Ch@t : Don d'organes, don de vie

Ch@t du 22 juin 2009 Avec 
les réponses du Dr Pierre Trouiller, réanimateur et coordinateur de prélèvements d'organes à l'hôpital Beaujon de Clichy.

Rédigé le

Ch@t : Don d'organes, don de vie
Ch@t : Don d'organes, don de vie
Sommaire

Les réponses du Dr Pierre Trouiller

  • Peut-on s'inscrire au don de moelle osseuse si l’on est anémié ?

Exclusion temporaire à voir en fonction des causes de l'anémie.

  • Peut on être donneur d’organe quand on a un Déficit Immunitaire Commun Variable ?

Non.

Oui.

  • Ne serait-il pas plus simple qu’il y ait un fichier du « oui » comme dans certains pays car je pense que certaines personnes étaient pour et que leur famille a refusé ?

Non a priori, dans les pays qui ont ce système du consentement explicite, il n'y a pas plus de prélèvements et on perdrait sûrement des donneurs potentiels qui ont peur de s'inscrire.

  • Je suis atteint de myopathie mais favorable au don. Puis-je être donneur d’organe ?

Oui, probablement pour certains organes.

  • Est-il possible de donner ses organes mais aussi faire don de notre cerveau pour la recherche ? Si oui, comment peut-on faire?

Oui, se renseigner à l'agence de la biomédecine.

  • Si on est polyallergique, peut-on donner ses organes ?

Oui, sans problème.

  • Je voulais savoir s'il est vrai quand on est donneur d’organes que l'on peut se retrouver sur les tables d’opération des futurs chirurgiens ou pour des tests pour la science mais pas donneur d’organes pour une personne en attente ?

Non, c'est faux, il n'y a pas de risque car c'est interdit.

  • Sur le nombre de décès en France, y a-t-il beaucoup de morts cérébraux par rapport aux morts cardiaques ?

Non, moins de 1 % des décès sont des morts encéphaliques premières (toute mort aboutira à une mort encéphalique dans tous les cas).

  • Pourquoi ne distingue-t-on pas et ne favorise-t-on pas le don d'organe avec donneur vivant ? Don de moelle, don de lobe de poumon, don de foie, don de toute partie renouvelable sur personne en vie et non sur personne morte cliniquement ? Bien sûr, il faudrait du courage, un don de soi plus important, mais aussi le nombre de donneurs serait beaucoup plus important et la dynamique du don d’organe répondrait à une toute autre éthique de base. Se confronter au donneur vivant obligerait à une autre vision du don d’organe. Personnellement, je suis favorable au don des organes renouvelables, du sang, plaquettes, gamètes, moelle osseuse, foie, éventuellement rein. Mais je suis opposée au prélèvement sur patient cliniquement mort.

Tout d’abord, on distingue le don d'organe sur donneur vivant, la promotion en est faite également mais il y a des règles éthiques et des lois particulières à respecter.

  • Mon frère est décédé suite à un accident de voiture. Résultat coma niveau 4 avec mydriase bilatérale et avec un hématome intra cérébral fronton pariétal droit profond, œdème périphérique, effet de masse considérable. Que cela signifie-t-il ? Où cela se situait exactement ? Car il n’était pas du tout abimé voir même beau. Merci de me répondre car je n arrive pas à comprendre.

Votre frère est probablement passé en mort cérébrale en raison d'un volumineux hématome responsable de l'œdème (facteur de gravité) et de l'effet de masse c'est-à-dire d'une compression des autres parties du cerveau et donc de sa destruction. Il est fréquent que ces défunts restent beaux s'il n'y a pas eu d'autres lésions traumatiques.

  • Cela fait des années que je suis pour le don mais j’ai appris il y a un an que j'étais porteuse du gène de la maladie de Huntington ; est-ce toujours possible ?

Non.

  • Vous avez dit que malgré la présence d’une carte de donneur d’organes, vous deviez malgré tout demander aux proches leur avis sur le dons d’organe. Ma question est la suivante : imaginons que je possède une carte de donneur d’organes et que ma conviction reste la même jusqu’à ce qu’il m’arrive un accident. Mes proches sont contre le don d’organes et disent aux médecins que je suis également contre (ce qui est faux). Mes organes ne seront donc pas prélevés et ma carte n’aura servit à rien ?

Oui, c'est à craindre, d’où la nécessité d'en parler à des personnes de confiance.

  • Je suis donneur de plasma. Le centre de transfusion sanguine refuse mon sang car je possède les deux types d’anticorps de l’hépatite B (infection et vaccination). Puis-je être donneur d’organe ?

Potentiellement donneur de foie uniquement à un sujet lui-même porteur de l'hépatite avec son consentement.

  • 5 ans d'une néphrectomie droite, cause d'un cancer sans métastase ; à quelle période aurai-je le droit de donner mes organes et mon sang?

Cela dépend du type histologique et des degrés d'envahissement local du cancer.

  • Est-ce que cela veut dire qu’on ne peut prélever un organe que sur 1% de la population des décès ?

Non, car il y a aussi le don d'organe sur donneur vivant (exemples : rein, peau, etc...) et le prélèvement d'organes sur donneurs à cœur arrêté.

  • Peut-on avoir une carte de dons d’organes, et interdire que l’on me touche le visage (yeux et peau par exemple) ?

Oui.

  • Pourquoi faut-il imposer à mes enfants une confirmation de don d’organe alors que ce matin même je viens de demander ma carte de donneur, je suis majeur et responsable de mes actes ? Personnellement je ne comprends pas même si je sais que c’est dans la loi qui me semble dans ce cas précis vraiment obsolète vu que cela fait déjà plus d’un an que j’y réfléchissais, deux de mes enfants sont déjà au courant alors ?

C'est pour le don d'organes chez les enfants mineurs que les parents ou représentants légaux doivent donner l'autorisation au prélèvement d'organes.

  • Ma fille de 18 ans atteinte d'un syndrome de Turner me demande si elle pourra donner ses organes.

A confirmer.

  • Mes parents ont 78 ans (père) et 74 ans (mère). Ils ont fait dons de leur corps à la médecine. Peut-on prélever leurs organes sans leur accord, ou faut-il qu’ils aient fait dons de leurs organes aussi ?

On ne peut prélever les organes en vue de les greffer, uniquement en l'absence de témoignage d'opposition au don d'organe.

  • La xénotransplantation est-elle utilisée? Et si oui pour quels organes?

Non. Des études sont en cours mais résultat peu concluant pour le moment.

Oui pour le don du sang et de plaquettes. Concernant le don d'organe, le LED n'est pas une contre-indication au don sous réserve d'un faible retentissement de cette maladie sur les différents organes.

  • J’ai rencontré un jeune homme greffé du foie sans qu’on ait requis son consentement, cela ayant été fait dans l’urgence pendant qu’il était dans le coma. Il avait beaucoup de mal à assumer ce qu’il considérait comme une résurrection qu’on lui avait imposé. Avez-vous l’obligation d'avoir le consentement des receveurs pour être greffés ?

Dans l'urgence vitale, on est obligé de faire la greffe et on s'entretient à ce sujet avec les proches et/ou représentant légaux.

  • Atteinte d'une maladie de Marfan, asthmatique allergique, un rein HS ainsi que l'estomac défaillant suite aux opérations, puis-je faire don d'organes ?

Oui, le foie est envisageable.

  • Je voudrais faire don de mes organes mais que mon corps ne soit pas remis à la famille ensuite, est-ce possible ?

La législation concernant le retour d'un corps à la famille est indépendante de celle en vigueur sur le don d'organe.

  • Le reportage insiste sur la mort encéphalique et donne l'impression que le prélèvement est impossible sur donneurs à cœur arrêté, peut-être que certains organes ne peuvent être prélevés lorsque le cœur est arrêté ?

Il existe effectivement une procédure de prélèvement d'organes à cœur arrêté (beaucoup moins fréquente que le prélèvement sur sujet en mort encéphalique.) Aucun organe ne peut être prélevé que si le cœur est arrêté. Mais cette procédure est actuellement réservée au prélèvement de reins.

  • Peut-on être inscrit comme refusant de recevoir une greffe?

Non, car il n'y a pas de liste mais chaque patient a le droit de refuser les traitements qu'on lui propose.

  • J’ai eu un cancer du sein en 2002 avec 11 ganglions d’atteints et 2 tumeurs au sein chimiothérapie pendant 6 mois ensuite ablation du sein et radiothérapie. Je voulais savoir si dans mon cas je pouvais faire un don d’organes.

Non. Bon courage à vous !

  • Après un don d’organes, est-on obligé de procéder à une inhumation par crémation ?

Non. Tous les rites funéraires sont libres.

  • Existe t-il une greffe possible pour les yeux ?

Non, on ne greffe que les cornées.

  • J’ai 23 ans et je suis pour le don d’organes, je porte une carte de donneuse depuis mes 17 ans et j’en ai parlé à mes proches. Cependant j’ai encore quelques questions. Greffe-t-on tout ou une partie de la face seulement ? Y aura-t-il une ressemblance physique entre le greffé et le donneur ? Dans une moindre mesure en ce qui concerne les mains, qu’en est-il des empreintes digitales ? En cas de test d’ADN sur le greffé, qu’est-ce que le prélèvement relèvera (2 ADN ?)?

Cela dépend des besoins du receveur. Actuellement, on prélève principalement le triangle nez bouche menton. Pas de ressemblance physique entre le greffé et le donneur. Pour les mains, les empruntes digitales sont greffés avec ! En cas de test ADN sur le greffé, celui-ci garde son ADN.

  • A quoi sert d’avoir sa carte de donneur d’organes si un membre de sa famille peut s’opposer au don. Un frère ou une sœur d’un adulte peut-il s’opposer à la volonté du défunt ?

Excellente question. L'équipe médicale insistera sur l'importance du respect de la volonté du défunt mais cela est rare heureusement.

  • Pourquoi le syndrome de Turner interdit-il de donner ses organes ? Ma fille n'a pas de problème de santé, ni de pathologie cardiaque, ni de maladie infectieuse... L’anomalie chromosomique est-elle transmissible ?

C'est pour ces raisons que j'ai eu des doutes secondaires et qu'une confirmation à l'agence de la biomédecine est nécessaire.

  • J’ai une dégénérescence maculaire lié à l’âge (DMLA) à l’œil droit je voudrais savoir si une greffe est possible dans le cas ou je ne verrai plus ?

Non, désolé.

  • Est il possible de greffer un tympan car j’ai une surdité unilatérale droite de naissance (oreille interne atteinte et cela m'embête ! ) : troubles de l’équilibre, insomnie, vertiges... Je n’en peux plus et je n’ai que 17 ans ?

La greffe de tympan est possible avec un morceau de cartilage ce qui ne rentre pas dans le cadre du don d'organe. Maïs cela est possible dans certaines maladies de l'oreille, maïs probablement pas dans une surdité de naissance Consultez votre ORL.

  • On m’a dit que l’on ne peut pas être donneur d‘organes si on a des tatouages ou piercing, est-ce vrai?

En théorie, des tatouages ou piercing récents (6 mois) sont une contre-indication au don d'organe en raison du risque de transmission virale.

  • Est-ce que je peux donner mes organes, malgré le fait que j’ai subi l'ablation totale de la thyroïde, j'ai de l'HTA (hypertension artérielle), une arythmie sinusale sans repos et une fuite valvaire ?

Oui, il faudra auparavant évaluer le retentissement viscéral de l'HTA.

