Bientôt un vaccin contre le lupus ?

Le lupus est une maladie chronique auto-immune qui touche environ 30.000 personnes en France. Très douloureuse, elle se manifeste par des plaques sur le visage et parfois une atteinte d'autres organes, comme les articulations, les reins, les poumons, le système nerveux,... Jusqu'à présent, la seule alternative est un traitement lourd à vie. Mais la recherche avance et un vaccin est en cours de développement.

Rédigé le

Bientôt un vaccin contre le lupus ? - Reportage vidéo du 3 mai 2014

Depuis 50 ans, aucun nouveau médicament n'était apparu. Mais les choses sont en train de changer avec l'exploration de nouvelles pistes comme le vaccin thérapeutique.

Il y a quelques années, des chercheurs ont mis au point un vaccin thérapeutique contre le lupus. Aujourd'hui encore en phase de test, cette nouvelle approche pourrait révolutionner le traitement de la maladie.

Les interférons alpha sont de petites protéines chargées de réguler notre système immunitaire. Chez les patients atteints de lupus, ces interférons sont présents en trop grand nombre et ils créent un dérèglement à l'origine d'une partie des symptômes lupiques.

Le principe de ce vaccin appelé Kinoïd® est de stimuler le système immunitaire afin qu'il produise des anticorps qui neutraliseront l'excédent d'interférons : "On ne fait qu'augmenter et améliorer un mécanisme existant. Chez certains patients atteints de lupus, il existe déjà ces anticorps anti-interférons mais à faible taux et d'une faible qualité. Grâce au vaccin, on améliore leur qualité", explique le Dr Pierre Vandepapeliere, directeur médical.

La première phase de test a montré que les anticorps étaient bien apparus ou s'étaient renforcés chez les patients atteints de lupus. Mais de manière limitée dans le temps. Pour une efficacité continue, trois à quatre injections par an devraient être nécessaires.

Aujourd'hui ce vaccin thérapeutique a été testé sur 28 patients. Les chercheurs mettent en place un nouveau protocole clinique pour évaluer son efficacité sur un plus grand nombre de malades.

Si les résultats sont concluants, l'étude rentrera dans sa phase finale qui pourrait aboutir à la mise sur le marché de ce premier vaccin thérapeutique.

Les espoirs de vaccin contre le lupus sont donc bien réels. Mais il existe aussi d'autres pistes pour un jour venir à bout de cette maladie auto-immune.

À l'hôpital La Pitié-Salpêtrière, par exemple, d'autres chercheurs misent sur la vitamine D, qui aurait un rôle bénéfique. Là encore, il faudra attendre des essais cliniques étendus, mais cela pourrait changer la vie des cinq millions de personnes dans le monde qui souffrent du lupus.

En savoir plus sur le lupus

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24