Baclofène : l'ANSM confirme ''des décès''

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) confirme l'information que nous vous donnions hier en exclusivité : il y a bien eu "des décès" dans le cadre de l'étude Bacloville menée depuis mai 2012.

Rédigé le

Baclofène : l'ANSM confirme ''des décès''
Baclofène : l'ANSM confirme ''des décès''

Si l'ANSM ne souhaite pas s'exprimer sur le nombre de deux décès que nous annoncions hier, jeudi 7 mars 2013, elle confirme néanmoins, "des décès", sans vouloir préciser s'il s'agit de deux ou davantage.

Une investigation va être menée par un comité de surveillance indépendant, rattaché à l'essai clinique, et par l'ANSM, qui devrait rendre ses conclusions "en fin de mois". Cette investigation vise à établir l'imputabilité - ou non - des décès signalés à la prise de baclofène. Par ailleurs, l'ANSM a également annoncé que le professeur Jaury, qui dirige l'étude Bacloville, serait entendu "d'ici à la fin de semaine prochaine" dans le cadre de cette affaire.

L'étude Bacloville, menée en double aveugle sur une cohorte de 304 patients, vise à tester l'efficacité du baclofène dans le sevrage alcoolique. Elle a été lancée en mai 2012, réalisée en partenariat avec la médecine de ville, en double aveugle contre placebo (ni le médecin ni le malade ne savent ce qui est donné).

L'Agence souligne que cet essai rassemble une population très fragile, physiquement et psychiquement. Il est donc particulièrement difficile d'établir les raisons exactes des décès.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :