Anti-Nobel 2014 : soigner les saignements de nez avec du bacon

Chaque année, depuis 1991, une cérémonie humoristique récompense les études scientifiques les plus improbables : les prix IgNobel (jeu de mot entre "prix Nobel" et "ignoble"). Ce 18 septembre, dix équipes issues de cinq continents ont été distinguées par le jury. Palmarès commenté !

Rédigé le , mis à jour le

Anti-Nobel 2014 : soigner les saignements de nez avec du bacon
Anti-Nobel 2014 : soigner les saignements de nez avec du bacon

Organisés par le magazine scientifique et humoristique "Les annales de la recherche improbable" ("Annals of Improbable research"), les prix IgNobel récompensent des chercheurs qui "font d'abord rire les gens, puis les font réfléchir".

Le support d'étude des lauréats du prix de neurosciences. Le fait d'identifier une silhouette précise (ou les traits d'un visage) dans une forme générée aléatoirement porte le nom de paréidolie.

L'IgNobel de médecine a été remis à une équipe indienne et nord américaine, pour avoir découvert un moyen de traiter les saignements de nez incontrolables (chez les personnes souffrant de thrombasthénie de Glanzmann, une maladie hémorragique héréditaire)... en remplissant le nez d'un patient avec des tranches de bacon.

En neurosciences, le prix a été décerné à une équipe sino-canadienne ayant cherché à comprendre ce qu'il se passe dans le cerveau des gens qui voient le visage de Jésus sur leur pain grillé.

L'anti-Nobel de santé publique a été attribué au chercheur tchèque Jaroslav Flegr pour plusieurs articles évaluant les risques, pour la santé mentale, associés au fait de posséder un chat... Un énoncé humoristique qui cache de très sérieux travaux sur les effets de la toxoplasmose sur l'être humain.

Des chercheurs espagnols se sont vu distingués par l'IgNobel de nutrition pour leurs travaux portant sur la possibilité d'utiliser les bactéries issues des selles des nouveaux-nés pour fabriquer des saucisses.

L'Anti-Nobel de psychologie est revenu à trois chercheurs américain, britannique et australien, ayant recueilli des données selon lesquelles lesquels les couche-tard ont une probabilité accrue d'être narcissiques, manipulateurs et psychopathes comparés aux lève-tôt.

Sciences, arts et économie

Un prix de biologie a récompensé une équipe d'Allemagne, Zambie et République tchèque, ayant mené des travaux semblant démontrer que les chiens ont une forte tendance à faire leurs besoins en positionnant leur corps selon un axe nord-sud. A y regarder de près, la méthodologie employée par ces biologistes n'est pas très rigoureuse... Mais les IgNobel ne récompensent pas nécessairement les scientifiques les plus chevronnés.

L'IgNobel de physique est revenu à une équipe japonaise ayant étudié la friction entre une peau de banane, une chaussure et le sol, quand quelqu'un marche sur la pelure. L'avenir seul saura dire si ces travaux contribuer un jour à diminuer le nombre d'accidents domestiques d'origine fruitière.

Deux chercheurs allemand et norvégien ont quant à eux obtenu le prix de science arctique, pour avoir testé la réaction de rennes lorsqu'ils voient des êtres humains déguisés en ours polaires.

L'Anti-Nobel dans la catégorie arts a été décerné à Marina de Tommaso, de l'université de Bari, Michele Sardaro et Paolo Livrea, qui ont mesuré la douleur ressentie par des personnes regardant une vilaine peinture, par rapport à ceux admirant une belle toile, quand on leur tire dans la main avec un rayon laser.

Enfin, le gouvernement italien, au travers de son Institut national des statistiques, a remporté l'Anti-Nobel d'économie pour "avoir fièrement pris la tête et rempli le mandat de l'Union européenne, pour que chaque pays augmente la taille officielle de son économie nationale en incluant les revenus de la prostitution, des ventes illégales de drogue, de la contrebande et autres transactions financières illégales".

Les "Anti-Nobel" ont été remis aux gagnants par cinq vrais prix Nobel, Martin Chalfie (chimie, 2008), Carol Greider (physiologie ou médecine, 2009) Dudley Herschbach (chimie, 1986), Eric Maskin (économie, 2007), Rich Roberts (physiologie ou médecine, 1993), et Frank Wilczek (physique, 2004).

Les gagnants, venus comme chaque année à leurs frais, avaient deux minutes pour leur discours de remerciement. Comme chaque année, un enfant intransigeant, armé d'une cloche, était chargé de faire respecter cette limite.

 

 

Palmarès des années précédentes :

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24