  • Il y a des contre-indications pour donner des organes en cas de cancer. En ce qui concerne le don du corps à la médecine, cela ne doit pas poser de problèmes ?

C'est exact.

  • J'aimerais savoir comment sont choisis les receveurs. Y a-t-il une liste précise ? Comment celle-ci est-elle constituée ? Est-il possible qu’un ami d'un directeur d'hôpital ou autre passe avant tout le monde ?

La liste d'attente est gérée par l'agence de la biomédecine et les priorités sont établis par elle (degrés d'urgence de la greffe, ancienneté de l'attente, morphologie, groupe sanguin...). Les passe-droits ne sont pas possibles en France.

  • Le prélèvement des organes se fait dans des cas de mort encéphalique (le cerveau est mort mais le cœur bat toujours). Combien de temps le corps peut-il rester dans cet état de mort encéphalique, sachant que le corps vit toujours ? Le prélèvement des organes entraine donc l'arrêt du cœur et la mort véritable du corps. Cela n'engendre-t-il pas de culpabilité pour la famille qui accepte les prélèvements et pour les receveurs?

Le corps ne vit plus mais les organes sont maintenus de manière artificielle par les techniques de réanimation, les délais disponibles varie de quelques heures à 1 jour en moyenne (cela dépend de l'existence d'une insuffisance circulatoire). Le prélèvement d'organe entraine effectivement l'arrêt du cœur. Mais le sujet est décédé avant que le prélèvement ne commence (la mort encéphalique n'est pas une "fausse" mort). Donc pas de culpabilité pour la famille.

  • Pour ce qui est de la transplantation d'une partie du visage, cela suppose une grande réactivité de la part de l’équipe médicale, mais aussi de la famille. Il faut dire au revoir à ce visage familier rapidement. La famille est-elle accompagnée par la suite par un psychologue ?

Oui, si elle en a besoin.

  • Pour une personne handicapée mentale qui ne peut s’exprimer est-elle présumée consentent elle aussi ?

Non, il faut recueillir l'avis du tuteur légal.

  • Peut-on effectuer un prélèvement sur personnes mineures même avec le consentement des parents ?

Oui, c'est même obligatoire d'avoir le consentement des parents.

  • Le recours au « bébé médicament » est il fréquent ? Dans quel cas spécifiques ?

C'est interdit pour le moment.

  • Comment fait-on pour prélever les organes d’un sans-abris ?

Le sans-abris comme tout citoyen français, est présumé consentant aussi. On interroge bien évidemment le registre national des refus.

  • Que peut-on savoir sur le donneur ?

Age approximatif et sexe.

  • Y a-t-il déjà eu des problèmes légaux dus aux empreintes digitales/ADN... vis-à-vis du greffé (antécédents légaux du donneur) ou du donneur (du fait des actions du greffé) ?

Pas à ma connaissance mais nous sommes au tout début de la greffe de main ; cela reste facile de prouver que l'on a été greffé.

  • La transplantation du vagin ou de l'utérus n'est-elle pas envisageable ?

Ce ne sont pas des organes vitaux !

  • Peut-on faire une lettre de remerciements à la famille ?

Non, l'anonymat est rendu obligatoire par la loi.

  • Peut-on faire un courrier pour obliger la famille à respecter le choix du défunt car moi je veux donner mes organes mais ma famille ne le souhaite pas ?

Il faut en parler aux amis et voir sur le site de la fondation Greffe de Vie, il propose une carte de donneur avec plusieurs parties destinées aux témoins.

  • Le don d'organes et celui de son corps à la science sont-ils compatibles ? Et si oui, il n'y a plus d'obsèques ?

Oui, il n'y a de toute façon pas d'obsèques lorsque le corps est donné à la science (qu'il y ait eu ou non don d'organes).

  • Pourquoi les organes à transplanter sont-ils limités?

On limite en fonction de leur état et des pathologies.

Les réponses du Dr Charlotte Tourmente

  • J’aimerais savoir si on peut décider, avant, des organes qu’on voudra donner si on meurt ?

Oui.

  • Peut-on être pour le don d’organes mais refuser qu’un organe en particulier soit prélevé (soit être d’accord de donner son coeur, ses poumons... mais pas sa peau) ?

Oui.

  • Quels organes peuvent être prélevés ?

Poumons, reins, coeur, cornée, foie, pancréas, Parfois, des parties de l'intestin sont prélevées ainsi que des tissus comme les os, artères, tendons,...

  • Peut-on être donneur d’organes quand on a un DICV ?

Non.

  • J’ai besoin d’une transplantation de poumons depuis début 2008 mais je ne me décide pas à aller passer les examens obligatoires tellement j’ai peur des médecins, examens et de tout le reste.

Consultez au moins un médecin spécialisé afin de parler de vos craintes, vos angoisses. Un psychologue pourra également vous aider.

  • Est-ce que la famille est prévenue à qui on donne les organes de la personne décédée ?

Le don est anonyme.

  • Pouvons-nous donner nos organes en ayant des maladies dites chroniques ?

Pour certaines oui, chaque cas sera examiné par un médecin.

  • Comment faire connaître nos pathologies pour gagner du temps si précieux en cas de don d’organes ?

En informant vos proches de votre volonté de donner ainsi que de vos pathologies. Vous pouvez aussi porter une carte notifiant votre accord pour le don et associer un papier libre avec vos maladies.

Il faut faire davantage d'examens pour savoir si vous êtes compatibles (analyse du groupe HLA,...). Votre état de santé sera ensuite examiné pour voir si vous pouvez donner votre rein.

  • Quelle est la démarche à suivre pour s’inscrire au don de moelle ? Faut-il passer par son médecin généraliste ?

Non, vous pouvez vous connectez sur www.dondemoelleosseuse.fr afin de faire votre demande d'inscription. Si vous avez plus de 18 ans, que vous êtes en parfaite santé, vous allez répondre à un questionnaire médical, faire des examens, etc.

  • J’ai 27 ans et je souffre d’une sclérose en plaques, puis-je être donneur d’organes ? - Atteinte d’une sclérose en plaque, est-ce que je peux être donneur ?

Non, malheureusement.

  • J’ai 28 ans et je suis atteinte d'une maladie de crohn depuis 9 ans je suis pour le don d’organes malgré cette maladie pourrais-je quand même donner mes organes ? J’ai entendu dire que le corps des donneurs n’était pas rendu à la famille après les prélèvements est-ce vrai ?

Oui et le corps est bien rendu après les prélèvements.

  • Peut-on être donneur d’organes quand on a fait un AVC ?

Oui ;-)

  • Je ne suis pas favorable aux dons d’organes ni pour ma famille ni pour moi, je trouve immorale de toucher aux corps des gens que l’on aime et dans mon esprit, tant que l’on respire on est vivant. Je respecte et compatis à la douleur des malades mais je suis mal à l’aise avec le fait que certains attendent la mort d’autres pour vivre. Cette situation est difficile pour moi car je suis plutôt quelqu’un de généreux, mais dans ce cas il n’y a rien à faire.

Il faut respecter chaque position. Peut-être qu'en parlant avec des personnes qui sont pour le don d'organes, vous changerez d'avis. Sinon, assumez cette situation, vous avez le droit de penser ce que vous voulez.

  • Je voudrais savoir pourquoi les reins sont les organes les plus attendus a la greffe alors qu’il y a des traitements de substitution.

Il offre une meilleure qualité aux malades greffés. De surcroît, un greffon rénal épargne 10 ans de dialyse en moyenne. Soit l'équivalent de 560 000 euros.

  • Peut-on avoir une carte de dons d’organes, et interdire à ce qu’on me touche le visage( yeux et peau par exemple) ?

Oui.

  • Je souhaite devenir donneuse, mais je me demande si on peut refuser les greffes des parties visibles du corps (yeux, visage, mains...) ?

