Bien dormir pour moins grossir ?

La 15ème Journée du Sommeil® se déroulera le 26 mars. L'occasion de rappeler l'influence d'une bonne nuit sur l'alimentation et la prise de poids. Le manque de sommeil agit sur la quantité de nourriture ingérée mais aussi sur sa qualité. Produits gras et sucrés ont bien souvent les faveurs des insomniaques...

Rédigé le , mis à jour le

Bien dormir pour moins grossir ?
Bien dormir pour moins grossir ?

Alors que 20% des Français souffrent d'insomnies, ils s'exposent dans la foulée à des risques de surpoids. A l'occasion de la 15ème Journée du Sommeil®, dont l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance est partenaire, l'accent est mis sur le lien entre sommeil et alimentation. "Au slogan bien connu "manger bouger", on doit ajouter "dormir" car le sommeil est essentiel à l'équilibre, à la santé et à la prévention" souligne le Pr Damien Léger, président de l'INSV. Le risque de surpoids et d'obésité augmente chez les personnes qui dorment peu: "on bouge moins, on grignote plus, en particulier des aliments sucrés ou riches en graisses", explique-t-il.

En juillet 2012, une étude publiée dans le cadre de la réunion annuelle de la Société d'étude du comportement alimentaire avait pointé du doigt les effets de la privation de sommeil sur la faim. Après avoir été privés de sommeil, les participants ressentaient plus la faim qu'après une longue nuit de sommeil. Et plus le temps passé à dormir était court, plus la faim se faisait ressentir. D'ailleurs leur taux sanguin de ghréline, une hormone qui stimule l'appétit, était également plus élevé.

Dormir au moins 7 heures pour garder la ligne

Autre conséquence pour les petits dormeurs : la fatigue physique causée par le manque de sommeil les empêche de brûler correctement toutes les calories ingurgitées, car ils font moins d'activités physiques. Double peine pour les insomniaques, qui ont d'ailleurs tendance à boire plus de café que les autres et à manger moins de fruits, de légumes et de poissons, selon une étude de présentée en vue de la Journée du Sommeil®.

Et la relation entre le sommeil et la nutrition est à double sens. On sait que la nature des aliments consommés influence le sommeil. L'exemple typique est celui du café, même si son effet peut varier en fonction des personnes.

Près de 30% de la population adulte française dort moins de 6 heures. Le Pr Léger recommande quant à lui "un minimum de 7 heures de sommeil par 24 heures, et, si besoin, une sieste pour compléter".

 

En savoir plus sur le sommeil :

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24