Fermer [X]
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Vous pouvez néanmoins refuser l'utilisation des cookies, en cliquant ici
Mis à jour le 23 novembre 2014 à 4h17
Mon compte

  >     >  Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Par Eurydice Coussot
rédigé le 18 septembre 2013, mis à jour le 19 septembre 2013

Au premier coup d'œil, il n'est pas évident de savoir ce que représente cette photo. Il s'agit en fait d'un cerveau adulte humain, dépourvu de toutes les sinuosités qui en font normalement les caractéristiques. Cette forme anatomique étonnante est un casse tête pour les chercheurs.

Ce cerveau est un casse-tête pour la science
Photo © Adam Voorhes

Ce cerveau fait parti de cent spécimens conservés pendant plus de 35 ans par l'hôpital North State au Texas. En 1985, conscients qu'ils n'étaient pas en droit de les conserver ainsi, un nouvel endroit à du être trouvé pour les accueillir. C'est l'université du Texas qui en a hérité après une bataille acharnée, notamment face à l'institution de Harvard.

Par manque de matériel suffisamment sophistiqué pour les examiner, ces cent cerveaux sont restés enfermés dans un placard de l'université, jusqu'à ce qu'en 2011, le photographe Adam Voorhes, venu prendre des clichés d'un cerveau humain pour une revue scientifique, découvre cette étonnante collection.

Intrigué par le fait qu'elle ait pu passée inaperçue autant d'années, Adam Voorhes interroge certains chercheurs et apprend que pendant le transfert, les dossiers des patients ont disparu. Seuls sont restées sur le bocal, les étiquettes indiquant la maladie dont ils étaient atteints. Larry Cormack, professeur de psychologie de l'université, précise que "par manque d'information associée à chaque cerveau, les scientifiques ne pouvaient pas se résoudre à détruire des cerveaux intacts sans savoir quoi chercher".

Le souhait d'Adam Voorhes de photographier cette collection et l'acquisition d'un scanner à haute résolution en février 2012, a enfin incité l'université à mener l'enquête.

La personne à qui appartenait ce cerveau est morte en 1970, l'étiquette sur le bocal déclare qu'elle était atteinte d'Agyrie*. Cette maladie rare conduit souvent au décès avant l'âge de 10 ans, mais il s'agit là d'un cerveau adulte et les chercheurs ne comprennent pas comment cette personne a pu vivre aussi longtemps dans ces conditions. Ce mystère sera peut-être élucidé au fil des années, mais si l'histoire de ces patients reste dans l'ombre, leurs cerveaux eux, sont mis en lumière grâce à Adam Voorhes.

*Agyrie : Cette maladie se caractérise par une malformation cérébrale. La surface du cerveau est dépourvue de circonvolutions cérébrales (replis sinueux délimités par des sillons), il est ainsi totalement lisse.

Voir les photos : Voorhes Photography


Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Ce cerveau est un casse-tête pour la science

Mots clés


Réagir à cet article

Pour réagir à cet article merci de vous identifier

S'abonner à la newsletter
Allodocteurs.fr

Liens non sponsorisés
Allodocteurs.fr : un site d’information médicale, sur lequel vous retrouverez toute votre santé en vidéo, expliquée par des docteurs en médecine et professionnels de santé.
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).