Oui mais sachez que le visage est bien refait.

  • Je suis en attente de greffe de rein, donc je suis un traitement par dialyse qui devient fatiguant suite à un lymphome survenu en 2005. Combien de temps dois-je attendre avant d’être greffé et en étant jeune est-ce qu’on peut être greffé plus rapidement.

L’état de santé détermine l'urgence de la greffe et donc le choix des donneurs. Tenez bon...

  • Je suis atteinte de la sclérose en plaque depuis 4 ans. D’abord traité par bétaféron, je suis actuellement sous Copaxone. Est-ce que pour moi le don d’organes est quand même possible ?

Non.

  • Est-ce qu’il existe une carte en cas de refus de don d’organes ?

Oui, connectez-vous à www.dondorganes.fr/Comment-exprimer-son-refus.htlm

  • Qu’est-ce que la xénotransplantation ?

Le transfert de cellules, de tissus ou d'organes vivants, d'une espèce animale à une autre. Autrement dit, il s'agit de transplantations d'un animal à l'humain. Par exemple, la transplantation d'un rein de porc chez un humain.

  • Lors d’un don d’organes, une fois que les organes ont été prélevés le corps est-il rendu à la famille ? Comment cela se passe lorsque l’on donne son corps à la science ?

Le corps est transféré à l'école de chirurgie ou la faculté de médecine. Il n'est pas rendu à la famille ensuite.

  • Pour signaler son refus de don de certains organes, malgré la possession d’une carte, à qui le signaler ? La famille ? ou à l’ADOT ?

Aux 2.

  • Ma mère a fait don de son corps à la médecine par le biais d’une carte. Que faire si mon père s’y oppose ?

On est censé respecter les volontés du défunt. Mais il n'est plus là pour les défendre...

  • Comment parler du don d’organes à sa famille ?

Ce n'est pas facile d'aborder ce sujet. Un décès dans la famille peut être l'occasion, ou un évènement (cf greffe de visage et de mains).

  • J’ai une DMLA à l’oeil droit je voudrais savoir si une greffe est possible ? Si à l'avenir je ne vois plus.

Les greffes de rétine sont à l'étude mais pas encore au point.

  • A quel âge peut-on être donneur d’organes ?

Le prélèvement est possible à tous les âges. Même s'il est rare qu'un coeur soit prélevé après 60 ans. Reins et foie peuvent être prélevés sur des personnes plus âgées.

  • J’ai une cousine sans lien de sang (remariage) qui a besoin d’un rein d’urgence puis-je lui en donner un ?

Pour le don de rein, il faut faire partie de la famille (cousin germains, grands parents, parents, frère, soeur, enfant,) ou mari, femme, conjoint depuis plus de 2 ans.

  • Pour ce qui est de la transplantation d’une partie du visage, cela suppose une grande réactivité de la part de l’équipe médicale, mais aussi de la famille. Il faut dire au revoir à ce visage familier rapidement. La famille est-elle accompagnée par la suite par un psy ?

Oui si elle a besoin, elle le peut.

  • J’aimerais savoir si une fois mes organes prélevés et mon corps donné à la science, je peux encore être incinérée et mes cendres remises à ma famille ?

Lorsque l'on donne son corps à la science, la famille ne le récupère pas.

  • Combien de temps peut-il y avoir entre la mort de quelqu’un et le moment de la greffe pour le rein ?

Jusqu'à 36/48 heures.

  • Pouvez-vous me donner une adresse svp et encore super pour ce chat ?

Vous trouverez votre réponse lorsque le chat sera mis en ligne puisque apparemment vous ne l'avez pas vue...

  • S’il me vient d’autres questions concernant le don d’organes puis-je vous recontacter ?

Oui, vous pouvez me poser vos questions en passant par le site (cliquez sur 'Commentaires' à la fin de l'article sur le don d'organes).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

 

Ailleurs sur le web :

 

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24