Maladies inflammatoires des intestins : les traitements en question

Pour traiter certains patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, on utilise une classe de médicaments, les thiopurines. Or selon une étude menée sur 20 000 patients, ce traitement pourrait multiplier par cinq le risque de lymphome lié à une infection. Les explications avec le Pr. Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris.

Rédigé le

Maladies inflammatoires des intestins : les traitements en question
Maladies inflammatoires des intestins : les traitements en question

Lorsque l'on parle de Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin, qu'on appelle aussi les MICI, il s'agit principalement de deux maladies :

  • la maladie de Crohn, qui peut toucher l'ensemble du tube digestif pratiquement de la bouche à l'anus, et provoquer des lésions ;
  • la rectocolite hémorragique qui, elle, touche uniquement l'extrémité de l'intestin, c'est-à-dire le colon et le rectum.

Pour traiter certains patients atteints de ces maladies, on utilise une classe de médicaments, les thiopurines, or selon une étude menée sur 20 000 patients et avec 700 gastro-entérologues, ce traitement pourrait multiplier par cinq le risque de lymphome lié à une infection.

Cette étude a été dirigée par le Pr. Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris.