchées sur les composants de votre crème préférée ? Les cosmétiques conventionnels sont aujourd'hui critiqués quant à leur composition qui fait usage de matières synthétiques ou pétrochimiques et de conservateurs dont l'effet sur la santé est mal connu.                                             

Avez-vous lu en détails l'étiquette de la composition de votre shampoing habituel ? Et bien vous pourriez avoir de sérieuses surprises. Beaucoup de cosmétiques contiennent des composants chimiques qui soulèvent des questions voire des polémiques. Faut-il s'en méfier ? Peut-on croire que l'industrie met sur le marché des substances dangereuses pour la santé ? Qu'en est-il des parabens, les éthers de glycol, les phtalates et autres produits ?

Dans le doute, certains consommateurs optent pour les produits cosmétiques certifiés bio ou réduisent leur consommation de produits. Ils adoptent ainsi les principes de la "Slow Cosmétique". L'idée est de bannir des salles de bain toute substance sur laquelle règne un doute à la fois sanitaire ou écologique. Beaucoup de femmes sont également séduites par l'idée de fabriquer leurs cosmétiques à la maison.

EN SAVOIR PLUS

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Les recettes de Julien Kaibeck :

Comment faire pour réaliser des produits de beauté sains et efficaces sans danger ? Deux recettes de Julien Kaibeck peuvent nous aider.

Sérum hydratant raffermissant pour le visage - Tous types de peau

Dans un flacon en verre ambré de 30 ml (en pharmacies), versez successivement à l'aide d'un petit entonnoir :

  • 3 c. à soupe d'huile d'argan
  • 1 grosse c. à soupe d'huile de rose musquée
  • 5 gouttes d'huile essentielle au choix parmi le ciste ladanifère, le géranium rosat ou la rose de Damas (si votre portefeuille le permet). Vous pouvez répartir les 5 gouttes entre plusieurs huiles essentielles de la liste.

Matin et soir, massez uniformément avec les mains sur l'ensemble du visage. N'oubliez pas le décolleté si les signes de l'âge sont là ! Laissez pénétrer 1 à 2 minutes avant de passer au maquillage.

Cette huile se conserve 6 mois environ à l'abri de la chaleur, de l'air et de la lumière.

Sachez que le massage quotidien du visage avec une huile végétale légèrement aromatisée est un secret de jeunesse très slow. C'est aussi un réel plaisir !

Baume protecteur pour les lèvres au miel - Lèvres sèches ou abîmées

Dans un bain-marie ou une casserole, faites fondre à feu très doux :

  • 1 c. à café de beurre de cacao ou, à défaut, de karité
  • 1 c. à café d'huile végétale d'argan, d'amande douce ou de noisette
  • ½ c. à café de cire d'abeille (quelques paillettes)
  • 1 grosse goutte de miel liquide

Une fois le mélange fondu et homogène, retirez du feu et remuez avec une spatule au besoin. Il est possible d'ajouter avant solidification 1 goutte d'huile essentielle de néroli, de menthe ou d'orange douce, au choix. Ceci aromatisera délicieusement ce baume. Coulez ensuite dans un petit pot en verre ou en plastique rigide et laisser durcir au frigo. Ce baume s'applique au doigt et se conserve un peu plus d'un mois à température ambiante.

Recettes issues de "Adoptez la Slow Cosmétique", éditions Leduc.s


Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24