Baisse de l'audition : quels effets sur le cerveau ?

En France, seulement 1,5 million de malentendants sont appareillés alors que 2,5 à 3 millions devraient l'être. En cause, des réticences psychologiques, mais surtout le coût des audioprothèses. Les spécialistes estiment le reste à charge pour les patients à plus de 1.000 euros. Ce sous-équipement a des conséquences graves : isolement, dépression et déclin cognitif. On se rend compte aujourd'hui que la perte d'audition accélère la perte des facultés intellectuelles chez les patients âgés.

Rédigé le , mis à jour le

Baisse de l'audition : quels effets sur le cerveau ?

Capacités auditives et capacités cognitives sont très liées. Le son est une source d'information et de stimulation pour le cerveau. En cas de surdité, il est donc privé d'une certaine activité neuronale et décline plus vite.

Le son, une source d'information et de stimulation pour le cerveau

Aux Etats-Unis, un chercheur a même démontré qu'une légère perte d'audition de 25 décibels entraînait un vieillissement prématuré des capacités cognitives de sept ans.

Mais ces capacités cognitives sont-elles capables de progresser dès lors que le cerveau a de nouveau accès aux sons ? Depuis un an, l'hôpital Rothschild évalue en collaboration avec une équipe américaine les performances cognitives des patients qui ont un implant cochléaire. Les résultats de cette étude sont très attendus.

En France, près de sept millions de personnes souffrent de problèmes d'audition mais seulement 17% sont appareillées.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24